Avoir ses règles en pleine conscience : pourquoi est-il important de connaître son cycle ?

Avoir ses règles en pleine conscience est un concept qui vous invite à vivre le cycle menstruel de manière plus raisonnable, basée sur les soins personnels. C'est devenu un mouvement universel qui cherche à promouvoir le bien-être des personnes menstruées.
Avoir ses règles en pleine conscience : pourquoi est-il important de connaître son cycle ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 07 octobre, 2022

Avoir ses règles en pleine conscience est une pratique et aussi une attitude. Il s’agit de connaître en détail tous les aspects liés au cycle menstruel et de bien les gérer. C’est un moyen d’augmenter la connaissance de soi et l’autonomie.

Souvent, le cycle menstruel est vécu presque par inadvertance. Les règles ne sont alors pas toujours abordées de la manière la plus appropriée. Les autres phases du cycle ne sont parfois même pas connues. Avoir ses règles en pleine conscience, revient à éviter cela.

En outre, il est clair que les règles ont diverses connotations négatives chez certaines personnes et cultures. Avoir ses règles en pleine conscience revient également à élaborer de nouvelles significations pour le cycle menstruel. C’est une pratique à la fois libératrice et saine.

Au-delà de la biologie des règles

Les connotations négatives sur les règles.
Mettez de côté les connotations négatives sur les règles et rejoignez la tendance des règles en pleine conscience.

La menstruation n’est pas seulement une expérience biologique. Elle a un grand nombre de significations sociales, culturelles et même politiques. Dans de nombreux cas, elle est considérée comme quelque chose de laid, de sale ou de pathologique. Aussi, elle est associée à une supposée “folie passagère” lors du syndrome dit prémenstruel.

La vérité est que le cycle menstruel ne comprend pas seulement les règles. Il est également vrai que les femmes qui n’ont pas de règles ne cessent pas d’être des femmes pour autant, tout comme les hommes transgenres qui ont des règles ne cessent pas d’être des hommes. C’est pourquoi on parle aujourd’hui de personnes menstruées, et pas de femmes menstruées.

Le fait est que la menstruation consciente est un moyen de connaître, de comprendre et d’aborder de manière plus raisonnable tous les phénomènes associés au cycle menstruel. Cette pratique contribue à l’autonomisation de la personne menstruée et affecte également la perception sociale et culturelle des règles.

Qu’est-ce qu’avoir les règles en pleine conscience ?

Le cycle menstruel implique une série de changements physiologiques qui affectent le corps, mais aussi l’esprit. Les perceptions, les émotions et même la spiritualité et les capacités cognitives changent à chaque phase du cycle menstruel.

La menstruation consciente est basée sur l’idée que connaître tous ces changements en détail est essentiel pour leur donner la bonne gestion et, en même temps, éviter les réponses qui doivent être données, en fonction des exigences de l’environnement.

Cette connaissance fine du cycle menstruel permet une meilleure gestion des moments d’activité et de repos, de la sexualité et même de l’alimentation. Il ne suffit pas d’avoir des connaissances théoriques. La menstruation consciente est le résultat de l’auto-observation tout au long du cycle menstruel.

L’importance d’avoir ses règles en pleine conscience

Les menstruations conscientes sont un moyen d’augmenter la connaissance de soi. Il s’agit de porter un regard introspectif qui vous permet de mieux reconnaître ce qui se passe dans votre corps pendant le cycle menstruel et de lui donner ce dont il a besoin.



La façon dont le cycle menstruel se développe fournit beaucoup d’informations sur la santé de la personne menstruée. Le saignement lui-même, pendant ou en dehors des règles, est une mine d’informations qu’il faut comprendre. La couleur, l’odeur, la texture sont des indicateurs de santé.

L’un des objectifs essentiels de la menstruation consciente est de maintenir un bon état de santé et de remarquer toute anomalie dans le temps. Cependant, elle remplit également la tâche de développer une plus grande autonomie, ainsi qu’un plus grand bien-être.

Connaître son cycle menstruel

Le cycle menstruel implique non seulement la connaissance, mais aussi la sagesse. Il s’agit de comprendre ce qui se passe dans son corps à chaque étape du mois, et d’aborder et de gérer ces changements d’une manière qui procure satisfaction et tranquillité d’esprit.

Généralement le cycle menstruel dure entre 21 et 35 jours, mais il est plus variable les premières années après les premières règles (ménarche) ou avant les dernières (ménopause). Seulement 10 à 15 % des femmes ont des cycles exacts de 28 jours.

Au cours du cycle menstruel, un ovule mature est produit. Si celui-ci est fécondé, il y a grossesse. Autrement, un saignement se produit. Pour quelle raison ? L’utérus a une paroi interne appelée endomètre. S’il y a fécondation, l’embryon y restera. Autrement, il sera expulsé sous forme de saignement.

