8 avertissements que votre corps vous envoie avant un infarctus cérébral

Même si les symptômes de l'infarctus cérébral peuvent être confondus avec d'autres affections, il est important de les connaître et d'en discuter avec un spécialiste pour obtenir un diagnostic et un traitement adaptés.

L’infarctus cérébral est un accident vasculaire cérébral provoqué par la mort d’une partie de la masse encéphalique à cause d’une faille dans l’irrigation sanguine.

Puisque l’un des vaisseaux sanguins se brise ou se bouche à cause d’un caillot, le cerveau n’obtient pas l’afflux de sang dont il a besoin et en conséquence, les cellules nerveuses ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène.

Il s’agit d’un mal qui augmente dans la population du monde entier et dont l’apparition est liée aux cas d’hypertension, des troubles lipidiques et du tabagisme.

Elle affecte quasiment autant les hommes que les femmes, mais plus de la moitié des morts affectent les femmes.

De plus, après 55 ans, le risque augmente et se multiplie à chaque décennie passée.

Le plus inquiétant, c’est que comme d’autres maladies du système cardiovasculaire, sa détection opportune est difficile et a tendance à se confondre avec d’autres problèmes plus communs. 

Si les symptômes ont tendance à surgir soudainement, dans certains cas, les patients perçoivent que quelque chose ne fonctionnent pas bien, bien avant que le pire ne survienne.

Et même si détecter ne prévient pas, cela augmente quand même la probabilité de survivre sans souffrir de séquelles graves

Découvrez les signaux d’alerte !

1. L’hypertension artérielle élevée

reduit-la-pression-arteriele-500x359

Les patients souffrant d’hypertension artérielle élevée ne ressentent pas souvent de symptômes clairs qui les alertent du danger qui s’installe.

Le problème, c’est qu’il avance sans contrôle et augmente considérablement le risque d’infarctus ou d’hémorragie cérébrale.

L’hypertension artérielle a tendance à endommager ou à rétrécir les vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui fait qu’ils se brisent ou qu’ils perdent du sang.

Il est important de se soumettre à de check-up médicaux réguliers, surtout lorsque des facteurs de risque significatifs se présentent.

Lisez aussi : Les 8 meilleurs exercices pour entraîner et augmenter la puissance de votre cerveau

2. Le cou rigide

La rigidité du cou peut être causé par des périodes de stress, des mauvaises postures ou un sur-effort musculaire.

Cependant, il ne faut pas écarter la possibilité que cela peut être dû au blocage ou aux saignements dans l’un des vaisseaux sanguins.

Si vous ne pouvez plus toucher votre poitrine avec votre menton et que vous sentez que la douleur s’étend jusqu’à la tête, consultez immédiatement un médecin.

3. Un fort mal de tête

douleur-tete-500x334

Le mal de tête est un symptôme commun qui peut se manifester à cause de multiples raisons, qui sont souvent bénignes.

Mais lorsqu’il est très sévère et sans cause apparente, il faut aller à l’hôpital pour faire un test.

Les maux de tête intense et lancinantes alertent d’une augmentation de l’hypertension artérielle et dans les cas les plus graves, de l’arrivée d’un ictus.

4. La paralysie d’un côté du corps

Aussi connu sous le nom de paralysie hypoglycémique, il s’agit d’un symptôme fréquent chez ceux qui sont sur le point de souffrir d’un infarctus cérébral.

Elle survient quand la personne est en train de dormir, même si elle peut parfois arriver un peu avant le repos.

La plupart des fois, elle n’est pas facile à diagnostiquer mais elle ne doit jamais être ignorée.

5. Les problèmes visuels

stress-visuel-myopie-500x333

Une personne qui n’a pas de problèmes visuels mais qui souvent, présente une vision floue ou diminuée, doit consulter un médecin. 

Même si ce symptôme peut signifier plusieurs problèmes de santé, il ne faut pas écarter la possibilité qu’il s’agisse d’un ictus.

6. La fatigue soudaine

Perdre ses énergies soudainement doit toujours être une raison d’allumer les voyants rouges.

La fatigue est un symptôme habituel de nombreux problèmes de santé grave, surtout quand quelque chose interrompt la correcte oxygénation du cerveau.

Les personnes qui ont un risque de souffrir d’un infarctus cérébral ont tendance à dormir plus que la normale et peuvent même perdre conscience.

7. La difficulté de marcher et de bouger les bras

eliminer-les-douleurs-de-jambe-500x300

Avoir des difficultés à coordonner les mouvements des extrémités est un symptôme fréquent de l’ictus.

Si tous ceux qui souffrent de cette maladie ne le perçoivent pas, ce phénomène peut parfois survenir avant l’attaque.

La douleur forte et anormale des épaules est une raison plus que suffisante pour solliciter une aide médicale.

Consultez cet article : Qu’est-ce que l’ictus ? Comment le prévenir et le détecter ?

8. Le vertige, les nausées et la confusion générale

Il est évident que ce sont des symptômes de nombreux problèmes de santé et qu’ils ne représentent quasiment jamais quelque chose de grave, même si ce sont des motifs de consultation médicale.

Ils doivent être écoutés et évalués, surtout quand la personne a déjà un problème cardiovasculaire, ce qui augmente le risque.

En conclusion, même si ce n’est pas simple de détecter à temps un accident vasculaire cérébral, il est bon de connaître les possibles symptômes qui se manifestent avant l’accident.

Écouter ces signaux et solliciter de l’aide médicale immédiate est clé pour éviter les conséquences tragiques.