Adrénaline auto-injectable : comment l'utiliser ?

Il faut apprendre aux enfants qui en ont besoin, à leurs proches et à leurs tuteurs comment bien utiliser l'adrénaline auto-injectable afin d'éviter davantage de complications.
Adrénaline auto-injectable : comment l'utiliser ?

Dernière mise à jour : 12 décembre, 2020

L’adrénaline est une hormone et un neurotransmetteur qui s’utilise quand une personne fait un arrêt cardiaque. On peut l’administrer de différentes façons mais, aujourd’hui, nous disposons de l’adrénaline auto-injectable.

Ce dispositif nous permet de nous auto-administrer l’adrénaline sans avoir besoin de l’intervention d’un professionnel de santé.

Ce fait nous a permis d’éviter de nombreuses situations fatales. En général, l’adrénaline s’utilise dans des situations d’urgence, au cours desquelles la vie du patient est en danger à cause d’un arrêt cardiaque ou d’un choc anaphylactique.

L’adrénaline auto-injectable est un dispositif qui contient de l’adrénaline en solution et qui est sujet à prescription médicale. Deux présentations sont possibles, avec deux doses différentes :

  • Dose de 0,15 mg : conseillée pour les enfants de 10 à 25 kg.
  • Dose de 0,30 mg : conseillée pour les personnes qui pèse plus de 25 kg.

L’adrénaline réussit à augmenter la fréquence cardiaque de façon considérable, à contracter les vaisseaux sanguins et à dilater les voies respiratoires. C’est aussi le neurotransmetteur qui se sécrète rapidement dans des situations de danger et d’urgence, en préparant le corps à faire face à ces dernières.

Il est important de savoir que l’adrénaline est, concrètement, une catécholamine. Sa structure chimique est une monoamine qui se synthétise dans les glandes surrénales et dont les précurseurs sont la phénylalanine et la tyrosine.

Formes d’administration de l’adrénaline

Une injection d'adrénaline.

Avant de nous focaliser sur l’adrénaline auto-injectable, voyons les autres façons d’administrer ce médicament.

Dans les hôpitaux, cette catécholamine est préparée sous forme de solution à administrer via une injection. Il existe cependant d’autres voies possibles, selon les besoins :

  • Intramusculaire (IM).
  • Sous-cutanée.
  • Intraveineuse (IV) : sous surveillance cardiaque et en diluant auparavant la solution d’adrénaline dans de l’eau pour des injections de différentes concentrations.
  • Intracardiaque : uniquement dans les cas très graves et si la voie intraveineuse n’est pas praticable. On doit ici adopter les mêmes précautions que pour l’administration via intraveineuse.

Comment est l’adrénaline auto-injectable ?

Sur le marché, nous trouvons deux marques différentes d’adrénaline auto-injectable : Altellus et Jext.

Toutes deux ont une forme cylindrique, semblable à celle d’un stylo. À un bout de ce cylindre se trouve une aiguille protégée qui servira à l’injection. À l’autre bout, on trouve une fermeture de sécurité que l’on doit retirer au moment de l’administration.

Lorsque l’on plante l’aiguille, une fois que l’on a enlevé la sécurité de l’autre bout, celle-ci sort et pénètre dans la zone où l’on veut injecter la substance. Nous allons cependant voir, dès maintenant, comment l’utiliser correctement.

Comment utiliser l’adrénaline auto-injectable

Adrénaline injectée dans la jambe.

La zone recommandée pour injecter l’adrénaline est dans la cuisse, même si c’est en traversant le pantalon, car il s’agit d’une zone avec une grande masse musculaire.

Il faut presser jusqu’au bout, jusqu’à entendre un clic, pour que l’aiguille atteigne le muscle et pour que l’adrénaline puisse être absorbée et répartie correctement. Ensuite, on doit maintenir la substance injectable en place pendant 10 secondes. Une fois ce temps écoulé, on peut retirer l’aiguille et masser la zone pour faciliter l’absorption.

Voici les étapes à suivre pour bien utiliser l’adrénaline auto-injectable :

  1. Saisir le cylindre par la main, comme s’il s’agissait d’un poignard.
  2. Retirer le bouchon qui se trouve sur la partie la plus large du dispositif.
  3. Placer la partie étroite du dispositif sur la cuisse, au niveau de la partie où il y a le plus de masse musculaire. Vous pouvez le faire à travers le pantalon.
  4. Effectuer une pression en perpendiculaire jusqu’à entendre un « clic ». Il est aussi possible de l’administrer en le plantant d’un coup sec, au lieu d’effectuer une pression.
  5. Maintenir la position environ 10 secondes, pour s’assurer d’administrer toute la dose.
  6. Retirer et masser la zone, comme nous l’avons dit, pendant 10 autres secondes, pour améliorer l’absorption de l’adrénaline.

Il faut apprendre aux enfants qui en ont besoin, à leurs proches et à leurs tuteurs comment bien utiliser l’adrénaline auto-injectable afin d’éviter davantage de complications.

Conclusion

L’adrénaline est un médicament qui s’administre par différentes voies, selon la situation clinique du patient, pour le traitement de l’arrêt cardiaque et les réactions anaphylactiques, principalement.

Il existe des formules d’adrénaline auto-injectable qui doivent être prescrites par un médecin pour le traitement immédiat d’un choc anaphylactique.

Consultez un professionnel en cas de doute pour pouvoir être sur de la façon de bien administrer ce médicament.

Cela pourrait vous intéresser ...
Adrénaline : l’hormone de l’activité, du stress et des maux de tête
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Adrénaline : l’hormone de l’activité, du stress et des maux de tête

Adrénaline : l'hormone de l'activité, du stress et des maux de tête. Elle est étroitement liée à l'activité, la motivation et l'énergie du corps.

 

 

 



  • Cardona Dahl, V. (2011). Guía de actuación en anafilaxia. Medicina Clínica. https://doi.org/10.1016/j.medcli.2010.10.003
  • Comité de Medicamentos de la Asociación Española de Pediatría. (2015). Adrenalina. In Pediamécum.
  • Morales-Cané, I., Valverde-León, M. D. R., & Rodríguez-Borrego, M. A. (2016). A adrenalina durante parada cardíaca: Revisão sistemática e meta-análise. Revista Latino-Americana de Enfermagem. https://doi.org/10.1590/1518-8345.1317.2821