6 stratégies pour réduire le niveau de glucose rapide

21 septembre 2020
Il est important de contrôler son niveau de glucose dans le sang. Si parfois cela vous semble difficile, vous pouvez suivre quelques conseils simples et très efficaces.

Pour réduire le niveau de glucose rapide, il est nécessaire d’effectuer plusieurs changements dans le mode de vie. Même si les médecins suggèrent la prise de certains médicaments, le traitement initial repose généralement sur des ajustements alimentaires ainsi qu’un exercice physique. Quelles sont les meilleures stratégies?

En réalité, il existe de nombreux moyens de contribuer à l’équilibre des niveaux de sucre dans le sang. De plus, il n’est pas nécessaire de souffrir de diabète ou de syndrome métabolique pour commencer à les mettre en pratique. Dans cet article, nous vous présentons quelques stratégies pour faire baisser votre glucose naturellement.

Que signifie un taux de glucose élevé?

Avant de découvrir les stratégies pour réduire les niveaux de glucose rapide, il est intéressant de passer brièvement en revue les effets de ce déséquilibre. En termes médicaux, ce phénomène est connu sous le nom d’hyperglycémie et survient lorsque l’organisme ne peut pas fabriquer l’insuline (diabète de type 1) ou cesse de l’utiliser correctement (diabète de type 2).

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas et est le régulateur le plus important du métabolisme du glucose. L’organisme en a besoin pour que les sucres contenus dans le sang puissent pénétrer dans les cellules et être utilisés comme source d’énergie.

Cependant, en raison des maladies du pancréas, d’une mauvaise alimentation, de l’usage de médicaments, parmi d’autres facteurs, cela génère un trouble qui conduit à l’hyperglycémie. On parle de taux de glucose élevés lorsque la glycémie est supérieure à 125 mg/dL à jeun et supérieure à 180 mg/dL 2 heures après le repas.

Lorsqu’il n’est pas correctement géré, un taux de glucose élevé peut entraîner de graves complications dans les systèmes vitaux de l’organisme. Cela peut notamment endommager les vaisseaux sanguins, et élever le risque de maladies cardiaques, rénales, visuelles et neurologiques.

Une femme qui contrôle son niveau de glucose sanguin.

“Les niveaux élevés de glucose comportent des risques pour la santé. Sans un contrôle adéquat, ils conduisent à des maladies chroniques qui réduisent la qualité de vie.

Stratégies pour réduire les niveaux de glucose rapide

L’approche varie en fonction de chaque personne. Si certains patients parviennent à stabiliser en modifiant leur alimentation, d’autres requièrent des médicaments et autres types de traitement. Avant tout, il est donc important de préciser que la consultation médicale est fondamentale;

Aussi bien le médecin généraliste que le spécialiste en endocrinologie, pourront déterminer les mesures thérapeutiques pour chaque cas. Ils donneront également des conseils individualisés sur le type de régime et les habitudes à suivre.

En général, comme l’indique une étude publiée dans la revue Metabolismil est primordial de pratiquer un exercice physique, de suivre une thérapie nutritionnelle et de contrôler l’obésité (si la personne en souffre). Nous vous présentons maintenant les différentes stratégies utiles!

1. Eviter la consommation d’amidons pour réduire votre niveau de glucose

Les aliments riches en amidon, comme les pommes de terre et les céréales, sont communs dans notre régime alimentaire. Bien qu’ils soient intéressants en apports nutritionnels, mieux vaut les éviter si l’on cherche à réduire son niveau de glucose.

Pour être plus exact, ces produits contiennent de l’amylopectine, une molécule qui se digère rapidement mais qui est également à l’origine des pics de sucre dans le sang. Il est donc conseillé d’éviter de consommer des aliments à base d’amidon pendant un ou deux jours. Cela permettra de faciliter la stabilisation du glucose dans le sang.

Vous pourrez ensuite les réintroduire, mais de manière ponctuelle et en évitant les excès. L’amylopectine fournit une énergie utile pour l’activité physique. Ainsi, une consommation excessive peut avoir une influence aussi bien sur la prise de poids que sur le déséquilibre du glucose.

