Carence en vitamine A : les risques possibles

23 août 2020
La vitamine A joue dans notre organisme un rôle d’antioxydant. Elle combat donc l’apparition de radicaux libres et de dommages cellulaires. Par conséquent, une carence en vitamine A peut engendrer certains problèmes.

Une carence en vitamine A peut causer des problèmes de santé. Ce nutriment est inclus dans les vitamines catégorisées comme liposolubles, c’est-à-dire qui se dissolvent dans la graisse et qui ont besoin d’une quantité minimum de tissu graisseux pour pouvoir être stockées dans l’organisme.

La vitamine A a plusieurs fonctions essentielles dans le corps humain, car elle intervient dans le développement de la vue et assure une bonne santé oculaire. D’autre part, c’est un bon antioxydant. Une consommation habituelle réduit le risque de développer des maladies complexes à moyen et long terme, comme le détaille un article publié dans la revue Nutrients.

La bonne nouvelle est qu’il s’agit d’un micronutriment assez habituel dans un régime alimentaire. Les aliments de couleur rouge ou orangée ont tendance à en contenir. C’est pour cette raison que consommer ces légumes-ci assidûment nous assure un niveau correct de cette vitamine dans l’organisme.

Malgré tout, des cas de carence en vitamine A peuvent apparaître. Cela se produit quand on suit un régime très faible en graisse, ou chez des individus qui ne mènent pas une alimentation variée. Quelles en sont les conséquences ?

La carence en vitamine A est liée à des maladies neurodégénératives

La vitamine A joue un rôle neuro-protecteur. Ainsi, des niveaux bas de cette vitamine ont été associés à une plus grande prévalence de pathologies associées au troisième âge, comme peut l’être la maladie d’Alzheimer, par exemple. La carence de ce micronutriment est liée à une production plus élevée de bêta-amyloïdes, qui sont des composants liés au développement de maladies neurodégénératives, selon un article publié en 2017.

Les substances au caractère antioxydant réduisent le risque de maladies liées au vieillissement. Dans ce sens, la vitamine A n’est pas une exception.

La carence en vitamine A peut avoir des effets sur le cerveau.

 

Problèmes de vue associées à une carence en vitamine A

L’un des premiers symptômes qui alertent d’une carence en vitamine A est l’apparition de problèmes de vue. Le plus commun est la cécité nocturne, qui se manifeste par une difficulté à s’adapter à l’obscurité.

Dans les cas plus agressifs de carence en vitamine A, des lésions de type oculaire peuvent se développer. Cependant, ces cas sont très peu fréquents.

Ce sont les problèmes gastro-intestinaux produits par le manque de cette vitamine qui sont les plus typiques. Ainsi, la diarrhée est une manifestation habituelle chez des individus qui souffrent de ce problème diététique.

Pour en savoir plus : 7 raisons qui expliquent les tics oculaires

Ce nutriment a aussi une influence sur la santé pulmonaire

Les fumeurs ou les personnes souffrant de maladies pulmonaires obstructives sont plus sensibles à une carence en vitamine A. Chez ce type de personnes, les niveaux bas en vitamine A peuvent conduire à une augmentation du risque de cancer.

C’est pour cette raison qu’on peut évaluer une supplémentation dans des cas concrets. Malgré tout, comme norme générale, on conseille d’incorporer cette vitamine par le biais d’une alimentation variée.

Aliments qui contiennent de la vitamine A

Les aliments rouges et orangés apportent des bêta-carotènes et de la vitamine A. C’est pour cette raison qu’il est bénéfique d’en consommer souvent dans notre régime alimentaire.

De plus, le lait, le beurre et le fromage sont des sources de ce nutriment. Même certains fruits pigmentés comme l’abricot ou la mangue contiennent de bonnes doses de cette vitamine.

À vrai dire, si on suit un régime alimentaire varié, en consommant abondamment des produits du règne végétal, il est peu fréquent de souffrir d’une carence en vitamine A.

Suivre un régime alimentaire sain et équilibré pour éviter la carence en vitamine A.

 

Ne ratez pas cet article : Anémie et carence en fer : est-ce la même chose ?

Surveiller les niveaux de vitamine A pour prévenir les maladies

Maintenir à un bon niveau la consommation de vitamine A contribue à réduire le risque d’apparition de maladies sur le moyen et long terme. Les premières manifestations de ce déficit sont de type gastro-intestinal et visuel. Cependant, avec le passage du temps, la carence en vitamine A peut être liée à des altérations dans la santé neurale et à un plus grand risque de cancer ou de maladies pulmonaires.

En général, on ne recommande pas une supplémentation pour cette vitamine. Chez des patients sains avec un régime sain, aucun bénéfice particulier n’a été observé. Par contre, ce peut être un traitement efficace chez des fumeurs ou des personnes souffrant de maladies pulmonaires obstructives.

De toute manière, il est conseillé d’inclure fréquemment des végétaux rouges pour minimiser le risque de déficit. N’oubliez pas que les produits laitiers sont aussi source de vitamine A. Il faut souligner que, de par son pouvoir antioxydant, cette vitamine aide à lutter contre le vieillissement et le dommage cérébral. C’est pour cela que sa consommation ne doit pas être négligée.

 

  • Timoneda J., Rodríguez Fernández L., Zaragoza R., Marín MP., et al., Vitamin A deficiency and the lung. Nutrients, 2018. 10 (9): 1132.
  • Zeng J., Chen L., Wang Z., Chen Q., et al., Marginal vitamin A deficiency facilitates alzheimer’s pathogenesis. Acta Neuropathol, 2017. 133 (6): 967-982.