5 plantes pour combattre l’incontinence urinaire

· 14 septembre 2018
Pour lutter efficacement contre l'incontinence urinaire, il est important de combiner la consommation de certaines plantes avec différentes techniques permettant de renforcer les muscles de la région pelvienne.

Si vous faites partie des personnes qui souffrent d’incontinence urinaire ou qui ont du mal à contrôler leurs envies d’uriner, vous aurez probablement besoin de consulter un spécialiste et de trouver des remèdes pour soulager ce problème.

Il existe beaucoup de personnes qui, pour des raisons différentes, souffrent d’incontinence urinaire. Cet état, même s’il se soigne généralement grâce à différents traitements et à la médecine allopathique, peut aussi dans certains cas, se traiter avec la chirurgie. Cependant, l’incontinence urinaire peut aussi s’améliorer grâce à la médecine naturelle.

C’est pourquoi, dans cet article, nous allons vous faire découvrir aujourd’hui 5 remèdes naturels pour combattre l’incontinence urinaire.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire est un trouble qui survient lorsqu’une personne est incapable de contrôler l’urine qui s’écoule de l’urètre, le canal qui permet à l’urine de sortir du corps depuis la vessie. Cet état peut se produire de temps en temps mais aussi de manière constante avec l’inconvénient de ne pas pouvoir retenir l’urine.

L’incontinence touche aussi bien les hommes que les femmes et même si la plupart du temps on entend parler de ce phénomène pour les plus de 40 ans, des jeunes femmes peuvent aussi en souffrir par exemple après un accouchement. L’incontinence peut également survenir chez des adolescents, et sera en général extrêmement mal vécue chez les personnes de cette tranche d’âge.

Les causes qui peuvent conduire à l’incontinence, quel que ce soit le type, peuvent être une opération chirurgicales, un accouchement ou encore une maladie neurologique. Une infection urinaire peut aussi en être la cause (comme par exemple les cystites).

Les principaux facteurs déclencheurs sont : le diabète, la ménopause, l’obésité, le vieillissement, l’activité physique intense, la prise régulière de diurétique etc. De plus, l’excès de boissons à base de caféine, l’alcool, l’anxiété, les sédatifs et les médicaments tels que les antidépresseurs ou même stupéfiants peuvent conduire à l’incontinence.

Découvrez à présent les différentes types d’incontinence urinaire les plus fréquents :

L’incontinence d’effort

Avez-vous déjà perdu quelques gouttes d’urine en toussant, en éternuant, en riant ou en faisant de l’exercice ? Si la réponse est affirmative, vous pouvez souffrir d’une incontinence urinaire à l’effort qui se produit lorsque les muscles pelviens s’affaiblissent.

L’incontinence urinaire à l’effort est provoquée par la faiblesse des muscles du plancher pelvien ou par la faiblesse du sphincter urétral qui provoque des fuites urinaires lorsqu’une pression physique soudaine est appliquée sur l’abdomen ou la vessie. Ce type d’incontinence est plus fréquent chez les femmes qui ont eu plus d’un accouchement par voie vaginale.

Votre médecin pourrait amorcer le traitement pour votre incontinence urinaire à l’effort en vous demandant d’apporter certains changements à votre mode de vie et de pratiquer des exercices pour les muscles de votre plancher pelvien.

Il peut vous demander de moins boire d’eau, de caféine et d’alcool pour réduire votre susceptibilité à ces symptômes, car ces liquides amènent votre organisme à produire plus d’urine. Une perte de poids peut également être envisagée, car l’obésité prédispose à l’incontinence urinaire.

Incontinence par impériosité

La seconde est l’incontinence urinaire par impériosité, aussi appelée hyperactivité vésicale. La personne qui est sujette à ce type d’incontinence éprouve un besoin pressant d’uriner de manière urgente car elle ne peut pas se retenir ni retarder le moment d’aller aux toilettes. Dans ces cas-là, la vessie se contracte à des moments inappropriés et l’urine s’échappe.

