Alcoolisme : causes et conséquences

4 novembre 2020
Pendant l'adolescence, l'alcool génère encore plus de dommages et d'addiction qu'à l'âge adulte. Par ailleurs, la consommation excessive de boissons alcooliques peut provoquer des séquelles physiques et psychologiques à long terme.

L’alcoolisme se définit comme une consommation excessive d’alcool, qui se manifeste par une perte du contrôle de l’ingestion de cette substance. Il se caractérise par des épisodes fréquents d’intoxication éthylique. De plus, l’alcoolisme constitue une obsession pour l’alcool malgré ses conséquences.

D’autre part, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) suggère qu’il y a chaque année 3 millions de décès dans le monde dus à la consommation nocive d’alcool. Cela représente 5,3 % de l’ensemble des décès.

En outre, l’alcool est responsable de nombreuses pathologies. Parmi lesquelles la cirrhose hépatique. Il existe également une relation significative entre un certain nombre de troubles mentaux et l’alcool.

Pour toutes ces raisons, nous souhaitons vous expliquer plus en détails les causes de l’alcoolisme et ses conséquences.

La portée de l’alcoolisme

L’alcoolisme est une maladie chronique. Autrement dit, une addiction permanente. Cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être traitée avec succès. L’alcoolisme est également considéré comme une pathologie progressive et dégénérative. Elle a de nombreuses répercussions, aussi bien sur la santé que sur la vie sociale de la personne.

Pendant l’adolescence, l’alcool génère encore plus de dégâts et de dépendance qu’à l’âge adulte. De même, le traitement de l’alcoolisme est complexe. La première étape consiste à faire prendre conscience au patient de cette dépendance. Pour la surmonter, il est également fondamental que les personnes proches soutiennent le patient et participent à la thérapie.

Lisez aussi : Mon/ma partenaire est alcoolique, comment l’aider ?

Quelles sont les causes de l’alcoolisme ?

Une jeune femme qui boit de l'alcool.

Il semble que certains facteurs génétiques jouent un rôle important dans le développement de l’alcoolisme. Certaines études ont démontré qu’il existe une contribution génétique substantielle à la dépendance à l’alcool. Plusieurs gènes sous-jacents ont effectivement été identifiés, mais davantage de recherches sont nécessaires.

Par ailleurs, cela ne signifie pas non plus qu’une personne devient alcoolique parce qu’il y a des cas dans sa famille. Il existe de nombreux facteurs pouvant influencer, comme par exemple :

  • Souffrir d’une faible estime de soi.
  • Souffrir de troubles mentaux tels que la dépressionLes personnes énormément stressées ou anxieuses sont également déterminantes.
  • Les facteurs sociaux. L’alcoolisme est fortement déterminé par la culture et la société dans laquelle nous vivons. L’accessibilité aux boissons alcoolisées ou l’acceptation culturelle ont une influence significative.
  • Le type de travail. C’est un fait que les personnes qui travaillent dans les bars ou les boîtes de nuit sont plus susceptibles de souffrir d’alcoolisme.
  • Le fait que la consommation soit soutenue est également un facteur de prédisposition.

Les signes d’un problème avec l’alcool

Dans notre société, boire de l’alcool est un comportement très accepté. Il est donc parfois compliqué de savoir à quel moment il s’agit d’une situation pathologique.

Toutefois, il existe certains modèles qui peuvent indiquer un problème de dépendance. Par exemple, dissimuler la consommation d’alcool ou mentir sur les quantités d’alcool ingérées. C’est le cas également du non-respect des responsabilités au travail ou de la diminution des performances au travail. De même, le fait qu’une personne boive seule ou dans des conditions risquées devrait nous alerter.

D’autre part, nous pouvons aussi souligner les symptômes physiques tels que le changement de poids, les maux de tête et les troubles de la parole. La mémoire et la concentration sont également affectées. Une personne qui souffre d’alcoolisme peut même se montrer irritable et agressive.

Découvrez également : Les effets de l’alcool sur le coeur

Quelles sont les conséquences d’un abus d’alcool ?

Un homme qui boit de l'alcool.

Comme nous l’avons mentionné, l’alcool entraîne des dommages au niveau physique, intellectuel et social. La consommation de boissons alcoolisées est fortement liée aux maladies du système nerveux, cardiovasculaire, digestif, etc.

Le délirium tremens est un épisode aiguë de délire causé par le syndrome d’abstinence de l’alcool. Des effets physiques tels que des palpitations se produisent, ainsi que des frissons et des convulsions. S’il n’est pas traité, il peut engendrer la mort de la personne.

Par ailleurs, l’alcoolisme affecte souvent la parole et la coordination. Comme nous le savons déjà, la plupart des accidents de la route sont la conséquence d’états d’ébriété. Cela s’explique en partie par le fait que sous l’influence de l’alcool, une personne se désinhibe et adopte des comportements dangereux.

De plus, il faut souligner qu’un grand pourcentage de maladies hépatiques sont dues à l’alcoolisme. En effet, l’alcool augmente la graisse présente dans le foie. Cela entraîne une inflammation et, avec le temps, une cirrhose du tissu hépatique.

La gastrite et les ulcères, ainsi que certaines carences en vitamines, sont d’autres conséquences graves. Enfin, l’alcoolisme peut aussi affecter l’activité sexuelle, la vue, la circulation, etc.

Que faire en cas d’alcoolisme ?

L’alcoolisme est une pathologie à forte incidence de nos jours. Comme nous l’avons vu, ses conséquences rassemblent des aspects sociaux ainsi que de nombreux problèmes dans le corps.

Enfin, la consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer des dommages sévères au fœtus. Il est donc nécessaire d’identifier ce trouble le plus vite possible. Consulter un médecin ou faire partie d’un groupe de soutien peuvent être très utiles pour faire face à l’alcoolisme.

  • Proyecto Hombre | Alcohol – Proyecto Hombre. (n.d.). Retrieved May 22, 2019, from https://proyectohombre.es/alcohol/
  • ALCOHOLISMO — Web de Portalfarma. (n.d.). Retrieved May 22, 2019, from https://www.portalfarma.com/Ciudadanos/saludpublica/consejosdesalud/Paginas/alcoholismo.aspx
  • Qué es el alcoholismo – Triora. (n.d.). Retrieved May 22, 2019, from https://triora.es/adiccion/adiccion-al-alcohol/alcoholismo
  • Causas y Efectos del Abuso de Alcohol – Hospital San Juan Capestrano. (n.d.). Retrieved May 22, 2019, from https://www.sanjuancapestrano.com/adiccion/alcohol/sintomas-efectos/
  • Alcohol. (n.d.). Retrieved May 22, 2019, from https://www.who.int/es/news-room/fact-sheets/detail/alcohol
  • Edenberg, H. J., & Foroud, T. (2013). Genetics and alcoholism. Nature reviews. Gastroenterology & hepatology, 10(8), 487–494. https://doi.org/10.1038/nrgastro.2013.86
  • Kuria, M. W., Ndetei, D. M., Obot, I. S., Khasakhala, L. I., Bagaka, B. M., Mbugua, M. N., & Kamau, J. (2012). The Association between Alcohol Dependence and Depression before and after Treatment for Alcohol Dependence. ISRN psychiatry, 2012, 482802. https://doi.org/10.5402/2012/482802
  • Rahman, A., & Paul, M. (2020). Delirium tremens (DT). StatPearls (). Treasure Island (FL): StatPearls Publishing. Retrieved from http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK482134/