Acrocyanose : causes et traitement

28 novembre 2020
L'acrocyanose n'a pas de traitement efficace, mais ce n'est pas non plus une pathologie préoccupante.

L’acrocyanose est un cadre clinique caractérisé par une coloration bleue au niveau des extrémités. Elle touche principalement les mains et les pieds. Le terme vient du grec, “akro” signifie “extrême” et “kyan” signifie “bleu foncé”. Il s’agit d’une coloration bleue persistance et indolore.

Par ailleurs, l’acrocyanose se présente généralement chez les femmes. Elle affecte plus souvent les doigts de la main. Cet état a tendance à survenir lors de l’exposition au froid ou aux situations de stressDans cet article, nous vous expliquons les causes et le traitement.

Quelles sont les causes de l’acrocyanose ?

L’acrocyanose correspond à une coloration bleue ainsi qu’à la froideur des parties distales des membres. La transpiration est également fréquente. Elle est due à un spasme artériel, souvent causé par le froid ou le stress émotionnel.

Circulation sanguine.

Le cadre clinique est dû au fait que, lorsque les artères se contractent, le sang atteint plus difficilement les parties les plus extrêmes du corps. Par conséquent, l’oxygène ne parvient pas non plus jusque dans les extrémités. Les doigts des mains et des des pieds deviennent alors bleus et froids.

On ignore quels sont les facteurs étiologiques de l’acrocyanose. Chez les patients, on constate souvent des altérations immunitaires. Tout d’abord, il existe une élévation des anticorps antinucléaires (ANA). Il s’agit d’anticorps qui se trouvent en grande quantité lors de maladies auto-immunes. On trouve également des immunocomplexes circulants.

L’acrocyanose survient plus souvent chez les femmes, en général autour de 20 ans. Mais elle peut parfois apparaître au cours de l’enfance. Elle a également été observée assez fréquemment chez des patients atteints de schizophrénie. Toutefois, cela ne peut être considéré comme un facteur étiologique. L’acrocyanose est associée à certains médicaments. Par exemple, les bêtabloquants ainsi que quelques substances de chimiothérapie.

Lisez également : Pourquoi avons-nous les doigts et les pieds froids toute l’année ?

Quels sont les symptômes ?

Comme nous l’avons mentionné, il s’agit d’un syndrome vasculaire permanent. L’affection est généralement symétrique. En outre, elle prédomine dans les doigts et la main, et dans une moindre mesure, dans les pieds. Il est important de préciser que le froid n’est pas un élément déclencheur comme nous pourrions le penser. Il s’agit d’un facteur aggravant pour les symptômes, qui sont moins accentués pendant les saisons chaudes.

Bien qu’il s’agisse d’une pathologie indolore, la personne peut parfois ressentir une plus grande sensibilité et douleur. Cela se produit lorsque la température extérieure est très froide. L’acrocyanose se caractérise aussi par une production excessive de sueur qui se manifeste principalement dans les paumes des mains. Elle augmente également en cas de stress émotionnel et lorsqu’il fait chaud.

D’autre part, l’acrocyanose peut provoquer des problèmes d’estime de soi chez le patient. Plus concrètement parce qu’elle est très visible, mais aussi à cause de l’hyperhidrose.

Contrairement au syndrome de Raynaud, la coloration bleue persiste dans l’acrocyanose. Il n’est effectivement pas facile de faire marche arrière, sans parler de changements trophiques ou d’ulcères. De plus, la douleur est présente dans le syndrome de Raynaud.

Lisez davantage : Vous avez les mains froides ? Découvrez pourquoi

Types d’acrocyanose

Cette affection se classe en deux types :

  • Primaire : elle est plus fréquente entre 20 et 30 ans et survient rarement après la ménopause. Ce phénomène suggère une influence hormonale dans cette pathologie.
  • Secondaire : c’est une forme qui est associée au jeûne et à l’anorexie nerveuse. Elle a également été observée lors de néoplasies, de maladies telles que la syphilis, etc. Y compris suite à l’administration de certains médicaments, notamment quelques antidépresseurs.

Le traitement

Inflammation des artères.

Il n’existe aucun traitement spécifique et efficace pour cette maladie. Cependant, il est recommandé d’éviter l’exposition à des températures froides. De même, il est préférable de réduire au maximum les situations de stress. On utilise parfois des médicaments pour dilater les artères. Il s’agit des bloqueurs de canaux calciques. Le problème c’est que leur efficacité n’a pas été démontrée.

Conclusion…

Pour terminer, il est fondamental d’expliquer au patient qu’il ne s’agit pas d’une maladie grave. Il faut également comprendre qu’il s’agit d’un syndrome permanent, et que certaines situations peuvent l’aggraver. Si la personne saisit parfaitement le mécanisme et les facteurs déclencheurs, elle saura ainsi mieux gérer la situation.

Acrocianosis – Trastornos cardiovasculares – Manual MSD versión para profesionales. (n.d.). Retrieved May 15, 2019, from https://www.msdmanuals.com/es-es/professional/trastornos-cardiovasculares/enfermedades-arteriales-periféricas/acrocianosis
Acrocianosis – EcuRed. (n.d.). Retrieved May 15, 2019, from https://www.ecured.cu/Acrocianosis#Tratamiento
Acrocianosis: qué es, síntomas y tratamiento. (n.d.). Retrieved May 15, 2019, from https://www.natursan.net/acrocianosis-sintomas-y-tratamiento/