5 remèdes naturels pour traiter les altérations des sécrétions vaginales

6 mars 2020
Les altérations des sécrétions vaginales peuvent être le symptôme d'une infection. Heureusement, certaines solutions d'origine naturelle aident à réguler ces altérations.

Dans son état naturel, le vagin sécrète des liquides qui le protègent et l’aident à rester lubrifié. Néanmoins, certaines altérations des sécrétions vaginales peuvent indiquer une infection. Savez-vous comment réguler les sécrétions vaginales au moyen de remèdes naturels ?

Bien que le traitement puisse varier en fonction de la cause à l’origine de ces altérations, de manière générale, certaines préparations peuvent aider à contrôler ces désagréments. D’ailleurs, nombreuses sont les femmes qui ont recours à ces remèdes naturels, car ils atténuent certains symptômes comme les démangeaisons et les mauvaises odeurs.

Quelles sont les causes à l’origine des altérations des sécrétions vaginales ?

Comme nous le disions plus haut, un vagin sain sécrète des substances liquides normales qui le maintiennent propre et protégé. Il est aussi normal que ces sécrétions vaginales augmentent pendant l’excitation sexuelle ou pendant la période d’ovulation.

Néanmoins, des sécrétions vaginales anormales peuvent cacher un problème de santé, tel que :

  • Vaginose bactérienne
  • Trichomonase
  • Infections à levures (candidose vaginale)
  • Gonorrhée et chlamydia
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Papillomavirus humain ou cancer du col de l’utérus
  • Stress
  • Diabète
  • Grossesse

Cet article peut également vous intéresser : Démangeaisons vaginales : 4 façon de les traiter efficacement

Les symptômes des altérations des sécrétions vaginales

Les symptômes qui accompagnent les altérations des sécrétions vaginales peuvent varier en fonction de la cause à l’origine de ces altérations. Néanmoins, de manière générale, il est important de savoir identifier certaines manifestations indiquant un problème dans la zone intime. Ces symptômes sont les suivants :

  • Sécrétions vaginales abondantes et jaunâtres, grisâtres ou verdâtres
  • Odeur fétide, odeur de poisson
  • Démangeaisons vaginales
  • Rougissement de la vulve
  • Saignements
  • Inflammation

Des remèdes naturels pour traiter les altérations des sécrétions vaginales

Au moindre soupçon d’une infection vaginale, il est préférable de consulter son médecin ou son gynécologue afin d’évaluer la gravité du problème. Dans de nombreux cas, il est primordial de recevoir un traitement médicamenteux afin de freiner l’évolution des symptômes. Mais pour les cas les plus légers, certains remèdes naturels peuvent fonctionner.

1. Le vinaigre de cidre, un allié pour réguler les sécrétions vaginales

Le vinaigre de cidre pour contrôler les altérations des sécrétions vaginales

Prendre un bain avec du vinaigre de cidre organique peut aider à réguler les sécrétions vaginales face à certaines altérations. Cet ingrédient soulage même certains désagréments tels que la sensation de brûlure, les rougeurs ou encore la mauvaise odeur.

Néanmoins, cet ingrédient est à utiliser avec précaution : il faut toujours le diluer.

Comment l’utiliser ?

  • Diluez une tasse de vinaigre de pomme pur dans une baignoire remplie d’eau tiède.
  • Installez-vous dans la baignoire pendant vingt minutes, puis séchez-vous bien.
  • Si la gêne persiste, renouvelez l’opération le lendemain.

2. Les probiotiques

Les probiotiques contiennent des bactéries saines telles que les lactobacillus qui contribuent à réguler la flore vaginale. L’ingestion de probiotiques aide les défenses du corps à stimuler le microbiote naturelPar conséquent, ce sont de bons compléments pour faire face aux infections responsables des altérations des sécrétions vaginales.

Comment les utiliser ?

  • Assurez-vous de consommer au moins une portion de yaourt grec, de thé de kombucha ou de choucroute par jour.
  • Bien entendu, vous pouvez opter pour une autre variété de probiotiques.

3. L’eau oxygénée

Des études ont montré que l’utilisation modérée d’eau oxygénée pouvait contribuer au traitement de la vaginose et d’autres altérations. La raison ? Ses composés combattent la vaginose bactérienne ainsi que d’autres infections qui affectent le système.

Comment l’utiliser ?

  • Versez deux cuillères à soupe d’eau oxygénée dans une bassine remplie d’eau tiède.
  • Appliquez la solution obtenue sur les parties externes de la zone intime.
  • Renouvelez l’opération jusqu’à ce que vous observiez une amélioration.

