11 causes de douleur aux orteils

Les chaussures serrées et les malformations ostéoarticulaires sont les causes les plus fréquentes de la douleur aux orteils. Heureusement, la plupart d'entre elles sont traitables.
11 causes de douleur aux orteils

Dernière mise à jour : 26 septembre, 2022

La douleur aux orteils correspond à une gêne qui interfère avec la qualité de vie. Cet inconfort peut être causé par diverses situations qui dépendent de l’âge et des habitudes.

Le pied humain est divisé comme suit : avant-pied, médio-pied et arrière-pied. Les orteils se trouvent dans la région de l’avant-pied, formée de 5 métatarsiens et de 14 phalanges, dont la fonction est de donner de l’élan et de la dynamique lors de la marche.

Les orteils comprennent le pouce, l’index, le majeur, l’annulaire et l’auriculaire. Le pouce, aussi appelé gros orteil ou hallux, est l’un des plus touchés.

La douleur à ce niveau peut avoir 3 origines :

  • Musculo-squelettique
  • Vasculaire
  • Nerveuse

Le port de chaussures inadaptées et les malformations osseuses sont les principales causes de la douleur aux orteils. Cependant, il existe des situations dans lesquelles l’inconfort est persistant et s’aggrave avec le temps. L’évaluation par un médecin orthopédiste est essentielle pour un meilleur traitement et un meilleur pronostic.

1. Chaussures et talons serrés

Des chaussures inadéquates et serrées sont la cause la plus fréquente de la douleur aux orteils. Elles favorisent les malformations osseuses et l’inflammation des articulations du pied.

L’utilisation prolongée de ce type de chaussure augmente généralement l’intensité de la douleur. De plus, elle s’accompagne d’une gêne au niveau du talon.

Par ailleurs, à long terme, le port de talons provoque un raccourcissement des tendons et compriment les os du pied, comme en témoignent des études. La personne ressentira une gêne au niveau du talon, de la plante des pieds et des doigts.

Dans la plupart des cas, cette condition disparaît avec le repos et le port de chaussures appropriées. Une attention particulière doit être portée aux enfants, car la douleur est un signal qui avertit de la nécessité de changer de chaussures.

Talons qui causent des douleurs aux orteils.
Les talons modifient l’anatomie lors de la marche, c’est pourquoi ils entraînent une douleur continue.

2. Coups et fractures

Les traumatismes de haute intensité et la chute d’objets lourds sur le pied sont des causes fréquentes de fractures à ce niveau. Dans la plupart des cas, des douleurs, un gonflement et une sensibilité aux doigts surviennent. De plus, les ongles peuvent devenir violets en raison de la stagnation du sang dans la région.

Les fractures du gros orteil sont généralement plus graves et intenses, empêchant la personne de marcher. De même, les orteils peuvent également subir des fractures de stress, à la suite d’une activité physique intense, inhabituelle et répétée, selon la recherche.

En général, un traitement avec des antalgiques et des anti-inflammatoires, ainsi qu’un repos de plusieurs semaines, peuvent soulager l’inconfort. Si vous soupçonnez que votre pied est cassé, n’hésitez pas à consulter un professionnel dès que possible.

3. Oignons

Un oignon est une bosse osseuse qui se forme à la base du gros orteil. Des études estiment que 90% des cas surviennent chez la femme, les douleurs dans la zone plantaire du premier orteil étant fréquentes. De même, il y a souvent une rougeur et un gonflement de la peau au-dessus de l’oignon.

Le traitement conventionnel comprend le changement de chaussures, des coussinets de rembourrage, l’application de fluides froids et l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires. Si la douleur persiste et interfère avec les activités quotidiennes, une résolution chirurgicale peut être nécessaire.



4. Callosités

Les durillons ou cors appartiennent à une maladie appelée hyperkératose. Dans celle-ci, un épaississement de la peau est produit par l’accumulation de cellules mortes riches en kératine. Ces blessures sont dues à des malformations du pied ou à l’utilisation de chaussures inappropriées.

Les cors sont de petites lésions très douloureuses qui se situent généralement sur les articulations des orteils. Les callosités sont plus larges, ont une couleur jaunâtre et se situent plus fréquemment sur la semelle.

Cette condition augmente le risque d’infections graves.

Les médicaments kératolytiques à action callicide, tels que l’acide salicylique et l’acide benzoïque, constituent le traitement de choix. Il est également conseillé de plonger les pieds dans de l’eau tiède pour faciliter l’action du médicament. Les callosités disparaissent généralement après 1 à 2 semaines de traitement.

5. Arthrite et arthrose

L’aarthrite est l’inflammation d’une ou plusieurs articulations, dont la forme la plus courante est rhumatoïde. Pour sa part, l’arthrose est la dégénérescence du cartilage articulaire qui survient généralement de manière progressive chez les personnes âgées. Ces deux affections peuvent être responsables de douleurs articulaires au niveau des orteils.

Dans l’arthrose, la douleur augmente avec l’activité physique et diminue avec le repos, alors que dans l’arthrose, la gêne est présente même au repos. En cas d’arthrite aux pieds, des chaussures orthopédiques spéciales doivent être utilisées, comme le suggèrent les spécialistes dans le domaine.

6. Ongle incarné

L’ongle incarné ou onychocryptose est une affection qui se caractérise par la pénétration des bords de la plaque de l’ongle dans la peau adjacente. Il se présente avec une douleur, une rougeur et une inflammation de l’orteil affecté, étant commun dans le gros orteil.

La recherche estime que 10 000 nouveaux cas nécessitent un traitement chaque année au Royaume-Uni et environ 20 cas pour 100 000 habitants qui fréquentent les soins primaires pour cette maladie. L’onychocryptose est plus fréquente chez les hommes dans leurs deuxième et troisième décennies de vie.

