6 moyens d’augmenter la testostérone

25 septembre 2020
Les meilleurs moyens d'augmenter la testostérone sont liés à un mode de vie sain, caractérisé par une alimentation équilibrée, un exercice régulier et une humeur stable. Il existe également des thérapies médicamenteuses qui peuvent être efficaces.

Il existe des moyens naturels d’augmenter la testostérone. Il s’agit d’une hormone sexuelle qui se trouve chez les mammifères, les reptiles et les oiseaux. Dans le cas des êtres humains, elle est produite dans les testicules des hommes, ainsi que dans les ovaires des femmes. De plus, les glandes surrénales sécrètent de petites quantités de cette substance.

La testostérone est la principale hormone masculine. L’une de ses fonctions fondamentales est de favoriser le développement des testicules et de la prostate. Elle est utile également pour maintenir les caractéristiques secondaires sexuelles de l’homme, telles que la pilosité faciale, la masse musculaire et osseuse et la voix grave.

Effets de la testostérone

D’un point de vue physiologique, la testostérone a deux effets principaux : anaboliques et androgynes. Les premiers comprennent les éléments suivants :

  • Augmentation de la masse musculaire et de la force.
  • Augmentation de la densité osseuse.
  • Maturation des os.
  • Croissance longitudinale, autrement dit, l’augmentation de la taille de la personne.

Les effets androgynes sont en lien avec la maturation des organes sexuels, tels que le pénis et le scrotum, pendant la phase prénatale. Lors de la puberté, ce développement s’approfondit, donnant lieu à la pousse des poils corporels, surtout au niveau de la barbe et des aisselles. Il s’agit des caractères sexuels secondaires.

Par ailleurs, la testostérone est responsable du maintien des os et des muscles en bon état. Elle détermine la croissance des poils et la localisation de la graisse dans le corps. En outre, elle est chargée de produire les spermatozoïdes, de maintenir le désir sexuel et de favoriser les érections. Elle contribue également à la génération des globules rouges, favorise l’augmentation de l’énergie et influence même l’humeur.

Lorsque le niveau de cette hormone diminue, que ce soit pour des causes naturelles comme l’âge ou en raison d’effets secondaires de certains traitements médicamenteux, il est important de trouver les moyens de l’augmenter afin de restaurer son équilibre.

Piqûre de testostérone.

“La testostérone est une hormone naturelle, mais elle peut s’appliquer de manière artificielle en cas d’indication médicale.”

Lisez aussi : Différences entre la peau des hommes et celle des femmes

Moyens d’augmenter la testostérone

Bien qu’il existe plusieurs moyens d’augmenter la testostérone, les alternatives naturelles sont les plus recommandées car elles favorisent un mode de vie sainIl est effectivement préférable de faire de l’exercice, de perdre du poids, de consommer des aliments spécifiques, de réduire le stress quotidien et de chercher des stimulations sexuelles. Voyons cela en détails.

1. Le traitement aux hormones

A la suite d’une consultation médicale et d’une analyse de sang, le professionnel peut recommander un traitement aux hormonesLes médicaments administrés dans ce cas sont des formes synthétiques de la testostérone. Il s’agit de remplacements qui peuvent s’administrer par voie injectable, patchs, implants ou gels.

Si les thérapies de substitution améliorent la santé osseuse ainsi que d’autres aspects de la santé impliquant la testostérone, elles peuvent également générer des effets secondaires. Elles peuvent effectivement provoquer une infertilité, des caillots sanguins généralisés, une hypertrophie de la prostate, des problèmes de sommeil, une augmentation du cholestérol ainsi que des affections cardiaques.

2. L’activité physique pour augmenter la testostérone

L’un des moyens d’augmenter la testostérone est la pratique d’exercices physiques. Les exercices de haute intensité et la musculation sont les plus efficaces pour augmenter naturellement l’hormone. L’haltérophilie est très favorable, même chez les hommes d’un certain âge.

Par ailleurs, un entraînement à intervalles de haute intensité est également très recommandé. Cela consiste à augmenter le poids soulevé au lieu de réaliser davantage de répétitions et de faire des exercices qui font travailler plus de muscles. Les moments intenses s’alternent alors avec les moments de repos.

3. Peak fitness

Le peak fitness est aussi conseillé. C’est une pratique de haute intensité avec des exercices courts et des pauses entre chaque série. Cette technique est devenue populaire car elle permet de travailler les muscles de tout le corps en quelques minutes.

Dans ce cas, il faut réaliser des exercices avec le maximum de poids et la vitesse la plus rapide possible, dans un laps de 30 secondes. Ensuite, une pause de 90 secondes est prise, accompagnée de respirations profondes. Et puis, l’activité reprend.

