Bénéfices et contre-indications de la racine d'angélique

La racine d'angélique est populaire en raison de ses propriétés médicinales. On pense plus particulièrement qu'elle atténue les symptômes de l'acidité gastrique, l'insomnie, l'arthrite et d'autres problèmes. Poursuivez votre lecture !
Bénéfices et contre-indications de la racine d'angélique

Dernière mise à jour : 02 août, 2021

La racine d’angélique fait plus particulièrement référence à l’espèce Angelica archangelica ou à l’Angelica sinensis. Elle provient d’une plante pérenne qui pousse en Asie et dans plusieurs pays européens. On l’utilise à des fins médicinales depuis l’Antiquité car elle concentre des substances chimiques avec un potentiel pharmacologique.

Plus concrètement, on pense qu’elle aide au traitement de certains troubles digestifs, symptômes de la ménopause, douleurs articulaires et troubles du sommeil. Néanmoins, il existe peu d’évidences scientifiques qui appuient les propriétés qu’on lui attribue. Qu’en disent les études ? Découvrez-le dans cet article !

Qu’est-ce que la racine d’angélique ?

L’angélique est un genre de plantes qui peuvent atteindre jusqu’à 3 mètres de haut. Elles ont des grappes très voyantes de fleurs vertes ou aux tons jaunes qui se transforment ensuite en petits fruits. En raison de sa composition, il en émane un parfum fort et unique qui est décrit comme terreux ou herbacé.

La racine d’angélique provient spécifiquement des espèces Angelica archangelica ou Angelica sinensis. La première est aussi connue sous le nom de « céleri sauvage » ou d’ « angélique norvégienne » et pousse dans des pays européens. Même si on l’utilise à des fins médicinales, elle a aussi des applications culinaires.

L’espèce Angelica sinensis, elle, reçoit le nom populaire de « ginseng féminin » et est originaire de Chine. On la cultive aussi dans plusieurs pays d’Asie de l’est et on l’apprécie pour ses effets sur les troubles hormonaux chez les femmes.

Utilisations de la racine d’angélique

L’espèce A. archangelica ne sert pas seulement de remède naturel : on peut parfois s’en servir pour la production de genièvre et d’autres variétés d’alcool. De son côté, la racine d’A. sinensis se démarque par ses usages en médecine naturelle, surtout dans tout ce qui concerne la santé de la femme.

Aujourd’hui, ses suppléments se vendent sous forme de gélules, de liquides et de thés. Aucune dose standard n’a été établie avec précision mais celle-ci oscille souvent entre 500 et 2000 milligrammes de racine en poudre ou en extrait.

La racine d'angélique.

La forme commerciale d’une variété de racine d’angélique se vend sous le nom de dong quai sur le marché.

Bénéfices de la racine d’angélique

Beaucoup des bénéfices que l’on attribue à la racine d’angélique proviennent de données anecdotiques. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas d’études solides qui prouvent qu’elle est efficace et sûre en tant que traitement pour les maladies. Par conséquent, avant toute chose, il faut bien avoir à l’esprit qu’on ne doit pas l’utiliser comme première option thérapeutique.

N’importe quel problème médical doit être traité par le professionnel correspondant. Par ailleurs, il faut consulter à l’avance si l’on ingère des médicaments. Maintenant que nous avons établi ces précisions, voyons quelques-uns de ses plus grands bénéfices.

Activité antimicrobienne

La racine d’angélique a des propriétés antimicrobiennes qui, apparemment, contribuent à soulager et à prévenir des maladies infectieuses. Une étude sur éprouvettes partagée dans Natural Product Communications expose que l’huile essentielle de l’espèce A. archangelica élimine les bactéries Staphylococcus aureus et Escherichia coli.

Par ailleurs, une étude publiée dans Journal of Food Science and Technology détaille que ce produit inhibe le moisi qui prolifère dans les noix, ce qui indique qu’il peut jouer un rôle de conservateur pour les aliments.

Effets anxiolytiques

En médecine populaire, la racine d’angélique s’utilise en tant que sédatif naturel pour des crises de nervosité et d’anxiété. À ce sujet, une étude sur des animaux publiée dans Journal of Traditional Chinese Medicine suggère que l’extrait d’A. archangelica favorise la relaxation et diminue les comportements anxieux.

D’autres études sur des animaux ont des conclusions similaires. Il faut néanmoins davantage d’études pour corroborer ces effets sur les humains. On doit donc s’en servir avec précaution.