Cet article peut également vous intéresser : 3 remèdes avec des feuilles de goyave pour traiter les pertes vaginales excessives

4. L’ail cru, un allié pour traiter les altérations des sécrétions vaginales

Les effets de l'ail sur les altérations des sécrétions vaginales

La consommation d’ail cru peut contribuer à contrôler les altérations des sécrétions vaginales. Grâce à ses propriétés antimicrobiennes et antifongiques, l’ail cru soulage les infections.

Néanmoins, il ne faut pas l’appliquer directement sur le vagin, car il peut provoquer des brûlures et d’autres désagréments.

Comment l’utiliser ?

  • Écrasez une gousse d’ail crue, broyez-la et consommez-la à jeun.
  • Si vous le souhaitez, optez pour des compléments alimentaires sous forme de tablette.

5. Les huiles essentielles

Les bains externes avec des huiles essentielles antimicrobiennes peuvent aider à freiner la croissance des microorganimes responsables des altérations des sécrétions vaginales. D’ailleurs, avoir recours à ce type d’huiles constitue une solution idéale pour neutraliser les mauvaises odeurs liées à ce problème.

Comment les utiliser ?

  • Procurez-vous de l’huile essentielle d’arbre à thé ou d’origan. Versez ensuite dix gouttes de l’huile choisie dans l’eau de votre bain.
  • Le mélange doit seulement être appliqué sur la partie externe du vagin.
  • Renouvelez l’opération jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Remarque : certaines études suggèrent également que les suppositoires à base d’huile essentielle d’arbre à thé peuvent aider à freiner les infections vaginales et leurs symptômes. 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Pas toutes les infections vaginales sont le signe d’une infection ou d’une maladie vaginale grave. Ainsi, en premier recours, vous pouvez tester les remèdes proposés.

Si au bout d’une semaine de traitement, vous n’observez aucune amélioration, prenez un rendez-vous chez le gynécologue. Ce professionnel de santé saura déterminer la cause à l’origine des altérations. Il pourra également vous faire passer les examens complémentaires nécessaires et vous prescrire un traitement adéquat.

 

  • Tariq Sadiq, S., & Hay, P. (2016). The vaginal microbiota in health and disease. In The Human Microbiota and Chronic Disease: Dysbiosis as a Cause of Human Pathology. https://doi.org/10.1002/9781118982907.ch16
  • Johnston, C. S., & Gaas, C. A. (2006). Vinegar: medicinal uses and antiglycemic effect. MedGenMed : Medscape General Medicine. https://doi.org/531649 [pii]
  • Cribby, S., Taylor, M., & Reid, G. (2008). Vaginal Microbiota and the Use of Probiotics. Interdisciplinary Perspectives on Infectious Diseases. https://doi.org/10.1155/2008/256490
  • Homayouni, A., Bastani, P., Ziyadi, S., Mohammad-Alizadeh-Charandabi, S., Ghalibaf, M., Mortazavian, A. M., & Mehrabany, E. V. (2014). Effects of probiotics on the recurrence of bacterial vaginosis: A review. Journal of Lower Genital Tract Disease. https://doi.org/10.1097/LGT.0b013e31829156ec
  • Cardone, A., Zarcone, R., Borrelli, A., Di Cunzolo, A., Russo, A., & Tartaglia, E. (2003). Utilisation of hydrogen peroxide in the treatment of recurrent bacterial vaginosis. Minerva Ginecologica. https://doi.org/10.1016/j.molliq.2004.08.022
  • Shuford, J. A., Steckelberg, J. M., & Patel, R. (2005). Effects of fresh garlic extract on Candida albicans biofilms [1]. Antimicrobial Agents and Chemotherapy. https://doi.org/10.1128/AAC.49.1.473.2005
  • Di Vito, M., Mattarelli, P., Modesto, M., Girolamo, A., Ballardini, M., Tamburro, A., … Mondello, F. (2015). In Vitro Activity of Tea Tree Oil Vaginal Suppositories against Candida spp. and Probiotic Vaginal Microbiota. Phytotherapy Research. https://doi.org/10.1002/ptr.5422
  • Bogavac, M., Karaman, M., Janjušević, L., Sudji, J., Radovanović, B., Novaković, Z., … Božin, B. (2015). Alternative treatment of vaginal infections – in vitro antimicrobial and toxic effects of Coriandrum sativum L. and Thymus vulgaris L. essential oils. Journal of Applied Microbiology. https://doi.org/10.1111/jam.12883