Astuces pour éviter le reflux nocturne

15 février 2020
Le reflux nocturne peut entraîner des difficultés à trouver le sommeil. Heureusement, il est possible de le contrôler grâce à certains changements dans le style de vie. Découvrez les meilleures astuces !

Des milliers de personnes cherchent constamment à éviter le reflux nocturne. Bien qu’il puisse survenir à n’importe quel moment de la journée, il est, pour beaucoup, plus fréquent pendant la nuit. Il devient ensuite un déclencheur des altérations du sommeil.

Le reflux gastro-œsophagien est causé par un affaiblissement du sphincter œsophagien. Cela permet aux acides gastriques de remonter dans l’oesophage et la bouche. Par conséquent, la personne atteinte éprouve une sensation inconfortable de brûlure ou d’irritation au niveau du sternum. Celle-ci s’accompagne généralement de douleurs thoraciques, d’aigreurs et de difficultés pour déglutir.

Heureusement, dans la plupart des cas, cela est léger et n’entraîne pas de complications graves. Malgré tout, il est conseillé d’y faire attention. En effet, si le reflux se répète de manière continue, il peut affecter aussi bien le sommeil que la qualité de vie en général. Comment le contrôler ? Dans cet article, nous partageons avec vous quelques astuces pour éviter le reflux nocturne.

Les causes du reflux nocturne

Il existe plusieurs facteurs liés à l’intensification du reflux acide pendant la nuit. Tout d’abord, on l’associe avec des repas trop copieux et irritants. Surtout lorsqu’ils sont pris peu de temps avant d’aller au lit.

Etant donné que la digestion est difficile et que le corps est allongé, le tonus du sphincter œsophagien diminue et les sécrétions acides reviennent dans l’oesophage et la bouche. C’est la même chose avec la consommation de boissons très chaudes avant de dormir ou lorsque nous nous couchons dans une position inappropriée.

Par ailleurs, ce problème est également fréquent chez les consommateurs de tabac, les personnes soumises à des situations de stress et ceux qui portent des vêtements trop serrés la nuit. La première astuce pour le traitement consiste donc à améliorer le mode de vie en corrigeant les mauvaises habitudes qui peuvent être à l’origine du reflux gastrique.

Le reflux nocturne empêche de dormir

Conseils pour éviter le reflux nocturne

Il existe diverses mesures qui peuvent aider à prévenir le reflux nocturne. Surtout lorsqu’il s’agit d’un problème récurrent ou sévère. Bien qu’il soit très important de consulter un médecin pour déterminer s’il y a une cause sous-jacente des symptômes, ces astuces suivantes peuvent soutenir le traitement.

Eviter de manger avant de dormir

Même s’il est déconseillé d’aller au lit sans avoir mangé, il n’est pas non plus approprié d’ingérer des repas peu de temps avant de se coucher. L’idéal est de dîner léger, environ 2 ou 3 heures avant de dormir. Ainsi, les sécrétions acides de l’estomac seront sous contrôle au moment d’aller au lit.

Découvrez également : 7 conseils d’alimentation pour traiter le reflux gastro-œsophagien

Limiter les repas irritants

Les aliments qui augmentent le niveau d’acidité dans l’estomac peuvent aggraver les symptômes du reflux nocturne. Il est donc recommandé de limiter la consommation de tomate, de caféine, de charcuteries, de fritures, de plats épicés et de boissons alcoolisées, surtout avant la nuit.

Relever la tête du lit

L’une des mesures les plus recommandées pour éviter le reflux nocturne est de dormir avec le torse légèrement relevé. Pour cela, il est important de relever la tête du lit. Le fait de mettre le corps en position horizontale aide l’estomac et la gorge à être à la même hauteur. Cela maintient les acides gastriques à leur place.

Relever la tête du lit prévient le reflux nocturne

Dormir sur le côté gauche

Bien que les raisons ne soient pas tout à fait claires, dormir sur le côté gauche pourrait diminuer les épisodes de reflux nocturne. Apparemment, pour des questions anatomiques, dormir sur le côté droit de l’estomac entraîne une plus grande exposition du sphincter œsophagien à l’acide gastrique, ce qui provoque le reflux.

Prévenir le reflux nocturne : perdre du poids

Les patients obèses ou en surpoids ont besoin de perdre du poids pour contrôler le reflux. En raison de l’accumulation de graisse dans le périmètre abdominal, la compression gastrique augmente et les acides retournent vers l’oesophage.

Lisez également : Reflux gastro-œsophagien: 10 symptômes

Eviter la consommation d’alcool et de tabac

Non seulement avant d’aller au lit, mais également pendant le reste de la journée. Ces habitudes peuvent même aggraver les symptômes.

Porter des habits confortables

Pour des raisons de santé et de confort, il est préférable de choisir des vêtements amples pour dormir. Les pyjamas trop serrés peuvent augmenter la pression abdominale, entraînant le retour des sécrétions acides de l’estomac.

Eviter le reflux nocturne en gérant le stress

Une gestion adéquate du stress ne réduit pas seulement le risque de reflux nocturne, cela favorise également une bonne qualité de sommeil. Pour cela, la pratique de techniques de relaxation, telles que la méditation, le yoga ou la lecture, est vivement conseillée.

Consulter le médecin

Au cas où les symptômes persistent ou s’aggravent malgré ces recommandations, le mieux est de se rendre chez le médecin. Ce dernier sera en mesure de déterminer les causes et le traitement le plus adapté.

Que faut-il prendre en cas de reflux nocturne ?

En plus d’appliquer les recommandations précédentes, et dans le but de soulager les inconforts du reflux nocturne, nous pouvons également prendre en compte Gaviscon, un médicament efficace contre le reflux. Il permet de combattre la sensation de brûlure et d’acidité de l’estomac.

Grâce à sa double action, il forme un baume protecteur dans l’entrée de l’estomac en évitant que les acides remontent vers l’oesophage. Par conséquent, il lutte contre la sensation d’aigreur et neutralise en même temps et rapidement l’excès d’acide dans l’estomac. Lisez les instructions de ce médicament et consultez le pharmacien. Gaviscon est un médicament de Reckitt Benckiser Healthcare, S.A.