Santé articulaire

Les suppléments avec des extraits de racine d’angélique semblent avoir des effets positifs contre l’ostéo-arthrite et la polyarthrite rhumatoïdeDans la littérature populaire, la A. sinensis a été décrite comme un remède utile pour la douleur et l’inflammation des articulations.

À ce sujet, plusieurs études ont découvert que ces suppléments minimisaient la réponse inflammatoire, diminuaient les dommages articulaires et favorisaient la réparation du cartilage. Il faudrait cependant plus d’évidences.

Ménopause

Dans la médecine traditionnelle chinoise, les compléments à base de A. sinensis s’utilisent pour atténuer les symptômes de la ménopause et d’autres troubles hormonaux de la femme. Malgré tout, il n’y a pas encore aujourd’hui d’évidences solides au sujet de cette efficacité et d’une utilisation sûre à long terme.

On dit également que la racine d’angélique contribue à augmenter ou maintenir des niveaux optimaux de sérotonine. Elle permet de réduire la fréquence des bouffées de chaleur, entre autres symptômes.

Cicatrisation de blessures

Une révision publiée dans Phytotherapy Research souligne que l’A. sinensis et d’autres remèdes à base de plantes favorisent la cicatrisation des blessures en stimulant la création de nouveaux vaisseaux sanguins. Même si davantage d’études plus concrètes sont nécessaires, ces compléments peuvent être utiles en cas de blessures superficielles.

Activité antitumorale

Des études sur éprouvettes et sur des animaux ont permis de trouver des choses intéressantes sur les effets antitumoraux de l’A. archangelica et de l’A. sinensis. On a ainsi pu déterminer que les extraits de racine d’angélique avaient un potentiel antitumoral contre les cellules du cancer du sein in vitro et in vivo.

Des résultats similaires ont été observés dans des études sur le cancer du col de l’utérus, le cancer du larynx et les cellules de rhabdomyosarcome. Plus concrètement, deux phytochimiques du nom d’angelicina et d’imperatorina se cacheraient derrière ces effets. Il faut cependant plus d’études pour évaluer ces bénéfices chez les humains.

La cicatrisation d'une blessure avec de la racine d'angélique.

On peut utiliser la racine d’angélique pour accélérer la cicatrisation des blessures car les études confirment qu’elle favorise la croissance des vaisseaux sanguins.

Risques et possibles effets secondaires de la racine d’angélique

La racine d’angélique, et surtout de l’espèce A. sinensis, peut provoquer des effets secondaires et des interactions médicamenteuses. On retrouve ainsi des reports de cas où l’on associe la consommation de fortes doses de ce supplément à des problèmes cardiaques et des problèmes de pression artérielle élevée.

On s’inquiète aussi de la photodermatose et de la dermatite de contact qui se produit à cause de la manipulation de cette plante. Les personnes qui consomment ces suppléments doivent éviter l’exposition excessive au soleil car elle augmente la sensibilité de la peau aux rayons ultraviolets (UV).

Entre autres choses, on doit éviter l’ingestion de racine d’angélique ou de dérives dans les cas suivants :

  • Grossesse et allaitement.
  • Consommation de médicaments anticoagulants.
  • Traitement avec des médicaments pour la dyslipidémie et des anticonvulsifs.
  • Consommation de médicaments qui mettent en garde contre le pamplemousse car l’angélique contient des furanocoumarines.

Recommandations pour une utilisation sûre de la racine d’angélique

En tant que première mesure, il est important de consulter son médecin avant de prendre un supplément de racine d’angélique. Le professionnel vous aidera à évaluer s’il y a de possibles risques qui dérivent de sa consommation. Par ailleurs, il est fondamental de respecter la dose indiquée sur l’étiquette du produit afin d’éviter des réactions indésirables.

En règle générale, les suppléments d’A. sinensis sont connus sous le nom de dong quai et ceux d’A. archangelica en tant que racine d’angélique. Il faut vérifier l’espèce contenue par le produit pour l’utiliser correctement.

Bien évidemment, il faut se rappeler que cette plante, tout comme d’autres remèdes à base de plantes, n’est pas régulée par l’Administration des Médicaments et Aliments des Etats-Unis (FDA). Par conséquent, elle ne doit en aucun cas remplacer les traitements médicaux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Propriétés et bienfaits de la racine d’hélénium
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Propriétés et bienfaits de la racine d’hélénium

Connaissez-vous l'hélénium ? Découvrez cette plante, ses bienfaits, et comment vous pouvez l'utiliser pour profiter de ses avantages.



