Bétahistine : indications et précautions

Lors de l'administration de ce médicament, la prudence est de mise chez les patients souffrant d'asthme bronchique et/ou avec des antécédents d'ulcère peptique.
Bétahistine : indications et précautions

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2021

La bétahistine est un médicament régulateur de l’histamine utilisé pour le traitement des vertiges depuis environ 40 ans. D’autres indications telles que le traitement de la maladie de Ménière et du vertige paroxystique postural bénin (VPPB) ont également été étudiées.

Même si son mécanisme d’action dans le syndrome de Ménière et le VPPB n’est pas tout à fait clair, selon divers auteurs, il empêche cependant l’évolution de ce syndrome ainsi que la perte d’audition progressive. Dans le cas du VPPB il est utilisé comme thérapie adjuvante pour la compensation vestibulaire dans les cas récurrents de la maladie.

Dans les pays européens, il s’agit du médicament le plus utilisé pour sa principale indication, le vertige.

En revanche, on ne connaît pas encore l’étiologie du syndrome de Ménière, du VPPB ou d’autres types de vertige périphérique. Par conséquent, on ignore le mécanisme d’action exact de la bétahistine et des autres médicaments qui traitent ces pathologies.

Qu’est-ce que le vertige ?

Un vertige postural.

Le vertige n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme. Les patients qui en souffrent éprouvent une sensation erronée de mouvement. Elle se manifeste régulièrement et peut interférer dans les activités quotidiennes de la personne.

Comme nous l’avons mentionné, nous ne connaissons pas aujourd’hui les causes de ce symptôme. On pense que ce type de vertige survient dans le labyrinthe acoustique interne, et non dans les connexions neuronales correspondantes.

Le traitement du vertige nécessite une approche multidisciplinaire qui comprend généralement :

  • Traitement pharmacologique.
  • Séances de physiothérapie.
  • Changements dans le mode de vie.

Qu’en est-il du syndrome de Ménière ?

Cette maladie est un syndrome qui affecte l’oreille interne de la personne. Elle se manifeste par des épisodes de vertiges et par une perte d’audition. En général, elle ne touche qu’une seule oreille.

La physiopathologie de cette maladie met en évidence un déséquilibre des liquides qui conduit à une altération des pressions lymphatiques de la zone de l’oreille interne.

Par ailleurs, il est important de préciser que le syndrome de Ménière peut survenir à tout âge. Toutefois, les données statistiques indiquent que le pourcentage le plus élevé d’incidence se situe entre le début de l’âge adulte et l’âge moyen.

Bien qu’il soit considéré comme une maladie à caractère chronique, il existe de nos jours des traitements qui soulagent les symptômes et améliorent la qualité de vie à long terme. On pense effectivement que la bétahistine régule les capillaires dans l’oreille interne.

Ainsi, ce médicament aide à réduire la pression dans l’espace endolymphatique et à faciliter la réabsorption du liquide endolymphatique.

Les symptômes principaux

Une femme souffrant de vertige.

Cette maladie se manifeste par une série de signes et symptômes. Parmi lesquels nous pouvons mentionner :

  • Vertige : peut occasionner des nausées.
  • Perte d’audition : peut aller et venir, surtout au début. Avec le temps, les patients finissent souvent par perdre leur audition de façon permanente.
  • Acouphènesperception d’une espèce de tintement ou de bourdonnement dans l’oreille.
  • Sensation d’avoir l’oreille bouchée ou congestion auditive.

Néanmoins, après un épisode, les signes et les symptômes de cette maladie ont tendance à disparaître complètement. De plus, ces épisodes diminuent généralement avec le temps.

Comment la bétahistine agit-elle dans l’organisme ?

La bétahistine doit son efficacité à sa capacité de réguler le système histaminergique de l’organisme. Elle présente une activité antagoniste des récepteurs H3 de l’histamine ainsi qu’une action agoniste des récepteurs H1. Elle n’a pratiquement aucune activité sur les récepteurs H2.

Une fois administrée, elle atteint l’oreille interne. Puis augmente la libération des neurotransmetteurs depuis les terminaisons nerveuses. En conséquence de l’interaction avec les récepteurs H1, cela produit un puissant effet vasodilatateur sur l’oreille interne. Elle améliore ainsi le tableau clinique du vertige périphérique.

Précautions et réactions adverses de la bétahistine

Médicaments dans une pharmacie.

Lors de l’administration de ce médicament, la prudence est de mise chez les patients souffrant d’asthme bronchique et/ou ayant des antécédents d’ulcère gastro-duodénal.

D’autre part, les femmes enceintes ou en train d’allaiter ne doivent pas ingérer de bétahistine. Car il n’existe pas de résultats d’études sur les effets de ce médicament dans ce genre de situations.

Concernant les réactions adverses produites par la bétahistine, nous pouvons citer les suivantes :

  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Troubles du système nerveux
  • Troubles du système neurologique
  • Problèmes cutanés et sous-cutanés

Conclusion…

La bétahistine est un médicament utilisé depuis très longtemps en raison de son efficacité dans le traitement des vertiges. De même que les autres médicaments, il n’est pas sans effets secondaires. Il est donc toujours judicieux de suivre les indications du médecin et de ne pas s’auto-médicamenter.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 exercices recommandés pour le vertige
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 exercices recommandés pour le vertige

Le vertige le plus commun répond à un problème de l'oreille interne et porte le nom de vertige positionnel paroxystique bénin.