2. Réduire la consommation de sucre ajouté

 

Une consommation excessive de sucres ajoutés est étroitement liée aux syndrome métabolique et au diabète. Selon une étude publiée dans la revue Nutrients, cet ingrédient altère les niveaux de glucose, augmente la résistance à l’insuline ainsi que la tendance au surpoids et à l’obésité.

Par conséquent, une partie du traitement visant à réduire les niveaux de glucose rapide doit viser à éviter toutes les sources de sucre ajouté. Il faut savoir que cela ne concerne pas seulement le sucre blanc, mais également celui qui se trouve dans les produits de consommation courante.

En effet, le sucre améliore le goût de ces produits et les rend plus appétissants. Si votre glycémie est élevée, assurez-vous de contrôler les étiquettes sur les emballages des aliments et évitez ceux qui contiennent du sucre.

Il est donc nécessaire de vérifier les étiquettes des aliments et d’observer dans le tableur de la teneur énergétique quelle est leur teneur en sucre. L’idéal est également d’opter pour des produits alimentaires biologiques, naturels, sans ce type d’édulcorant.

Découvrez aussi : Une recette de gâteau sans farine, sans sucre et sans laitage

3. Choisir des aliments à faible indice glycémique

S’il s’agit d’équilibrer les niveaux de glucose, les aliments à faible indice glycémique doivent être largement présents. L’indice glycémique est un moyen d’évaluer la réponse du sucre dans l’organisme face à la consommation d’aliments qui contiennent des glucides.

La quantité et le type de glucides déterminent tous les deux l’affectation de la glycémie. Il a donc été déterminé que les aliments à faible indice glycémique pouvaient aider à diminuer le risque de diabète de type 1 et 2. Parmi ces aliments, nous pouvons citer les suivants:

  • Poissons et fruits de mer
  • Viandes maigres
  • Oeufs
  • Avoine
  • Orge
  • Haricots
  • Lentilles
  • Patates douces
  • Maïs
  • Igname
  • Légumes sans amidon
Prise de glycémie.

4. Consommez de la vitamine D pour contrôler le niveau de glucose rapide

Selon la revue Diabetes Voice et certaines études, les personnes qui ont une carence en vitamine D peuvent développer une intolérance au glucose. Si les niveaux de glucose sont élevée, il faut s’assurer de consommer suffisamment de vitamine D.

Comme certains le savent déjà, la manière la plus simple d’obtenir de la vitamine D est de s’exposer au soleil. Quand les rayons du soleil entrent en contact avec votre peau, l’organisme produit ce nutriment de manière naturelle. Cependant, étant donné que l’exposition excessive au soleil est néfaste, on peut également obtenir de la vitamine D avec les aliments suivants:

  • Huile de poisson
  • Champignons Portobello
  • Thon
  • Yaourt
  • Céréales complètes
  • Sardines
  • Amandes
  • Tofu
  • Oeufs
  • Fromage frais

5. Faire de l’exercice pour contrôler son niveau de glucose rapide

Un programme régulier d’exercice physique est vital pour réduire et maintenir son niveau de glucose. En effet, cela contribue à la perte de poids et augmente la sensibilité à l’insuline. Les cellules sont donc capables de profiter des sucres disponibles dans la circulation sanguine.

Lors d’une étude publiée dans Polish Annals of Medicine, il a été démontré que la pratique d’exercice physique aidait à stabiliser le glucose chez les patients atteints de diabète de type 2. Quelle est la quantité d’activité requise pour cela? Pour commencer, elle peut être modérée, avec 20 ou 30 minutes.

Il est essentiel de le faire progressivement, surtout si vous êtes plutôt sédentaire. Des activités comme marcher, courir ou faire du vélo sont de bonnes options. La gymnastique ou la natation sont également valables.

