5 signes d'une relation de codépendance

Vous avez des doutes sur le sens de la relation de codépendance ? Vous vous posez des questions à ce sujet ? Découvrez nos réponses dans cet article à travers 5 signes évidents.
5 signes d'une relation de codépendance

Dernière mise à jour : 27 janvier, 2021

Parmi tout le vocabulaire que nous utilisons nous ne savons pas toujours comment définir exactement le terme de relation de codépendance. C’est pourquoi, il est très important de savoir différencier ce type de lien avec son partenaire. Souhaitez-vous en savoir davantage ?

Être une personne émotionnellement dépendante n’est pas la même chose que vivre une relation codépendante. Même si les deux termes utilisent le mot dépendance, leur sens est différent. Nous analysons aujourd’hui la relation de codépendance qui est assez fréquente.

Qu’est-ce qu’une relation de codépendance ?

Le Groupe d’Analyse et d’Etude de la Dépendance Emotionnelle (GAEDE) explique très clairement à quoi correspond une relation de codépendance. Ce qui se passe, c’est que les personnes deviennent obsédées et préoccupées par leur partenaire dans une relation entre pairs.

En d’autres termes, une relation de codépendance se compose de deux personnes émotionnellement dépendantes. C’est pourquoi, ce type de relation a tendance à durer assez longtemps.

Parfois, les individus ne sont pas dépendants émotionnellement jusqu’à ce qu’ils rencontrent un partenaire. C’est parce qu’ils ne savent pas comment établir un rapport sain dans une telle relation.

Les mains d'un couple autour d'une tasse de café.

“Un partenaire marche à vos côtés, mais il ne s’agit pas d’une béquille.”

Les signes d’une relation de codépendance

Une telle relation, même si elle dure des années, n’est pas idéale. En effet, ce type de relation épuise et finit par créer des schémas toxiques qui ne font aucun bien.

Heureusement, il est possible d’en sortir et d’apprendre à créer des liens autrement. Pour ce faire, il est judicieux de prêter attention à ces signes qui alertent de l’existence d’une relation de codépendance.

1. Vous vous sacrifiez pour rendre l’autre heureux

Aimer une personne ne revient pas à se sacrifier soi-même. Ces deux concepts n’ont rien à voir. Si vous devez sacrifier le fait de sortir avec vos amis, de voir votre famille, d’entreprendre une nouvelle formation qui vous plait ou de changer de travail, vous n’êtes pas dans une relation saine. N’oubliez pas que vous restez une personne individuelle, même si vous partagez votre vie avec quelqu’un.

2. Signe d’une relation de codépendance : vous avez peur que votre partenaire se mette en colère

Dans la culture populaire, il existe une expression pour cela: marcher sur des œufs. Est-ce que cela se produit au sein de votre couple ? Si vous êtes sans arrêt en train de vous retenir de dire quelque chose pour ne pas fâcher l’autre, ou si vous prenez la responsabilité d’une colère qu’il exprime à propos de vos actes, faites attention ! Il est possible que vous soyez dans une relation de codépendance.

3. Vous vous occupez de votre partenaire, mais vous ne vous sentez pas pris en compte

C’est un sentiment qui arrive souvent dans les relations de codépendance. En effet, rien ne semble suffisant pour vous. Etant donné que vous vous sacrifiez énormément pour l’autre, vous attendez la même chose en retour.

Mais peut-être que votre partenaire ne veut pas se sacrifier ou n’est pas capable d’aller jusqu’au sacrifice que vous faites vous-même. Pour résoudre ce problème, il faut commencer par prendre soin de soi. Vous pourrez ensuite prendre soin de votre partenaire, mais avec des limites.

4. Signe d’une relation de codépendance : vous avez peur que votre partenaire vous quitte

Il n’y a aucun signal, tout va bien. Mais des pensées obsessionnelles commencent à surgir dans votre mental et font grandir chaque jour davantage la peur d’être abandonné.

Ce sentiment n’est pas sain et vous obligera à faire des choses à tout prix pour éviter cette séparation imaginaire. Certaines personnes décident même de rompre la relation pour enchaîner immédiatement avec une autre qui sera, de nouveau, codépendante. Mais il faut sortir de cet engrenage.

Un couple qui se tourne le dos dans un lit.

“Le sentiment que l’autre ne donne pas assez est courant dans les relations de codépendance. Cela est finalement contre-productif.”

5. Vous tentez de changer l’autre personne

Même si vous ne vous en rendez pas compte, par vos actions vous essayez de changer votre partenaire. C’est parce que vous contrôlez chaque moindre détail, parce que vous avez peur qu’il ou elle vous quitte. Cela vous rend alors obsessionnel.

Vous voulez qu’il ou elle soit toujours près de vous. Mais cela en devient toxique. C’est effectivement une erreur. Comme le dit Silvia Congost“il est possible d’aimer sans se détruire et sans essayer de changer notre partenaire”.

Les relations doivent nous rendre heureux

Vous êtes-vous identifié dans quelconque de ces signes mentionnés ? Pensez-vous que vous ne pouvez pas vivre sans l’autre personne ? Que votre vie n’a pas de sens sans elle ?

Les relations de ce type sont plus fréquentes qu’on ne l’imagine et elles ne sont pas saines. Par conséquent, il est important d’être attentif à ces signes afin de trouver une solution à ces liens toxiques. Si le couple est une nécessité pour vous, c’est qu’il y a quelque chose à travailler.

Enfin, si vous n’êtes pas heureux dans votre relation ou que vous la vivez avec beaucoup d’anxiété, vous pouvez chercher de l’aide. De plus en plus d’individus font appel à des psychologues pour résoudre les liens toxiques et nuisibles. L’amour doit être synonyme de bonheur, de désir et de tranquillité.

Cela pourrait vous intéresser ...
La codépendance émotionnelle, qu’est-ce que c’est ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La codépendance émotionnelle, qu’est-ce que c’est ?

Vous avez souvent entendu parler de codépendance émotionnelle sans savoir de quoi il s'agit ? Nous vous expliquons tout dans cet article.



  • Gayol, G. N. (2013). El guión de la codependencia en relaciones de pareja: diagnóstico y tratamiento. Editorial El Manual Moderno.
  • Mansilla Izquierdo, Fernando. (2002). Codependencia y psicoterapia interpersonal. Revista de la Asociación Española de Neuropsiquiatría, (81), 9-19. Recuperado en 26 de noviembre de 2020, de http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0211-57352002000100002&lng=es&tlng=es.
  • Moscas, O. A. G., & López, M. M. (2012). La dinámica familiar como génesis de la codependencia. Revista de Psicología GEPU3(1), 263-281.