Les fuites ou mictions dans le cadre d’une incontinence par impériosité sont dus à la contraction anarchique des  muscles de la vessie. Les contractions de la vessie ne sont plus contrôlées par le cerveau de façon consciente. Cette forme d’incontinence s’accompagne souvent de fréquentes envies d’uriner aussi bien le jour que la nuit.

Cet état peut se produire en raison de problèmes des nerfs du système urinaire, des muscles pelviens et de la capacité de la personne à répondre au besoin d’uriner. Certaines maladies neurologiques comme la sclérose en plaques, la neuropathie diabétique ou les accidents vasculaires cérébraux peuvent également être à l’origine d’une hyperexcitabilité vésicale.

Découvrez aussi cet article : Qu’est-ce qu’une vessie hyperactive et comment la soigner ?

Incontinence par débordement

Il existe aussi certaines personnes qui ne peuvent pas vider complètement leur vessie lorsqu’elles urinent. Cela provoque des pertes constantes après la miction. On a l’impression d’avoir une vessie très pleine, bien que le volume d’urine soit petit.

Incontinence mixte

Enfin, l’incontinence urinaire mixte est définie comme la combinaison d’incontinence d’effort et d’incontinence par impériosité.

Si la personne souffre de plus d’un type d’incontinence urinaire, on parle alors d’incontinence mixte. Dans ce cas, les causes peuvent être multiples et les formes dans lesquelles elle se produit comprennent quelques-unes de celles que nous avons mentionnées avec les autres types d’incontinence. L’incontinence urinaire mixte et par impériosité peuvent se soigner avec des traitements spécifiques pour freiner les contractions anarchiques de la vessie.

Découvrez à présent plusieurs remèdes à base de plantes qui pourront vous aider à traiter l’incontinence urinaire en plus de suivre le traitement spécifique recommandé par votre médecin.

5 remèdes avec des plantes pour traiter l’incontinence urinaire

Compte tenu de la demande croissante de méthodes alternatives de prévention et de traitement des maladies et des troubles médicaux, de plus en plus de remèdes maison sont recommandés.

Pour cette raison, nous vous présentons dans la suite de cet article 5 remèdes à base de plantes pour vous aider à lutter contre l’incontinence urinaire.

1. Feuilles de plantain

le plantain pour traiter l'incontinence urinaire

C’est une recette à très faible coût et qui sera sûrement très utile, notamment dans le cas de l’incontinence urinaire chez les enfants qui souffrent d’énurésie. Selon l’âge, vous pouvez lui donner une ou deux tasses.

Ingrédients

  • ½ tasse de feuilles de plantain fraîches (55 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • Miel ou autre édulcorant (selon le goût)

Préparation

  • Faites chauffer l’eau à feu doux avec les feuilles fraîches de plantain et portez à ébullition.
  • Après 3 ou 4 minutes de cuisson, retirez du feu et laissez refroidir l’infusion.
  • Enfin, filtrez et sucrez avec du miel à votre goût.

2. Prêle des champs

la prêle des champs pour lutter contre l'incontinence urinaire

La prêle des champs est un arbuste dont les feuilles ont des propriétés médicinales. Cette plante est largement utilisée en médecine naturelle, car ses propriétés purifiantes et astringentes atténuent, entre autres, l’inconfort des voies urinaires.

Ingrédients

  • ½ tasse de prêle des champs (55 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • Miel ou ingrédient similaire

Préparation

  • Réalisez une infusion avec les feuilles de prêle des champs dans une tasse d’eau chaude pendant 5 ou 10 minutes.
  • Puis, filtrez et laissez refroidir.
  • Adoucissez selon votre goût et servez.

3. Mélange de différentes plantes

Nous pouvons tirer parti des propriétés de différentes plantes en une seule infusion. Ce mélange de différentes plantes vous permettra d’atténuer l’incontinence urinaire. De plus, ces plantes peuvent facilement s’acheter et ont un faible coût. On recommande de boire une tasse de ce mélange le matin à jeun.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe d’Androsème (30 g)
  • 2 cuillères à soupe d’Achillée millefeuille (30 g)
  • 1 cuillère à soupe de racines de Potentille (15 g)
  • 1 cuillère à soupe de Gaillet odorant (15 g)
  • 2 cuillerées de Prêle des champs (30 g)
  • 4 tasses d’eau (1 litre)
  • Miel ou stévia

Préparation

  • Mélangez toutes ces plantes ensemble dans un bol puis ajoutez de l’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes.
  • Après le temps indiqué, filtrez l’infusion et sucrez avec de la stévia ou du miel.

