Apprendre à fabriquer et à entretenir des bonsaïs

Les bonsaïs de votre jardin meurent-ils d'embarras devant les arbres de vos amis ? Voici comment remédier à la situation avec persévérance et patience.
Apprendre à fabriquer et à entretenir des bonsaïs

Dernière mise à jour : 24 juillet, 2021

La mode des arbres bonsaïs vient d’Extrême-Orient. La technique, originaire de Chine, a été adoptée et renommée par les habitants de l’empire du soleil levant, pour aboutir au nom que nous connaissons aujourd’hui.

Le mot bon-sai, une interprétation des idéogrammes japonais, est généralement traduit par “planté dans un petit pot”. Ce concept fait référence aux arbres pygmées que l’on peut conserver dans des pots peu profonds et dans le confort de nos maisons, en appliquant les techniques appropriées pour freiner leur croissance.

Histoire du bonsaï

Selon l’article publié par le magazine Ciencias de la Universidad Nacional Autónoma de México, l’art du bonsaï est né dans la Chine ancienne, où il était appelé punsai, penjing ou pensai.

Les moines taoïstes qui vivaient isolés dans des monastères, ayant besoin de plantes médicinales et afin d’économiser leurs efforts, ont commencé à transplanter des arbres entiers dans de petits récipients, subissant au passage une diminution de leur taille. En même temps, ils ont essayé d’imiter dans les branches et les troncs des nouveaux arbres pygmées les formes des animaux de la culture chinoise, comme les oiseaux, les léopards et les dragons.

Les missionnaires chinois, entre le Xe et le XIe siècle, ont exporté cette technique au Japon, en partant du principe que la culture et le soin de ces petits arbres pouvaient les rapprocher des dieux. Les Japonais ont adopté la technique, l’ont affinée et l’ont renommée.

Dans le monde occidental, les bonsaïs ont fait leurs débuts dans la ville de Londres lors de la grande exposition des travaux d’industrie de toutes les nations, qui s’est tenue à l’époque victorienne en 1851. Le premier traité européen traitant du sujet a été publié dans le bulletin de la Société botanique de France et rédigé par J. Vallot en 1889.

Quelles plantes peut-on utiliser pour fabriquer des bonsaïs ?

Bien qu’il n’y ait pas de restrictions sévères lorsqu’il s’agit de choisir les plantes pour créer des bonsaïs, il est recommandé d’utiliser des variétés de plantes pouvant atteindre de grandes hauteurs, avec des troncs à feuilles persistantes recouverts d’une écorce solide. Voici quelques recommandations.

Les soins pour un joli bonsaï.
Les bonsaïs peuvent être utilisés pour créer des paysages qui représentent des espaces comprimés.

Conifères

De nos jours, les bonsaïs créés à partir de ce type de plantes sont parmi les plus admirés dans les grandes expositions du genre. Les conifères sont utilisés depuis des siècles pour produire des bonsaïs. Cela est peut-être dû au fait qu’il s’agit de l’un des plus anciens types de plantes de la planète qui a survécu jusqu’à nos jours.

Arbustes

Les arbustes sont des plantes idéales pour la génération de bonsaïs, car ils ont généralement des fleurs et des feuilles ornementales. En outre, la plupart d’entre eux ont de petites feuilles et une croissance très facile à contrôler.

Plantes grimpantes

Les meilleures plantes grimpantes à utiliser pour cette technique sont celles qui ont un tronc ligneux. Cependant, elles doivent être taillées régulièrement afin qu’elles puissent condenser leur énergie dans l’épaississement du tronc.

Arbres

Enfin, plusieurs espèces d’arbres peuvent être utilisées pour produire des bonsaïs. Les arbres sont idéaux pour cette technique car la plupart d’entre eux tolèrent bien la taille et ont des troncs ligneux.

Toutefois, il est important de savoir qu’elles ne sont pas toutes adaptées. Parmi les arbres les plus recommandés pour les bonsaïs figurent le Serissa phoetida, les ormes, les érables et les ficus à petites feuilles.

Comment faire un bonsaï ?

La première décision que vous devez prendre, si vous cherchez à fabriquer des bonsaïs, est de savoir si vous allez les placer dans votre jardin ou à l’intérieur de votre maison.

