ACTH : comment fonctionne-t-elle ?

22 novembre 2019
L'ACTH, ou corticotrophine, stimule deux des trois zones du cortex surrénalien où les glucocorticoïdes cortisol et corticostérone sont sécrétés. Découvrez tout sur cette hormone dans cet article.

La corticotrophine, également appelée ACTH, est une hormone polypeptidique formée par 39 acides aminés. Elle est produite par l’hypophyse et stimule les glandes surrénales. La production journalière est faible : autour de 10 mg.

L’ACTH stimule deux des trois zones du cortex surrénalien où sont sécrétés les glucocorticoïdes cortisol et corticostérone. Par ailleurs, elle stimule aussi la zone réticulaire qui produit les androgènes. Sa fonction biologique est d’activer la sécrétion de cortisol. Ainsi, dans les moments de stress ou de tension, l’organisme produit davantage de corticotrophine.

A quel moment l’ACTH est-elle synthétisée ?

Une analyse médicale de l'ACTH

L’ACTH se synthétise dans l’hypophyse en réponse à la libération de l’hormone libératrice de la corticotrophine (CRH) par l’hypothalamus. D’autre part, les glandes surrénales produisent une hormone appelée cortisol qui aide le corps à gérer le stress. En effet, le cortisol est nécessaire à la vie. Les niveaux de cette hormone dans le sang ont donc besoin d’être contrôlés.

A quoi sert la mesure des niveaux de corticotrophine ?

L’analyse de l’ACTH s’utilise comme indicateur de la fonction hypophysaire ainsi que pour détecter un problème dans les glandes surrénales. Elle est utile dans le diagnostic différentiel des pathologies suivantes :

Lorsque les taux de cortisol s’élèvent, les niveaux d’ACTH diminuent normalement. Puis, quand les niveaux de cortisol diminuent, ceux d’ACTH augmentent logiquement.

Néanmoins, un taux élevé d’ACTH ainsi qu’un niveau faible de cortisol peut survenir, et vice versa. Cela peut être la cause d’un problème dans les glandes surrénales. Par ailleurs, des niveaux bas d’ACTH et de cortisol peuvent être également le résultat d’un dérèglement hypophysaire.

Lorsque la production d’ACTH est excessive, elle peut être causée par une hypophyse hyperactive. Ou, dans certains cas, par une tumeur au poumon.

En outre, les taux de corticotrophine et ceux de cortisol varient tout au long de la journée. La corticotrophine atteint normalement son niveau le plus élevé tôt le matin, entre 6h et 8h. Cependant, le niveau le plus bas a lieu l’après-midi entre 18h et 23h.

Si votre médecin le juge nécessaire, il mesurera votre taux d’ACTH le matin ou l’après-midi. Le plus souvent, les taux d’ACTH sont mesurés en même temps que les niveaux de cortisol. La corticotrophine se libère sous forme de pulsations donc ses niveaux dans le sang peuvent varier d’une minute à l’autre.

Découvrez également : 6 signaux d’un taux de cortisol élevé dans l’organisme

Quelles sont les valeurs normales d’ACTH ?

La structure chimique du cortisol

Les valeurs normales de corticotrophine pour un échantillon de sang prélevé tôt le matin sont inférieures à 80 pg/mL ou à 18 pmol/L. Toutefois, concernant une mesure l’après-midi, elles doivent être inférieures à 50 pg/mL ou à 11 pmol/L.

Que signifie un taux d’ACTH supérieur à la normale ?

Lorsque les niveaux d’ACTH sont plus élevés que la normale, cela peut indiquer la présence de maladies telles que :

  • Maladie d’Addison : les glandes surrénales qui ne produisent pas suffisamment de cortisol
  • Hyperplasie surrénale congénitale : les glandes surrénales ne produisent pas assez d’hormones
  • Néoplasie endocrinienne multiple de type 1elle survient lorsqu’une ou plusieurs glandes endocriniennes sont hyperactives ou ont formé une tumeur
  • Maladie de Cushing : elle se présente lorsque l’hypophyse produit trop d’hormone corticotrophine. C’est généralement la cause d’une tumeur bénigne dans l’hypophyse
  • Syndrome de Cushing ectopique : il s’agit d’un type rare de tumeur qui peut apparaître dans le poumon, la thyroïde ou le pancréas et qui sécrète trop d’ACTH

Lisez aussi : Maladie d’Addison: diagnostic, causes et traitement

Que signifie un taux d’ACTH plus faible que la normale ?

Lorsque les taux de corticotrophine sont inférieurs aux valeurs normales, cela peut mettre en évidence la présence de pathologies comme :

  • Hypopituitarisme : cette maladie signale que l’hypophyse ne produit pas suffisamment d’hormones telles que la corticotrophine
  • Tumeur de la glande surrénalela présence d’une tumeur entraîne une production excessive de cortisol
  • Les traitements avec des médicaments glucocorticoïdes inhibent la sécrétion d’ACTH

Conclusion…

La mesure des niveaux d’ACTH peut être affectée par de nombreux facteurs. Comme le moment de la journée où la prise de sang est réalisée. Pour cette raison, il est préférable de prendre en compte les informations médicales provenant d’autres tests. En particulier les niveaux de cortisol dans le sang.

 

  • SANGUINETTI, C. M. (1948). Insuficiencia suprarrenal. Dia Medico Uruguayo.

  • García, V. E., Burgui, J. Á. M., Dobón, M. G., & Gimeno, L. F. (2006). Síndrome de Cushing dependiente de corticotropina. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1157/13094424

  • Goñi Iriarte, M. J. (2009). Síndrome de Cushing: situaciones especiales. Endocrinología y Nutrición. https://doi.org/10.1016/s1575-0922(09)71408-1