Le premier jour des saignements est considéré comme le premier jour du cycle menstruel. Les hormones régulent ces processus et leur activité génère des changements physiques et psychologiques tout au long du cycle. Les pertes vaginales sont l’une des manifestations de ce processus ; elles changent tout au long du cycle.

Les phases du cycle

Cycle menstruel et calendrier.
Connaître les quatre phases du cycle menstruel est essentiel pour le bien-être.

Le cycle menstruel est divisé en quatre phases. Ce qui marque chacune de ces étapes est le changement qui se produit dans l’ovule. Aussi, dans chaque phase, il existe diverses manifestations, physiques et psychologiques, qu’il est important de reconnaître dans le cadre d’une menstruation consciente. Ces phases sont les suivantes.

Phase menstruelle

La paroi interne de l’utérus, ou endomètre, est remplie de liquide et de nutriments. Les niveaux d’hormones, d’œstrogènes et de progestérone sont faibles. Puisqu’il n’y a pas eu de fécondation, l’endomètre se détache et est expulsé. Le corps y fait un grand effort, c’est pourquoi il y a plus de fatigue que d’habitude.

Ces journées sont propices au repos et au recueillement. La meilleure chose à faire est de manger des aliments mous. Il y a plus de sensibilité, plus de créativité et plus de spiritualité. Il est recommandé de manger des aliments diurétiques riches en vitamine C, oméga-3, fer et potassium.

Phase préovulatoire

La phase préovulatoire ou folliculaire comprend le stade qui va de la fin des règles, jusqu’au jour 12 à 14. À ce stade, certains follicules mûrissent dans l’ovaire. Ces follicules sont le lieu où se développe l’œuf. C’est aussi la phase la plus énergique et la plus vitale du mois.

Cette énergie supplémentaire peut être utilisée pour faire plus de sport ou réaliser des activités en suspens ou complexes. De plus, elle est idéale pour démarrer des projets. C’est la meilleure étape pour manger des glucides, puisque le corps est prêt à les transformer en énergie. La graisse doit être réduite.

Phase ovulatoire

Dans la menstruation consciente, la phase ovulatoire est d’une grande importance. C’est le moment où l’ovule mature quitte l’ovaire et commence son voyage. Il s’agit du stade fertile. L’énergie baisse un peu, mais en même temps la sociabilité et l’empathie augmentent. L’apparence est plus attrayante et il y a une plus grande confiance en soi.

Au cours de cette étape, les relations sociales et personnelles sont plus fluides. Le plus conseillé est d’augmenter la consommation d’aliments riches en fer et de diminuer la consommation de glucides. La consommation de légumineuses, de légumes à feuilles vertes, d’œufs et de noix est recommandée.



Phase prémenstruelle

Si l’ovule n’a pas été fécondé au cours de la phase précédente, les niveaux d’hormones chutent. Certains symptômes, tels que l’irritabilité, la fatigue, l’anxiété, les maux de tête, l’abdomen gonflé, la rétention d’eau, entre autres. sont courants. Aussi, cette étape favorise la solitude et l’introspection.

C’est un bon moment pour identifier ce que l’on n’aime pas, sous tous ses aspects. Les activités créatives sont fortement recommandées. Il est conseillé de manger du chocolat noir et des aliments contenant des graisses saines, comme l’avocat. Les bananes, les noix et les produits laitiers sont également recommandés.

Apprenez à avoir vos règles en pleine conscience

Chaque personne est différente et, par conséquent, il est préférable de s’observer attentivement et de prendre note de ses caractéristiques individuelles. C’est la meilleure façon de pratiquer la menstruation consciente. Vous serez ainsi en mesure d’identifier d’éventuelles irrégularités.

Il est très important d’apprendre à écouter ce que dit le corps. Aussi, libérez-vous des préjugés et des mythes sur les règles. Avoir ses règles consciemment ne veut pas dire prendre le contrôle, mais vivre son cycle menstruel de manière constructive et sereine.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que signifient les pertes blanches avant les règles ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que signifient les pertes blanches avant les règles ?

Les pertes blanches avant les règles sont normales, à moins qu'elles ne soient accompagnées de symptômes gênants.



  • Gormaz, G., Prado, S., Duque, G., Gormaz, C., Tsunekawa, H., Cossio, A., … & Uribe, C. (1992). Caracterización ultrasonográfica del endometrio durante el ciclo menstrual ovulatorio espontáneo. Rev. chil. obstet. ginecol, 257-62.
  • Irusta, G. (2008). Mecanismos involucrados en la atresia del folículo ovárico: relación entre esteroidogénesis, angiogénesis y apoptosis (Doctoral dissertation, Universidad de Buenos Aires. Facultad de Ciencias Exactas y Naturales).
  • De la Cruz Chávez, J. A. (2020). Entre brujas, lunas y otros conjuros: análisis de la construcción de feminidad en los discursos alternativos de menstruación consciente (Bachelor’s thesis, PUCE-Quito).