Ces arbres pygmées ont un aspect très raffiné à l’intérieur, s’ils font partie de la décoration. Toutefois, il est bon de se rappeler qu’il s’agit de plantes extravagantes qui ont tendance à pousser et à s’épanouir le mieux en extérieur.

Une fois que vous avez pris la décision ci-dessus, vous allez avoir besoin de pots avec des drains, d’eau, de lumière naturelle du soleil et, bien sûr, de gigantesques quantités d’amour pour vos plantes.

Vous pourriez également être intéressé par : Comment faire des rideaux avec des matériaux recyclés

Combien de temps faut-il pour produire des bonsaïs ?

L’un des principaux plaisirs de l’entretien des bonsaïs est de les tailler fréquemment pour leur donner la forme que vous souhaitez.

Ce processus peut prendre plusieurs années, il faut donc faire preuve de beaucoup de patience.

Matériaux

Comme nous l’avons dit précédemment, pour faire des bonsaïs comme un professionnel, il est essentiel de prêter attention au type de pot dans lequel l’arbre sera planté et à la qualité de la terre. Bien entendu, tout dépend du type d’arbre ou de plante que vous avez choisi.

Examinons les recommandations suivantes :

  • Choix de l’arbre pour faire un bonsaï : il existe plusieurs sortes d’arbres que vous pouvez choisir pour faire des bonsaïs. Il peut s’agir de ficus, d’érables ou d’oliviers. Les soins que vous devrez apporter dépendront du type choisi.
  • Pots : pour limiter au maximum la croissance des racines de l’arbre, vous devez choisir un pot avec des trous en dessous. Il est également judicieux de choisir un pot assez large et peu profond.
  • Qualité du sol : le sol doit être granuleux, bien drainé et pas trop condensé. Sinon, cela pourrait signifier la mort des bonsaïs.

Étape par étape pour créer les bonsaïs

Avec la recette ci-dessous, vous créerez un jardin de micro bonsaïs qui fera l’envie du voisinage et de tous vos amis. N’oubliez pas que, pour supprimer la croissance, vous devrez utiliser des techniques telles que l’élagage, un apport minimum de compost et la distinction et la suppression des pousses.

  1. Adaptez le pot : une grille ou un filet léger doit être placé sur les trous de drainage pour empêcher l’excès d’eau de s’écouler hors du pot, afin que la terre ne se désagrège pas avec elle.
  2. Nettoyez et conditionnez les racines : à l’aide d’une brosse, vous devez enlever toute trace de la terre d’origine des racines de l’arbre, car ce n’est pas la même que vous utiliserez pour faire des bonsaïs. Cependant, il est probable que certaines racines devront être sectionnées pour que la plante puisse entrer plus confortablement.
  3. Plantation de l’arbre : enfin, placez la plante dans le pot préparé et ajoutez le terreau granulé de qualité, en veillant à ce qu’il ne soit pas trop touffu.
Un bonsaï japonais.
La technique du bonsaï est ancienne et nécessite de la patience pour son application à la maison.

La perception des bonsaïs dans l’art plastique

Il n’y a pas le moindre doute que la production et le soin des bonsaïs est un art en soi. C’est ce que démontre l’article publié dans le magazine Agro Productividad. Son auteur assure que ces arbres doivent exprimer la beauté et la majesté.

La perception de cette technique est alors approfondie, affirmant que les bonsaïs contiennent en eux-mêmes tous les éléments esthétiques essentiels de la composition plastique : profondeur, couleur, équilibre, texture, harmonie et perspective.

Il relève ainsi la barre de l’art des bonsaïs, mentionnant qu’une façon de le rendre plus intéressant est de créer des paysages miniatures, en prenant l’arbre en question comme point de départ. Parmi les options d’aménagement, citons les chaînes de montagnes, la falaise en surplomb, les rochers en strates horizontales et le pic solitaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Types et caractéristiques des sols de jardin
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Types et caractéristiques des sols de jardin

Les différents sols de jardin déterminent ce qui va pouvoir y pousser. Sont-ils sableux ou argileux ? Découvrons comment les reconnaître.



  • Universidad Nacional Autónoma de México.  Ciencias, Núm. 101. Castilla-Valdés, Yanelis. La Gardenia: características, usos, plagas y enfermedades y aspectos básicos de su cultivo.
  • Agro Productividad, Núm. 2, Vol. 2. Trujillo-Sánchez, E. El bonsái: arte milenario. México 2018.