5 remèdes pour l’éperon calcanéen

3 juillet 2020
L'éperon calcanéen est une croissance osseuse dans la partie inférieure du talon. Bien qu'il ne provoque pas toujours de symptômes, il peut parfois déclencher des douleurs et autres malaises. Découvrez comment les soulager avec des remèdes naturels.

Il existe quelques remèdes contre l’éperon calcanéen qui peuvent se préparer à partir d’ingrédients naturels. Bien qu’il soit très important de suivre les recommandations thérapeutiques du médecin, ce type de compléments peut être très utile pour soulager la douleur et les œdèmes.

L’éperon calcanéen est une excroissance osseuse qui se trouve dans la partie inférieure du talon menant à la voûte plantaire. Elle va de pair avec la fasciite plantaire, une affection qui entraîne une inflammation dans la partie inférieure du pied. Même si elle est asymptomatique pour certains, elle provoque dans d’autres cas une douleur difficile à supporter.

5 remèdes pour l’éperon calcanéen

Les remèdes pour l’éperon calcanéen que nous partageons dans cet article sont des alternatives d’origine naturelle qui peuvent compléter le traitement de cette maladie. Cependant, il est important de noter que le meilleur moyen de réduire le mal-être consiste à diminuer le poids corporel pour soulager la pression sur l’éperon.

Par ailleurs, il est conseillé de porter des chaussures confortables ainsi que des semelles orthopédiques, conçues spécifiquement pour minimiser la douleur et corriger la calcification osseuse. Voyons maintenant les alternatives envisageables.

1. Des compresses froides

L'application de froid sur l'éperon calcanéen.

L’application de compresses froides est l’un des remèdes les plus connus pour l’épine calcanéenne. Cela est particulièrement bénéfique lorsque l’affection s’accompagne d’œdème et de douleur. En effet, le froid aide à diminuer l’inflammation du tissu affecté dans le talon.

Comment s’y prendre ?

  • Pour commencer, enveloppez quelques glaçons dans une serviette puis appliquez-les sur l’éperon.
  • Laissez agir pendant environ 10 à 15 minutes et faites une pause.
  • Si nécessaire, répétez l’action 2 ou 3 fois par jour.
  • Vous pouvez également appliquer les compresses après une longue marche ou une activité physique. Vous éviterez ainsi l’apparition de la douleur.

Lisez également : Comment soigner naturellement l’épine calcanéenne ?

2. Des bains avec du sel d’Epsom

Les sels d’Epsom (sulfate de magnésium) peuvent aider à combattre la douleur dans les pieds grâce à leur léger effet analgésique et anti-inflammatoire. Leur utilisation dans les bains est plutôt relaxante et permet de soulager les gênes occasionnées par l’éperon calcanéen.

Que faire ?

  • Ajoutez quelques cuillères à soupe de sels d’Epsom dans une bassine d’eau chaude.
  • Plongez ensuite les pieds pendant 15 à 20 minutes.
  • Répétez le traitement tous les jours ou lorsque vous sentez la douleur.

3. Remèdes pour l’éperon calcanéen : un cataplasme au gingembre

Lutter contre l'éperon calcanéen grâce à la poudre de gingembre

Le gingérol, principal composant actif du gingembre, présente un pouvoir anti-inflammatoire et analgésique qui contribue à calmer plusieurs types d’affections. Dans ce cas plus particulièrement, il est très bénéfique car il aide à soulager la fasciite plantaire résultant de l’éperon calcanéen.

Comment s’y prendre ?

  • Préparez une infusion concentrée de gingembre en ajoutant un morceau de racine dans de l’eau chaude.
  • Laissez infuser pendant 15 minutes puis filtrez.
  • Ensuite, vérifiez que la température est supportable pour la peau puis imbibez une gaze et appliquez-la sur le talon affecté.
  • Laissez agir 10 minutes.
  • Vous pouvez appliquer ce remède 2 fois par jour, tous les jours.

4. Des massages aux huiles essentielles

Les huiles essentielles sont l’un des remèdes les plus efficaces contre l’éperon calcanéen. Grâce à leur capacité thérapeutique, elles permettent de minimiser la tension et la douleur dans le talon. En outre, comme elles réactivent la circulation,elles contribuent également à lutter directement contre l’inflammation.

Que faire ?

  • Mélangez environ 6 gouttes d’huile essentielle d’arnica avec 6 gouttes d’huile essentielle de camomille et une cuillère à soupe d’huile d’olive ou d’amande douce.
  • Massez ensuite la zone affectée avec ce mélange.
  • Lorsque l’huile est complètement absorbée, laissez reposer.
  • Si nécessaire, répétez l’opération 2 fois par jour.

Découvrez aussi : Comment prévenir une épine calcanéenne ?

5. Une teinture de noyau d’avocat

 

La teinture d’avocat est un remède naturel avec des propriétés anti-inflammatoires. Son application externe améliore la circulation dans les pieds et réduit la pression causée par l’éperon et la fasciite.

Comment s’y prendre ?

  • Pour commencer, râpez un noyau d’avocat.
  • Puis, mélangez dans une bouteille avec 500 ml d’alcool et deux pierres de camphre.
  • Laissez reposer la solution pendant une vingtaine de jours, en remuant tous les jours.
  • Ensuite, imbibez une gaze avec la teinture puis appliquez-la sur la zone douloureuse.
  • Couvrez avec un bandage et laissez agir toute la nuit.
  • Répétez l’application jusqu’à ressentir une amélioration.

Vous vous plaigniez de douleurs au niveau du calcanéum ? Choisissez l’un de ces remèdes et testez ses bienfaits. Rappelez-vous également de consulter votre médecin de confiance si la douleur est persistante ou sévère.

 

  • Arankalle, D., Wardle, J., & Nair, P. M. K. (2016). Alternate hot and cold application in the management of heel pain: A pilot study. Foot. https://doi.org/10.1016/j.foot.2016.09.007
  • Schwalfenberg, G. K., & Genuis, S. J. (2017). The Importance of Magnesium in Clinical Healthcare. Scientifica. https://doi.org/10.1155/2017/4179326
  • Waring, R. (2010). Report on Absorption of magnesium sulfate (Epsom salts) across the skin. In Analysis.
  • Grzanna, R., Lindmark, L., & Frondoza, C. G. (2005). Ginger—An Herbal Medicinal Product with Broad Anti-Inflammatory Actions. Journal of Medicinal Food. https://doi.org/10.1089/jmf.2005.8.125
  • Mashhadi, N. S., Ghiasvand, R., Askari, G., Hariri, M., Darvishi, L., & Mofid, M. R. (2013). Anti-oxidative and anti-inflammatory effects of ginger in health and physical activity: Review of current evidence. International Journal of Preventive Medicine.
  • Lakhan, S. E., Sheafer, H., & Tepper, D. (2016). The Effectiveness of Aromatherapy in Reducing Pain: A Systematic Review and Meta-Analysis. Pain Research and Treatment. https://doi.org/10.1155/2016/8158693
  • Dabas, D., Shegog, R., Ziegler, G., & Lambert, J. (2013). Avocado (Persea americana) Seed as a Source of Bioactive Phytochemicals. Current Pharmaceutical Design. https://doi.org/10.2174/1381612811319340007