8 conseils pour être un bon voisin

Vous emménagez dans un nouveau quartier et vous voulez faire bonne impression ? Découvrez ici des conseils pour être un bon voisin et créer de bonnes relations dans votre communauté.
8 conseils pour être un bon voisin

Dernière mise à jour : 11 décembre, 2021

La vie communautaire implique des relations avec des personnes d’âges, de pensées et d’intérêts variés. Entretenir des relations harmonieuses est essentiel pour construire une société apaisée basée sur le bien-être.

S’il y a quelque chose d’important dans la vie, c’est d’avoir un bon voisin ! Avant d’acheter une maison ou un appartement, il est essentiel de se renseigner sur les voisins, afin de savoir s’il sera facile de s’adapter au lieu. Quoi qu’il en soit, malgré les différences, le respect doit constituer la base de la relation.

Bien que le rythme de vie actuel est très rapide, nous ne devons pas oublier de nouer de bons liens avec les autres. En effet, les experts soulignent que les relations interpersonnelles sont un besoin fondamental et qu’elles favorisent le développement des capacités.

Pourquoi est-il important d’être un bon voisin ?

Être un bon voisin vous permet de créer un environnement agréable dans votre quartier, et de faire régner la tranquillité, l’harmonie et le respect. De plus, si vous êtes un bon voisin, il y a de fortes chances que vos voisins le soient avec vous. Des liens basés sur la coopération sont ainsi créés. Si un jour vous avez besoin d’aide pour un quelconque inconvénient, vous saurez que vous pouvez compter sur vos voisins.

D’autre part, avoir des comportements prosociaux est fondamental pour l’être humain et sa vie en société. Il s’agit des attitudes et des actions menées au profit d’autrui, telles que la coopération, la philanthropie ou l’altruisme. L’Université du Texas et son département d’éthique notent que « ceux qui agissent de manière prosociale ont tendance à être plus heureux, en meilleure santé et à vivre plus longtemps ».

Par conséquent, être un bon voisin n’apporte que des bienfaits. Dans les zones résidentielles, il est essentiel de faire preuve d’une intelligence émotionnelle pour éviter les conflits avec les autres. Être un bon voisin découle aussi de la nécessité d’éviter les hostilités. L’idée est de respecter les différences, afin de garantir une cohabitation harmonieuse pour tous.

8 conseils pour être un bon voisin.
Maintenir de bonnes relations avec les voisins est vital pour une coexistence pacifique.

8 conseils pour être un bon voisin

Être un bon voisin implique d’adopter certains comportements qui respectent les règles de cohabitation établies dans le quartier, mais aussi d’agir avec bienveillance au-delà des normes. Que vous emménagiez dans un nouveau quartier ou que vous viviez dans un endroit depuis des années, vous pouvez appliquer les conseils suivantes pour améliorer vos relations avec vos voisins.

1. Soyez gentil

Parmi les conseils pour être un bon voisin, c’est sûrement le plus important. La gentillesse est essentielle pour créer de bonnes relations. Il est conseillé de se présenter à ses voisins dès le début. De cette façon, des ponts sont ouverts vers de futurs dialogues et vous saurez qui est la personne qui habite à côté de chez vous.

Il convient également d’échanger les numéros de téléphone pour entrer en contact en cas d’urgence. Aussi, saluez vos voisins à chaque fois que vous les voyez. Ces gestes amicaux rendent l’environnement plus agréable. De plus, un sourire peut changer la journée de quelqu’un.



2. Prenez soin des parties communes

Les espaces communs sont des espaces qui permettent aux membres d’une communauté de profiter d’activités récréatives ou sportives, ou des espaces de transit à travers la résidence, tels que le hall et les couloirs. Dans ces espaces, il peut y avoir des jardins, des pots de fleurs, des objets de décoration et des pelouses. Pour être un bon voisin, il est essentiel de prendre soin des parties communes.

Dans chaque maison, chaque propriétaire peut faire ce qu’il souhaite. Cependant, les espaces communs doivent être entretenus par tous les propriétaires de manière égale et ont généralement un style neutre et uniforme.

Il existe même des complexes résidentiels qui ont des règles sur l’uniformité des couleurs et des styles des façades. Il est important que vous connaissiez et respectiez celles qui sont établies dans votre lieu de résidence.

3. Éduquez votre animal de compagnie

Nombreuses sont les familles qui ont un animal de compagnie à la maison. Cependant, tout le monde n’aime pas les animaux de la même manière. Pour cette raison, il est essentiel de prendre soin des besoins des animaux dont vous vous occupez et de les éduquer de manière à ce qu’ils s’adaptent aux normes de la vie en société.

Dans le cas des chiens, il est essentiel de leur fournir une éducation garantissant que leurs comportements sont adaptés à la vie en communauté. Par exemple, il est essentiel de leur apprendre à ne pas attaquer les autres animaux de compagnie, de s’assurer qu’ils n’aboient pas excessivement et de faire en sorte qu’ils défèquent ou urinent dans les parcs et non dans les aires communes.

