Agénésie dentaire : les différents types et les traitements

· 16 avril 2019
Nombreuses sont les personnes qui souffrent d'agénésie dentaire. Découvrez ici plus en détail ce qu'est l'agénésie et comment la traiter.

L’agénésie dentaire est l’une des malformations les plus communes : ce terme désigne l’absence d’une ou plusieurs dents. Cela n’a rien à voir avec de mauvais soins dentaires ou un mauvais nettoyage dentaire.

Il s’agit d’un problème congénital qui, souvent, affecte plusieurs membres d’une même famille. Il est alors habituel qu’un spécialiste vérifie s’il y a des antécédents dans la famille.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce problème n’affecte pas nécessairement toute la dentition : il affecte particulièrement les incisives et les prémolaires.

Un diagnostic rapide est essentiel : plus le problème est diagnostiqué tôt, plus tôt le traitement pourra être prescrit et commencé.

Ce traitement peut consister à remplacer les dents perdues ou bien à corriger la dentition. Ces deux traitements permettent d’éviter l’aggravation du problème et, bien entendu, ils contribuent à améliorer l’estime de soi du patient.

Dans cet article, nous vous expliquons quelles sont les causes à l’origine de cette anomalie, quels sont les différents types d’agénésie dentaire et quels sont les traitements possibles pour y remédier.

Agénésie dentaire : les causes de cette anomalie

Bien que l’agénésie dentaire soit principalement un problème héréditaire, d’autres causes peuvant être à l’origine de cette anomalie.

Parmi ces différentes causes, la plus commune est une obstruction physique ou une interruption de la lame dentaire : cette obstruction ou interruption empêche la bonne formation de la dent. Conséquence de cela : au fil du temps, la dent finit par tomber ou ne pousse pas totalement et reste incomplète.

Le manque d’espace est un autre facteur possible pour expliquer cette anomalie. Lorsque c’est le cas, le patient se retrouve normalement avec des dents superposées à cause du manque d’espace dans sa dentition.

L’agénésie dentaire peut empêcher la bonne formation des dents ou une bonne odontogénèse. Cela veut dire que certaines dents ne complètent jamais leur cycle naturel.

Cet article peut aussi vous plaire : 3 traitements efficaces pour éliminer le tartre de vos dents

Agénésie dentaire : les différents types d’agénésie

Certes, l’agénésie dentaire suppose la perte d’une dent ou la malfomation de plusieurs dents, mais nous ignorons combien de dents seront affectées par cette anomalie.

Cela dépend de facteurs déterminants, notamment le type d’agénésie hérité, la rapidité à laquelle cette anomalie a été diagnostiquée et le début du traitement.

Les différents types d’agénésie nous permettent de savoir à quel stade nous nous trouvons :

  • Hypodontie : c’est l’état le moins grave : il se caractérise par l’absence d’une à six dents
  • Oligodontie : plus de six dents manque et ce nombre peut augmenter
  • Anodontie : c’est l’état le plus grave : il n’y a aucune dent dans la bouche

En cas d’hypodontie et d’oligodontie, il faudra déterminer si la perte se manifeste seulement d’un côté de la bouche ou bien des deux côtés.

Si la perte se manifeste seulement d’un côté de la bouche, on parle d’agénésie unilatérale. Si la perte se manifeste des deux côtés de la bouche, on parle d’agénésie bilatérale.

Agénésie dentaire : les traitements disponibles

Si vous pensez souffrir d’agénésie dentaire, vous devez consulter un dentiste pour qu’il confirme ou non vos suppositions. Seul lui pourra déterminer si vous avez besoin de commencer un traitement.

Il existe plusieurs solutions.

Les implants dentaires

implant en cas d'agénésie dentaire

En fonction de notre âge, de l’état de nos dents et du nombre de dents manquantes, le dentiste pourra déterminer si la pose d’implants dentaires est la solution idéale pour nous.

C’est cette solution qui est généralement adoptée lorsque certaines dents sont endommagées ou sont tombées.

Un implant dentaire est une dent artificielle fixée sur la gencive à l’aide d’une sorte de vis implantée dans l’os de la mâchoire.

L’état de la gencive sera un facteur déterminant dans la décision de poser ou non des implants dentaires, le but étant d’obtenir des résultats satisfaisants. Nous vous conseillons de consulter un médecin en qui vous avez particulièrement confiance.

L’orthodontie

appareil dentaire et agénésie dentaire

Si vous souffrez plus précisément d’hypodontie, la solution idéale n’est pas l’implant dentaire, mais l’orthodontie. Ce traitement aidera à combler facilement les espaces en trop entre les dents et il sera alors inutile de s’infliger la pose d’un implant dentaire.

Il existe également la possibilité d’avoir recours à une prothèse partielle. Néanmoins, la prothèse est le dernier recours : si la pose d’implants dentaires et l’orthodontie ne sont pas des solutions envisageables, la prothèse partielle sera la solution proposée.

Cet article peut aussi vous plaire : Remèdes naturels pour traiter les maux de dents

Vous connaissez quelqu’un qui souffre de ce problème ? Vous souffrez d’agénésie dentaire ? Soyez rassuré, il existe des alternatives pour jouir d’une dentition saine et résoudre ce problème au plus vite.

Assurez-vous que le professionnel qui vous prendra en charge a déjà traité des patients souffrant d’agénésie dentaire. Vous serez ainsi rassuré pendant tout le processus, du diagnostic aux résultats du traitement.