4. Des protéines, des graisses et des glucides

L’alimentation a un impact fondamental sur les niveaux hormonaux et constitue un moyen d’augmenter la testostérone. En principe, il est préférable de ne pas trop manger, mais il ne faut pas non plus rester trop longtemps sans s’alimenter. Car ces deux facteurs altèrent l’équilibre.

Il est donc conseillé de maintenir une alimentation dans laquelle sont présentes les graisses, les protéines et les glucides. Ces deux derniers groupes d’aliments doivent s’ingérer avec modération et en proportion raisonnable face aux protéines.

5. Du soleil et de la vitamine D

Selon les données disponiblesla vitamine D est un stimulant naturel qui aide à augmenter la testostérone. Il existe en effet des preuves qui indiquent que la supplémentation en vitamine D influence l’augmentation de l’hormone.

Afin de la vitamine D soit assimilée et fixée correctement, il faut prendre des bains de soleil. Le plus recommandé est de s’exposer tous les jours au soleil pendant 15 à 30 minutes. Les meilleures heures pour le faire sont aux premières heures de la journée ou les dernières de l’après-midi.

Une salle de sport vide.

“La pratique d’exercice physique stimule la production hormonale de testostérone de manière naturelle.”

Découvrez également : Vitamine D : la clé du fonctionnement musculaire

6. Diminuer le stress

Dans des conditions de stress, la production de cortisol augmente. Cela est associé à une diminution de la testostérone. Par conséquent, éviter les situations stressantes est aussi un moyen d’augmenter la production de cette hormone masculine.

Lorsqu’une personne est plus calme, le taux de testostérone a tendance à augmenter. Pour atteindre cet état, il est quasiment indispensable d’appliquer des changements dans le mode de vie.

Augmenter la testostérone pour une meilleure qualité de vie

Les recommandations pour augmenter la quantité de testostérone dans le corps ne visent pas à augmenter les caractères sexuels secondaires. Mais plutôt à renforcer tous les effets positifs de cette hormone. Rappelons que la substance n’affecte pas seulement l’aspect masculinisant, mais également les risques cardiovasculaires.

Enfin, vous pouvez mettre en œuvre ces astuces que nous venons de partager. Elles sont toutes faciles à appliquer, et si vous avez des doutes, consultez un professionnel de la santé qui vous orientera.

  • Basurto, L., Saucedo, R., Galván, R., Vargas, C., Córdova, N., Campos, S., … & Zárate, A. (2010). Relación entre esteroides sexuales y densidad ósea en el hombre senescente. Revista Médica del Instituto Mexicano del Seguro Social, 48(1), 13-16.
  • Cardoso, N. P., Pandolfi, M., Ponzo, O., Carbone, S. E., Penalba, R., Mariana, D., … & Reynoso, R. (2010). Efectos de la administración de bisfenol A en etapas clave de la maduración sexual.
  • Buhner, S. H. (2017). Remedios naturales para aumentar la testosterona: cómo mejorar la salud sexual y la energía masculina. Simon and Schuster.
  • Álvarez Álvarez, Aimée M., Roberto M. González Suárez, and Miguel A. Marrero Falcón. “Papel de la testosterona y el cortisol en el síndrome metabólico y la diabetes mellitus tipo 2.” Revista Cubana de Endocrinología 21.1 (2010): 80-90.
  • Bramswig, Jurgen H. “Estatura baja y estatura alta.” Annales Nestlé (Ed. española) 65.3 (2007): 119-129.
  • Vicarioa, M. I., and María Jesús Ceñal González-Fierrob. “Adolescencia. Aspectos físicos, psicológicos y sociales.” Anales de pediatría continuada 12.01 (2014): 42-46.
  • Fernández-Díaz, P., and R. Domínguez. “Efectos de la suplementación con testosterona sobre el rendimiento en resistencia.” Revista Andaluza de Medicina del Deporte 9.3 (2016): 131-137.
  • Rodríguez, David Suárez. “Testosterona y hormona del crecimiento: sistemas de entrenamiento de la fuerza.” RED: Revista de entrenamiento deportivo= Journal of Sports Training 30.1 (2016): 9-19.
  • Adoamnei, Evdochia, et al. “Oligoelementos en la dieta y calidad seminal y niveles de hormonas reproductivas en varones jóvenes: relación con la fertilidad.” Revista Internacional de Andrología 17.2 (2019): 46-54.
  • Demirel, Azam, and Fatih Özkaya. “Deficiencia de Vitamina D en el paciente infértil.” Archivos españoles de urología 71.10 (2018): 850-855.