4. Le fenouil

Le fenouil favorise l’expulsion des toxines à travers l’urine, et permet de lutter contre les malaises en général ainsi que les douleurs spasmodiques. Cette plante peut également être très bonne pour le traitement de l’incontinence urinaire si nous la consommons en infusion.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de graines de fenouil (15 g)
  • 1 verre de lait chaud (200 ml)
  • 2 cuillères à café de sirop de sucre (10 ml)

Remarque : Pour faire un sirop, diluez 4 cuillères à soupe de sucre dans 1 verre d’eau.

Préparation

  • Mélangez les graines de fenouil et le sirop de sucre dans du lait chaud.
  • Buvez ce remède une ou deux fois par jour pour lutter contre l’incontinence urinaire.

5. La cannelle

Les propriétés astringentes de la cannelle sont très appropriées pour traiter l’incontinence urinaire nocturne.

Avant de se coucher, il peut être très utile de prendre l’habitude de mâcher un morceau de cannelle pour prévenir l’incontinence urinaire. Vous pouvez également préparer une infusion de cannelle.

Ingrédients

  • 3 petits bâtons de cannelle
  • 2 tasses d’eau (500 ml)
  • miel ou stévia

Préparation

  • Ajoutez les bâtons de cannelle dans l’eau et chauffez à feu doux jusqu’à ébullition.
  • Puis, filtrez l’infusion à la cannelle et laissez refroidir avant de la boire.
  • Sucrez selon votre goût.

Avant de commencer à s’auto-médiquer, il est très important de consulter le médecin en qui vous avez confiance si vous présentez des symptômes de ce problème. Rappelez-vous que le traitement dépendra du type d’incontinence urinaire dont vous souffrez.

Les solutions naturelles sont très utiles et permettront de soulager les symptômes de l’incontinence urinaire tout en réalisant un traitement personnalisé en suivant les recommandations de votre médecin.

Conclusions

L’incontinence urinaire touche une bonne partie de la population, tous âges et sexes confondus. Malgré cela, il ne faut pas en avoir honte car vous aurez peur de consulter, le problème persistera et vous aurez tendance à vous retrouver isolé.

Quel que soit le type d’incontinence, cette pathologie compromet l’activité physique et les relations sociales quel que soit l’âge. L’incontinence, d’un point de vue social, est un véritable tabou. Elle occasionne une gêne pour la personne qui en est victime. Le premier pas dans ce problème de santé assez commun consiste à consulter un médecin qui vous proposera un traitement spécifique.

L’entraînement des muscles du plancher pelvien (exercices de Kegel) représente aussi un ensemble d’exercices spéciaux que votre médecin peut vous enseigner pour cibler et renforcer les muscles de votre plancher pelvien. Ces exercices sont très efficaces pour le traitement de l’incontinence urinaire à l’effort ; ils améliorent le tonus des muscles qui soutiennent la vessie et de ceux qui empêchent l’urine de s’écouler.

Vous aimerez aussi lire cet article : Améliorez votre vie sexuelle et évitez l’incontinence urinaire grâce aux exercices de Kegel

Tous les muscles de notre corps doivent être exercés, et ceux du plancher pelvien ne font pas exception à cette règle. Ils sont chargés, chez la femme, de supporter le poids de l’utérus, de la vessie, du rectum et de l’intestin grêle. Avec le temps, ces muscles peuvent s’affaiblir, à cause des effets de l’âge, du surpoids, des grossesses ou des exercices physiques de haute intensité. Cette situation peut provoquer parfois l’incontinence urinaire. Fort heureusement, on peut renforcer ces muscles grâce aux exercices de Kegel.