À quelle fréquence faut-il faire une analyse de sang ?

16 octobre 2019
De nos jours, il est facile de faire une prise de sang. Il existe des indications médicales précises sur qui devrait le faire et à quels moments de la vie. Dans cet article, nous vous donnons tous les détails à ce sujet.

Bien que de nombreuses personnes ne pensent pas qu’il soit nécessaire de faire une analyse de sang parce qu’elles sont en bonne santé, elles se trompent. On prescrit systématiquement des analyses sanguines pour détecter les affections suffisamment tôt pour les traiter.

Certains composants de notre sang peuvent être altérés avant l’apparition des symptômes. Ceci est très utile pour le traitement préventif et la prévention des complications futures.

Lorsqu’un médecin demande une analyse de sang de routine, c’est avant tout pour rechercher des signes des maladies les plus courantes. Il le fait d’ailleurs différemment en fonction de chaque groupe d’âge. Et si le patient est déjà atteint d’une maladie chronique, l’analyse de routine permet au professionnel de suivre l’évolution et l’efficacité du traitement.

On utilise le sang comme un moyen de connaître l’état interne du corps en raison de la rapidité des tests et de sa facilité d’accès. Les laboratoires sont largement répartis, le coût de la majeure partie des tests est supportable et leur utilité est scientifiquement prouvée.

En règle générale, pour les personnes considérées en bonne santé, une seule prise de sang annuelle est nécessaire. D’autre part, pour les patients atteints de maladies chroniques, il sera nécessaire de raccourcir cette période, surtout au début des traitements.

Qu’observe-t-on dans une analyse de sang ?

Lorsque nous parlons de tests sanguins, nous faisons référence à la réalisation de tests biochimiques sur les tissus sanguins. Le sang est un tissu liquide du corps qui circule dans le système circulatoire par les veines et les artères.

Bien qu’il soit liquide, le sang se compose de deux groupes de composants :

  • Solides : on connaît également la partie solide du sang sous le nom d’éléments de forme. On peut citer ici les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes
  • Liquides : la partie liquide du sang est le plasma sanguin ou sérum
Les résultats d'une analyse de sang

Certains tests biochimiques se concentrent sur la partie solide du sang et testent ses cellules. La numération des globules rouges, par exemple, détermine combien de ces cellules sont présentes dans une quantité donnée de sang. Le nombre de globules blancs et le nombre de plaquettes peuvent également être comptés.

On peut observer la forme de la partie solide du sang via l’utilisation d’un microscope. Les globules rouges peuvent être plus gros ou plus petits, avec des difformités ou des limites particulières qui indiquent la présence de certaines maladies.

Dans la partie sérique ou liquide, le laboratoire dispose d’une infinité de paramètres à mesurer. Le test le plus courant consiste à mesurer la concentration plasmatique de sucre, de créatinine, d’urée, d’acide urique et de lipides. Une mesure de la concentration des ions tels que le sodium, le magnésium et le potassium est également possible.

En faisant une analyse de sang, vous pouvez obtenir des informations sur la concentration d’hormones dans votre corps. L’établissement d’un profil thyroïdien permet de connaître la quantité d’hormones produites par la thyroïde.

Les sérologies, où le laboratoire cherche à détecter la présence de maladies infectieuses ou, indirectement, la présence d’anticorps contre ces maladies, ne sont pas moins importantes.

Continuez à découvrir : 7 conseils pour lutter contre les problèmes de circulation sanguine dans les jambes

Lors d’une analyse de sang, qu’examine-t-on en fonction de l’âge ?

Certaines analyses sanguines ont été établies pour chaque étape de la vie et sont considérées comme courantes. En d’autres termes, le professionnel de la santé, en fonction de l’âge du patient, est guidé sur les examens biochimiques les plus appropriés.

Ces protocoles sont établis à l’échelle mondiale et nationale en fonction des maladies les plus fréquentes pour chaque âge. On suppose qu’en dépistant la population générale, la plupart des maladies qui causent la mort ou altèrent la qualité de vie sont détectées tôt.

Entre 20 et 35 ans

Bien qu’il s’agisse de l’âge où il y a le moins de maladies en général, le dépistage annuel est essentiel pour prévenir les complications futures. Le traitement des maladies détectés à ce stade est plus aisé.

La routine de laboratoire pour ce groupe d’âge comprend la numération globulaire, la fonction rénale, l’état du foie, la glycémie et le profil du cholestérol – bon, mauvais et triglycérides.

Chez les femmes enceintes

Pendant les années de procréation d’une femme, la gestation peut se produire. Il s’agit d’une situation particulière qui nécessite des analyses spécifiques dès le début et pour chacun des trimestres de la grossesse.

Les routines de surveillance de la grossesse indiquent qu’une femme doit faire analyser son sang au moins une fois par trimestre. Ceci a pour but de mesurer les infections qui peuvent affecter le fœtus. Il s’agit, en tre autres, de la toxoplasmose, la syphilis, l’hépatite B et le sida.

De 35 à 55 ans

Ce groupe d’âge doit intensifier ses contrôles. En effet, la prévalence des maladies chroniques dans la population augmente après l’âge de 40 ans. Les analyses sanguines s’associent à des tests d’imagerie, comme la mammographie. Les médecins réalisent également des tests d’anatomie pathologique (Papanicolaou ) et des tests invasifs (coloscopie).

Les médecins ajoutent généralement aux analyses courantes le suivi des altérations hormonales, en particulier chez les femmes entrant en ménopause.

Après 60 ans

Les personnes âgées souffrent plus souvent de maladies, d’une manière générale. De nombreuses personnes âgées de plus de 60 ans souffrent déjà d’une maladie chronique. Elles ont donc besoin de faire analyser leur sang tous les ans.

Les tubes d'analyse de sang

Lire la suite : 6 conseils pour aider une personne âgée à supporter une maladie

L’analyse de sang : conclusion

Un test sanguin fait partie du suivi de routine d’une personne en bonne santé. Si vous souffrez d’une maladie, vous devrez subir un examen biochimique régulier pour prévenir la progression de la pathologie.

En effectuant une consultation médicale, le professionnel saura quoi demander en fonction de votre âge et de votre condition physique. Rappelez-vous qu’une analyse opportune peut détecter des problèmes graves et éviter des situations irréversibles concernant votre santé à l’avenir.

 

  • Bush, B., and Encuadernación Cartoné. Interpretación de los Análisis de Laboratorio. Harcourt. Madrid, España, 1999.
  • Vives Corrons J., capítulo 3, Examen morfológico de las células sanguíneas, Vives Corrons J., Aguilar J., Manual de Técnicas de laboratorio en Hematología, 4a edición, Barcelona, Editorial Masson, 2014: p.59.
  • Becker, K. « Interpretación del hemograma. » Revista chilena de pediatría 72.5 (2001): 460-465.
  • Wine Y, Horton AP, Ippolito GC, Georgiou G. Serology in the 21st century: the molecular-level analysis of the serum antibody repertoire. Curr Opin Immunol. 2015;35:89–97. doi:10.1016/j.coi.2015.06.009