Allopurinol : effets indésirables et indications

30 novembre 2019
Il est important de noter que l'allopurinol ne guérit pas les crises de goutte, mais est qu'il est utilisé comme méthode de prévention lorsque le patient est traité avec d'autres médicaments.

L’allopurinol est un médicament indiqué dans le traitement de la goutte et des niveaux élevés d’acide urique dans le corps. On le prescrit dans les cas où les causes de la goutte sont des effets indésirables causés par d’autres médicaments, tels que ceux que l’on utilise dans le cadre du traitement du cancer ou des calculs rénaux.

Il doit son action à sa capacité à réduire la synthèse d’acide urique, responsable du déclenchement des symptômes cliniques de la goutte. Ainsi, l’allopurinol fait partie de la famille des médicaments appelés inhibiteurs de la xanthine oxydase, une enzyme nécessaire à la synthèse de l’acide urique. Nous verrons ce processus plus en détail tout au long de l’article.

Cependant, notez bien que l’allopurinol ne guérit pas les crises de goutte. On l’utilise comme méthode de prévention lorsque le patient suit un traitement à base d’autres médicaments tels que ceux mentionnés ci-dessus.

Qu’est-ce que la goutte ?

L'allopurinol permet de traiter la goutte

La goutte est une maladie bien connue depuis longtemps. Elle se manifeste habituellement par une inflammation aiguë de type articulaire, généralement au niveau du gros orteil. En d’autres termes, la goutte provoque une inflammation asymptomatique d’une articulation, qui gonfle et cause de la douleur pendant une courte période.

Cette inflammation est causée par la présence de cristaux d’urate monosodique, une substance formée par un excès d’acide urique dans le sang. Des niveaux élevés de cet acide s’associent souvent à de mauvaises habitudes de vie, telles qu’une mauvaise alimentation (manger trop de nourriture) et la consommation d’alcool. Lorsque ces niveaux sont normalisés de manière durable, les cristaux se dissolvent généralement sans problème.

Si une personne a des niveaux élevés d’acide urique, on dit qu’elle souffre d’hyperuricémie. Cependant, bien que cette condition soit fréquente (7 % des hommes en souffrent), seule une minorité de personnes développent les cristaux caractéristiques de la goutte.

Lorsqu’une crise de goutte cesse, les cristaux d’urate monosodique restent dans l’articulation. De cette façon, même si le traitement est terminé, une autre crise de goutte peut survenir à tout moment.

Vous pourriez être intéressé par : 7 aliments qui augmentent l’acide urique

Effets indésirables de l’allopurinol

Les effets indésirables sont plus fréquents chez les patients atteints d’insuffisance rénale ou hépatique. La raison en est que l’allopurinol se métabolise dans le foie. C’est ensuite les reins qui l’excrètent. En raison de ces modifications, les concentrations du médicament dans l’organisme peuvent augmenter ou diminuer.

S’il augmente, son effet augmente également. De cette façon, il est plus facile pour le patient de souffrir d’effets indésirables. Jetons un coup d’œil aux effets indésirables les plus courants de ce médicament.

Réactions cutanées de l’allopurinol

L'allopurinol peut provoquer des réactions cutanées

Ce sont les plus fréquentes et peuvent survenir à tout moment pendant le traitement à l’allopurinol. Il s’agit notamment :

  • Prurit
  • Desquamation
  • Lésions purpuriques
  • Exfoliation
  • Eruption cutanée

Si l’un d’entre eux se produit, il faut interrompre immédiatement le traitement avec ce médicament. Après la récupération, il est possible de reprendre le traitement en augmentant progressivement la dose. En cas d’éruption cutanée, il faut définitivement interrompre le traitement.

Réactions d’hypersensibilité généralisées

Bien que peu fréquentes, certaines réactions d’hypersensibilité peuvent survenir. Dans ces cas, le patient peut souffrir de :

  • Fièvre
  • Syndrome de Stevens-Johnson ou syndrome de Lyell
  • Lymphadénopathie
  • Vascularite : peut se manifester sous diverses formes, y compris l’hépatite, la néphrite et l’épilepsie

Si ces réactions surviennent, il faut interrompre le traitement à l’allopurinol immédiatement et pour toujours. Dans ces cas, on administre habituellement des corticostéroïdes afin d’inverser ces conditions d’hypersensibilité généralisée.

Découvrez aussi : Norfloxacine : usages et effets secondaires

Problèmes gastro-intestinaux liés à l’allopurinol

 

Dans le cadre des altérations du système digestif, les réactions les plus fréquentes sont les nausées et les vomissements. Pour éviter cela, nous vous conseillons de ne pas prendre d’allopurinol après les repas.

Hépatite granulomateuse

On a rarement décrit cet effet indésirable sans la preuve évidente d’une hypersensibilité plus étendue. Une fois le traitement interrompu, il semble que cet effet indésirable s’inverse.

Conclusion

L’allopurinol est un médicament très efficace pour prévenir les crises de goutte causées par l’administration d’autres médicaments. Il s’agit d’un médicament sous ordonnance, vous n’avez donc pas à vous auto-médicamenter. Une mauvaise utilisation de ce médicament peut entraîner l’apparition de graves problèmes de santé.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des doutes ou si vous souffrez d’un effet indésirable.

 

  • Tilz, H., Becker, J. C., Legat, F., Schettini, A. P. M., Inzinger, M., & Massone, C. (2013). Allopurinol in the treatment of acquired reactive perforating collagenosis*. Anais Brasileiros de Dermatologia. https://doi.org/10.1590/s0365-05962013000100012
  • Heilberg, I. P., & Schor, N. (2006). Renal stone disease: causes, evaluation and medical treatment. Arquivos Brasileiros de Endocrinologia & Metabologia. https://doi.org/10.1590/s0004-27302006000400027
  • Sánchez Pozo, A., & Faus, M. J. (2003). Hiperuricemia y gota. Pharmaceutical Care Espana.