De plus, il est indispensable de ramasser leurs excréments et de les déposer à l’endroit indiqué. De même, il est nécessaire que vous soyez strict en matière de vaccination et de santé générale. Si votre chien appartient à une race pour laquelle le gouvernement exige des mesures particulières comme l’utilisation d’une muselière, vous devez respecter les protocoles.

Il est également important de faire preuve de compréhension et de comprendre que les aboiements des chiens sont leur façon de communiquer. Cependant, ils sont capables d’obéir à toute sorte d’ordres s’ils reçoivent une éducation appropriée. Aujourd’hui, il existe des experts en comportement canin qui proposent des ateliers.

4. Ouvrez des canaux de dialogue pacifiques

Dans les relations interpersonnelles, il est normal que des conflits surgissent et encore plus entre voisins avec des goûts et des personnalités très différents. Cependant, lorsqu’un conflit survient, il est essentiel et commode d’ouvrir un dialogue qui cherche à établir des accords pacifiquement.

Pour ce faire, il est préférable de soulever des préoccupations ou des plaintes de manière respectueuse en parlant directement à la personne concernée. Si ce problème concerne des enfants ou un animal domestique, il est nécessaire de parler avec les parents ou les maîtres, et de ne pas réprimander directement les enfants ou l’animal.

Si vous sentez que le problème est très grave et que la personne impliquée se montre agressive, il est conseillé de demander une aide extérieure. Dans ce cas, vous pouvez vous adresser à l’administrateur de la copropriété ou de la résidence. S’il s’agit d’une activité illégale ou d’une activité qui compromet l’intégrité d’une personne, il est préférable de s’adresser directement à la police.

5. Évitez de faire trop de bruit

Les quartiers résidentiels ont souvent des règles sur les horaires de diffusion de musique ou de sons forts qu’il est important de respecter. De plus, si vous ne le faites pas, vous pouvez avoir une amende. Pour une cohabitation harmonieuse, il est nécessaire de respecter les horaires de sommeil et d’activité des autres.

D’autre part, de nombreuses constructions actuelles ont des murs très fins. Pour cette raison, il est nécessaire de modérer le ton de la voix et le son des appareils électroniques. Il faut appliquer le dicton qui dit “ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’ils vous fassent”.

Couple au lit qui en a marre du bruit des voisins.
Le bruit gênant est l’un des principaux problèmes entre voisins.

6. Avertissez quand vous allez faire des travaux ou une fête

Une autre des règles courantes est que les réparations doivent être effectuées dans des heures et des jours établis, afin de ne pas perturber la tranquillité des voisins, surtout le week-end. Ainsi, si vous devez utiliser la perceuse à domicile ou effectuer des réparations bruyantes, il est préférable d’en informer l’administration et de respecter les horaires établis à cet effet.

Par ailleurs, si vous souhaitez organiser une fête importante chez vous, il est également conseillé d’en informer l’administration ou vos voisins. Vos voisins sauront ainsi faire preuve de compréhension, car ils auront été prévenus.



7. Soyez ponctuel dans le paiement des charges communes

Parfois, il faut partager certaines dépenses avec ses voisins. C’est le cas des étudiants qui partagent des services Wi-Fi ou énergétiques avec leurs voisins. C’est aussi le cas des immeubles qui ont des « charges », lesquelles sont utilisées pour l’entretien des aires communes.

Pour être un bon voisin, il est crucial d’effectuer ces paiements à temps. En cas de retard, il est préférable d’informer qu’il y aura un retard de paiement. Bien sûr, vous devez régler la somme rapidement et éviter d’avoir de nouveau des retards de paiement. C’est avec cet argent que les services de nettoyage ou de sécurité sont payés.

8. N’envahissez pas l’espace des autres

Respectez les limites de la propriété et essayez de ne pas déranger vos voisins avec vos biens. Si vous avez besoin d’espace supplémentaire, comme occuper une place de parking en plus, demandez la permission.

Aussi, essayez de ne pas endommager la propriété de votre voisin. Si, pour une raison quelconque, cela se produit, excusez-vous immédiatement et demandez comment vous pouvez y remédier. Un exemple de cela serait votre animal qui endommage un objet dans le jardin d’un voisin.

Respectez les différences

Maintenant que vous avez découvert 8 conseils pour être un bon voisin, vous vous dites sans doute que ce sont des comportements simples et basiques. Il est essentiel de toujours garder à l’esprit que chaque personne et chaque famille sont différentes. Par conséquent, le respect d’autrui doit primer lorsque l’on vit en communauté.

Cela pourrait vous intéresser ...
La pleine conscience pour les parents : bienfaits, exercices et astuces
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La pleine conscience pour les parents : bienfaits, exercices et astuces

La pleine conscience pour les parents favorisent la compréhension et l'acceptation des autres sans juger, et permet donc d'accompagner en liberté.