6. Boire suffisamment d’eau

La consommation optimale d’eau joue un rôle important dans le contrôle de la glycémie. Ce liquide vital intervient effectivement dans les processus rénaux qui contribuent à l’élimination de l’excès de sucre à travers l’urine. Par ailleurs, une étude d’observation a déterminé que les personnes qui buvaient plus d’eau couraient moins de risques de taux de sucre élevé.

Toutefois, il est largement préférable de consommer de l’eau et non des boissons aromatisées ou alcoolisées. Il n’est pas non plus recommandé de boire des jus de fruits. Si vous souhaitez un peu de saveur, vous pouvez prendre un thé ou un café.

Lisez également: Quels sont les meilleurs aliments pour traiter un diabète de type 2?

Comment réduire les niveaux de glucose rapide? Consulter un médecin

Garder un bon niveau de sucre dans le sang demande une certaine cohérence ainsi qu’une constante dans le maintien des bonnes habitudes de vie.

Vous avez maintenant entre vos mains six astuces pour réduire votre niveau de glucose. Si vous les appliquez, vous obtiendrez une vie plus saine et plus longtemps. Mais rappelez-vous, au moindre doute demandez conseil auprès d’un médecin.

  • Mouri MI, Badireddy M. Hyperglycemia. [Updated 2020 May 25]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK430900/
  • Weiss M, Steiner DF, Philipson LH. Insulin Biosynthesis, Secretion, Structure, and Structure-Activity Relationships. [Updated 2014 Feb 1]. In: Feingold KR, Anawalt B, Boyce A, et al., editors. Endotext [Internet]. South Dartmouth (MA): MDText.com, Inc.; 2000-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK279029/
  • Aronson D. Hyperglycemia and the pathobiology of diabetic complications. Adv Cardiol. 2008;45:1-16. doi:10.1159/000115118
  • O’Keefe JH, Abuannadi M, Lavie CJ, Bell DS. Strategies for optimizing glycemic control and cardiovascular prognosis in patients with type 2 diabetes mellitus. Mayo Clin Proc. 2011;86(2):128-138. doi:10.4065/mcp.2010.0434
  • Aller EE, Abete I, Astrup A, Martinez JA, van Baak MA. Starches, sugars and obesity. Nutrients. 2011;3(3):341-369. doi:10.3390/nu3030341
  • Byrnes SE, Miller JC, Denyer GS. Amylopectin starch promotes the development of insulin resistance in rats. J Nutr. 1995;125(6):1430-1437. doi:10.1093/jn/125.6.1430
  • Jenkins DJ, Wolever TM, Taylor RH, et al. Glycemic index of foods: a physiological basis for carbohydrate exchange. Am J Clin Nutr. 1981;34(3):362-366. doi:10.1093/ajcn/34.3.362
  • Sheard NF, Clark NG, Brand-Miller JC, et al. Dietary carbohydrate (amount and type) in the prevention and management of diabetes: a statement by the american diabetes association. Diabetes Care. 2004;27(9):2266-2271. doi:10.2337/diacare.27.9.2266
  • American Diabetes Association, Bantle JP, Wylie-Rosett J, et al. Nutrition recommendations and interventions for diabetes: a position statement of the American Diabetes Association [published correction appears in Diabetes Care. 2010 Aug;33(8):1911]. Diabetes Care. 2008;31 Suppl 1:S61-S78. doi:10.2337/dc08-S061
  • Srimani S, Saha I, Chaudhuri D. Prevalence and association of metabolic syndrome and vitamin D deficiency among postmenopausal women in a rural block of West Bengal, India. PLoS One. 2017;12(11):e0188331. Published 2017 Nov 30. doi:10.1371/journal.pone.0188331
  • Ginszt, Apolinary & Ginszt, Michał & Majcher, Piotr & Tarkowski, Zbigniew. (2018). Effects of exercise on blood glucose levels in type 2 diabetic patients – Literature review. Polish Annals of Medicine. 25. 10.29089/2017.17.00037.
  • Roussel R, Fezeu L, Bouby N, et al. Low water intake and risk for new-onset hyperglycemia. Diabetes Care. 2011;34(12):2551-2554. doi:10.2337/dc11-0652