8 symptômes que les femmes ne doivent pas ignorer

17 août 2020
Même si la plupart de ces symptômes peuvent être dus à d'autres raisons peu importantes, il est toujours conseillé de consulter un spécialiste afin d'obtenir un diagnostic et prévenir d'éventuelles complications.

En plus de s’occuper de la famille, du travail et de nombreuses autres occupations, les femmes ne doivent pas ignorer qu’elles sont exposées à une large variété de maladies. Voici 8 symptômes que les femmes ne doivent pas négliger.

Bien que tout le monde puisse tomber malade, d’une manière ou d’une autre, il existe des pathologies qui sont propres au genre féminin et dont le développement peut affecter considérablement la qualité de vie.

Le plus préoccupant, c’est que bon nombre d’entre elles se manifestent avec des symptômes qui se confondent généralement avec des affections légères. De plus, si nous les ignorons, le diagnostic est alors parfois difficile.

C’est pourquoi, il est fondamental d’être vigilant sur sa propre santé. Et surtout de savoir reconnaître les signes qui indiquent que quelque chose ne va pas.

Dans cet article, nous avons recueilli 8 symptômes de pathologies qui, bien que peu communs, peuvent signaler une condition plus grave.

Découvrez-les !

8 symptômes que les femmes ne doivent pas ignorer

1. Membres enflammés

Jambes enflammées d'une femme.

L’inflammation soudaine des membres est généralement le symptôme principal de la rétention de liquides ou d’œdème.

Ce trouble peut être dû à une consommation excessive de sel, mais également au développement des maladies suivantes :

  • Oedème périphérique
  • Bursite du genou
  • Arthrite et ostéoarthrite
  • Maladie rénale chronique
  • Cirrhose hépatique
  • Thrombose veineuse profonde
  • Rupture du tendon d’Achille
  • Entorse de la cheville
  • Cancer

Lisez aussi : Signes du cancer de la peau à ne pas négliger

2. Douleur abdominale

Les douleurs abdominales sont un inconfort qui peut toucher aussi bien les hommes que les femmes.

Cependant, dans le cas des femmes elles sont souvent plus récurrentes. Non seulement pour des questions digestives, mais également pour le développement d’affections telles que :

  • Cancer des ovaires
  • Endométriose
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Syndrome prémenstruel
  • Kystes dans les ovaires
  • Fibromes utérins
  • Maladie cœliaque
  • Syndrome du colon irritable
  • Ulcères gastriques

3. Saignements inhabituels, l’un des symptômes que les femmes ne doivent pas ignorer

Femme avec une douleur au ventre.

Les saignements inhabituels sont souvent fréquents chez les femmes dont l’activité hormonale est mal contrôlée.

Ils peuvent survenir à d’autres moments que les menstruations et, plus rarement, après l’étape de la ménopause.

Dans tous les cas, il est important de rester prudente car ces saignements peuvent alerter des maladies suivantes :

  • Cancer (de l’endomètre, du col de l’utérus ou du vagin)
  • Infections vaginales chroniques
  • Fibromes et polypes utérins
  • Infections de la muqueuse utérine
  • Traumatisme pelvien
  • Hyperplasie de l’endomètre

4. Des bosses dans les seins

Les changements de texture ou de forme des seins sont des symptômes de pathologie qui ne doivent en aucun cas être négligées.

Même si toutes les grosseurs ou bosses ne sont pas cancérigènes, c’est l’un des principaux symptômes du cancer du sein.

  • Des auto-examens réguliers doivent être effectués, en palpant soigneusement depuis les aisselles jusqu’au tissus mammaire.
  • En cas de détection, surtout si la peau est rouge ou irritée, il faut consulter immédiatement un médecin.

5. Les migraines

Une femme avec une migraine.

Les puissants maux de tête, y compris les migraines, peuvent être dus à un excès de stress ou à certaines carences nutritionnelles.

Dans le cas des femmes, il est important d’y prêter attention car ils peuvent alerter sur les affections suivantes :

  • Hémorragie cérébrale
  • Hypertension artérielle
  • Crise cardiaque
  • Caillot de sang
  • Maladies digestives
  • Problèmes visuels

6. Relations sexuelles douloureuses, des symptômes à ne pas ignorer chez les femmes

Attention ! Si les relations sexuelles sont douloureuses, c’est parce que quelque chose ne va pas.

Même si cela peut être dû à une baisse de la libido, les douleurs alertent presque toujours d’une maladie ou d’un changement hormonal.

Par exemple, les femmes qui atteignent la ménopause éprouvent généralement des douleurs pendant le coït car la lubrification naturelle du vagin diminue à cause des faibles niveaux d’œstrogènes.

Ce symptôme peut donc être la conséquence de :

  • Kystes dans les ovaires
  • Infections vaginales
  • Infections dans l’utérus ou les trompes de Fallope
  • Inflammation du vagin
  • Endométriose
  • Fibromes

Découvrez également : Quelles sont les fonctions des hormones sexuelles ?

7. Fatigue chronique

La fatigue chronique est l’un des symptômes les plus souvent ignorés des pathologies.

Même si elle peut être fréquente en raison de l’activité physique ou du travail, elle apparaît presque toujours lorsque certaines maladies plus importantes se développent.

Par conséquent, si le symptôme est récurrent, il faut savoir que son origine peut être :

  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Anémie
  • Cancer
  • Maladies cardiovasculaires
  • Maladies de la thyroïde
  • Apnée du sommeil
  • Diabète

8. Perte de poids inhabituelle, l’un des symptômes que les femmes ne doivent surtout pas ignorer

Une perte de poids inhabituelle est une perte de poids soudaine qui a lieu sans faire de régime particulier. La personne n’adopte pas d’habitudes spécifiques pour maigrir, et pourtant, elle remarque que son poids baisse de jour en jour.

Bien que certaines femmes puissent considérer cela comme un miracle, en réalité cette perte de poids soudaine peut cacher des maladies graves.

Si, à cela s’ajoute une perte d’appétit, il faut considérer les pathologies suivantes :

  • Maladie cœliaque
  • Diabète
  • Rétention de liquides
  • Dépression
  • Maladies digestives
  • Cancer
  • Maladies de la thyroïde
  • Problèmes cardiovasculaires
  • Maladies respiratoires

Enfin, n’oubliez pas que, même s’il ne s’agit pas toujours de maladies graves, ces symptômes doivent être évalués par un professionnel médical. Surtout s’il existe des antécédents ou des facteurs de risque significatifs.

Ne les négligez pas !