Le traitement des formes bénignes est conservateur et comprend un lavage à l’eau chaude, des antiseptiques topiques et oraux. Dans les formes sévères, une résolution chirurgicale peut être nécessaire. La complication la plus fréquente est l’infection cutanée.



7. Orteil en griffe

Il s’agit d’une déformation qui se produit dans les orteils, à l’exception du pouce. Il existe une hyperextension de l’articulation métatarsophalangienne avec flexion de l’articulation interphalangienne proximale et distale, comme en témoignent les études. Les doigts prennent l’apparence d’une griffe.

En général, cette condition est une cause fréquente de douleur et de rougeur au niveau des orteils. L’inconfort augmente généralement lors de l’exécution d’activités quotidiennes, comme marcher, monter des escaliers ou faire du sport. Le traitement comprend une réduction orthopédique, une orthèse plantaire et une correction chirurgicale.

8. Goutte

C’est un type d’arthrite inflammatoire caractérisé par la précipitation et l’accumulation de cristaux d’acide urique dans les articulations. La goutte a une prédilection pour les membres inférieurs, en particulier le gros orteil, produisant un épisode aigu appelé podagre.

La recherche confirme que les personnes atteintes de podagre ressentent une douleur soudaine, un gonflement et une rougeur, souvent la nuit. L’inconfort est généralement si intense que la marche est impossible et limite les activités quotidiennes.

Les anti-inflammatoires sont utilisés pour soulager la douleur, tandis que d’autres médicaments, tels que l’allopurinol et la colchicine, préviennent les épisodes récurrents en abaissant les niveaux d’acide urique. De plus, il est essentiel de maintenir une alimentation saine et de réduire considérablement la consommation d’alcool.

Douleur au gros orteil due à la goutte.
La douleur de la goutte ou de la podagre se situe dans le hallux et est très intense.

9. Névrome de Morton

Il s’agit d’une neuropathie douloureuse du pied causée par une compression du nerf plantaire, situé entre le troisième et le quatrième orteil, comme en témoignent des études. En général, il produit des douleurs dans les orteils, des picotements et des engourdissements.

Les personnes rapportent la sensation d’avoir un caillou dans leur chaussure ou un inconfort continu et persistant.

L’utilisation de chaussures serrées et de talons hauts, les sports d’escalade et de ski, ainsi que les déformations du pied, sont des facteurs de risque de cette maladie. La prise en charge médicale repose sur l’utilisation de semelles et coussinets orthopédiques, en complément des interventions chirurgicales dans les cas avancés.

10. Paronychie

C’est une affection inflammatoire du tissu qui entoure les ongles, résultant d’un processus infectieux. Cette affection se caractérise par des rougeurs, de la chaleur et de la douleur aux orteils. Les germes les plus courants sont Staphylococcus aureus et Streptococcys pyogenes.

L’infection peut se propager et provoquer des panaris, ainsi qu’une ténosynovite profonde. Le traitement vise à éliminer les micro-organismes nocifs grâce à l’utilisation d’antibiotiques, ainsi qu’au drainage du pus, le cas échéant.

11. La maladie de Raynaud

Il s’agit d’une pathologie vasculaire périphérique qui se caractérise par une réponse vasculaire exagérée aux basses températures ou au stress. Elle se manifeste par des changements soudains et séquentiels (pâleur, cyanose et rougeur) de la couleur de la peau des mains, des pieds, du nez et des oreilles. Des études estiment que l’incidence est de 20 à 30 % chez les jeunes femmes.

De même, les personnes signalent souvent des picotements, des gonflements et des douleurs aux doigts et aux orteils. Le traitement vise à réduire le nombre d’épisodes et de lésions tissulaires.

Une approche médicale précoce pour traiter la douleur aux orteils améliorera le pronostic

Il existe une grande variété de causes à l’origine de la douleur aux orteils. Dans la plupart des cas, c’est le résultat de problèmes courants, tels que des chaussures serrées ou des coups directs.

Cependant, ce symptôme peut avertir de graves troubles articulaires, neurologiques et vasculaires qui nécessitent une approche dans les plus brefs délais. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à consulter un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
8 maladies qui causent des douleurs au gros orteil
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
8 maladies qui causent des douleurs au gros orteil

Découvrez ici quelles sont les différentes causes de la douleur au gros orteil, ainsi que les traitements et les mesures préventives.



  • Fustero I. Cuidado de los pies. Offarm. 2007; 26(2): 66-72.
  • Campillo MA, Zabala S. Las metatarsalgias. Revista Española de Reumatología. 2003; 30(9): 477-488.
  • Wagner Hitschfeld E, Wagner Hitschfeld P. Hallux valgus en el adulto: conceptos actuales y revisión del tema. Revista Chilena de Ortopedia y Traumatología. 2016;57(3):89-94.
  • Pérez M. Artritis y artrosis. Farmacia Profesional. 2003; 17(11): 50-55.
  • Zavala Aguilar K, Gutiérrez Pineda F, Bozalongo de Aragón E. Manejo de la onicocriptosis en atención primaria. caso clínico. SEMERGEN – Medicina de Familia. 2013;39(6):38-40.
  • Ferrari-Portafaix C, Piclet-Legre B, Helix-Giordanino M. Dedos en garra: Fisiopatología, tratamiento podológico y tratamiento quirúrgico. EMC – Podología. 2011;13(3):1-13.
  • Calvo R. Neuroma de Morton. Revista Española de Podología. 2010; 21(3): 114-117.
  • Vásquez M, Camino J, Borja N, Andrade G. Síndrome de Raynaud. Tratamiento médico y quirúrgico. Rev Cuba Reumatol. 2016;  18( 3 ): 262-267.