  • Li X, Zhang LH, Lv GH, Wang XX, Jiang WD, Jin YQ, Zhao ZZ. [Comparison on content of ligustilides in different danggui samples]. Zhongguo Zhong Yao Za Zhi. 2013 Sep;38(17):2838-43. Chinese. PMID: 24380307.
  • Chen XP, Li W, Xiao XF, Zhang LL, Liu CX. Phytochemical and pharmacological studies on Radix Angelica sinensis. Chin J Nat Med. 2013 Nov;11(6):577-87. doi: 10.1016/S1875-5364(13)60067-9. PMID: 24345498.
  • Aćimović MG, Pavlović SĐ, Varga AO, Filipović VM, Cvetković MT, Stanković JM, Čabarkapa IS. Chemical Composition and Antibacterial Activity of Angelica archangelica Root Essential Oil. Nat Prod Commun. 2017 Feb;12(2):205-206. PMID: 30428212.
  • Prakash B, Singh P, Goni R, Raina AK, Dubey NK. Efficacy of Angelica archangelica essential oil, phenyl ethyl alcohol and α- terpineol against isolated molds from walnut and their antiaflatoxigenic and antioxidant activity. J Food Sci Technol. 2015 Apr;52(4):2220-8. doi: 10.1007/s13197-014-1278-x. Epub 2014 Feb 16. PMID: 25829603; PMCID: PMC4375230.
  • Kumar D, Bhat ZA, Shah MY. Anti-anxiety activity of successive extracts of Angelica archangelica Linn. on the elevated T-maze and forced swimming tests in rats. J Tradit Chin Med. 2012 Sep;32(3):423-9. doi: 10.1016/s0254-6272(13)60049-7. PMID: 23297567.
  • Yang CL, Or TC, Ho MH, Lau AS. Scientific basis of botanical medicine as alternative remedies for rheumatoid arthritis. Clin Rev Allergy Immunol. 2013 Jun;44(3):284-300. doi: 10.1007/s12016-012-8329-8. PMID: 22700248.
  • Shou C, Li J, Liu Z. Complementary and alternative medicine in the treatment of menopausal symptoms. Chin J Integr Med. 2011 Dec;17(12):883-8. doi: 10.1007/s11655-011-0932-7. Epub 2011 Dec 3. PMID: 22139538.
  • Yang Y, Chin A, Zhang L, Lu J, Wong RW. The role of traditional Chinese medicines in osteogenesis and angiogenesis. Phytother Res. 2014 Jan;28(1):1-8. doi: 10.1002/ptr.4959. Epub 2013 Mar 15. PMID: 23494901.
  • Oliveira CR, Spindola DG, Garcia DM, Erustes A, Bechara A, Palmeira-Dos-Santos C, Smaili SS, Pereira GJS, Hinsberger A, Viriato EP, Cristina Marcucci M, Sawaya ACHF, Tomaz SL, Rodrigues EG, Bincoletto C. Medicinal properties of Angelica archangelica root extract: Cytotoxicity in breast cancer cells and its protective effects against in vivo tumor development. J Integr Med. 2019 Mar;17(2):132-140. doi: 10.1016/j.joim.2019.02.001. Epub 2019 Feb 8. PMID: 30799248.
  • Wang Y, Chen Y, Chen X, Liang Y, Yang D, Dong J, Yang N, Liang Z. Angelicin inhibits the malignant behaviours of human cervical cancer potentially via inhibiting autophagy. Exp Ther Med. 2019 Nov;18(5):3365-3374. doi: 10.3892/etm.2019.7985. Epub 2019 Sep 6. PMID: 31602210; PMCID: PMC6777310.
  • Brown AC. Heart Toxicity Related to Herbs and Dietary Supplements: Online Table of Case Reports. Part 4 of 5. J Diet Suppl. 2018 Jul 4;15(4):516-555. doi: 10.1080/19390211.2017.1356418. Epub 2017 Oct 5. PMID: 28981338.
  • Jalili J, Askeroglu U, Alleyne B, Guyuron B. Herbal products that may contribute to hypertension. Plast Reconstr Surg. 2013 Jan;131(1):168-173. doi: 10.1097/PRS.0b013e318272f1bb. PMID: 23271526.
  • Abugroun A, Gaznabi S, Natarajan A, Daoud H. Lime-induced phytophotodermatitis. Oxf Med Case Reports. 2019;2019(11):470-472. Published 2019 Dec 9. doi:10.1093/omcr/omz113