Causes de la douleur sous la poitrine

La douleur sous la poitrine est ressentie pour différentes raisons. Il peut s'agir d'un effet des changements hormonaux ou de problèmes musculaires. Elle est rarement signe de gravité.
Causes de la douleur sous la poitrine

Dernière mise à jour : 14 avril, 2021

La douleur sous la poitrine, et plus concrètement sous les seins, est un symptôme commun qui peut être dû à différentes causes. Certaines sont des processus normaux de l’organisme qui débouchent sur cette gêne. D’autres fois, la cause est un problème de santé important.

La douleur sous la poitrine peut revêtir différentes formes. On peut parfois sentir une brûlure, ou bien une douleur diffuse et peu prononcée. Une douleur très localisée et intense peut également apparaître. Dans ce dernier cas, il est important de consulter un médecin le plus vite possible car ce peut être le signe d’un problème grave.

Il convient d’ajouter que la douleur sous la poitrine est plus habituelle chez les femmes jeunes et chez celles qui ont déjà passé le cap de la ménopause. Environ 70 % des femmes signalent avoir ressenti une douleur comme celle-ci dans leur vie, mais seules 15 % ont eu besoin d’un traitement médical. Les principales causes de ce problème sont celles que nous allons vous décrire dans cet article.

Menstruations, changements hormonaux et grossesse

Beaucoup de femmes ressentent différentes gênes avant leurs règles, et la douleur sous la poitrine en fait partie. L’hypersensibilité des seins est due à l’augmentation des œstrogènes et de la progestérone, et elle est parfaitement normale. Le plus habituel est que la douleur disparaisse après l’ovulation.

Les changements hormonaux qui se produisent lors de la ménopause génèrent des problèmes similaires. La douleur sous la poitrine ou dans les seins apparaît aussi bien lors de la pré-ménopause que pendant celle-ci, et même après.

Il est très fréquent que les femmes enceintes, surtout si elles le sont pour la première fois, ressentent une douleur sous la poitrine. Ceci est dû à la croissance des seins, à la position du bébé et aux changements dans le corps pour bien installer le fœtus. Ce peut aussi être l’effets de brûlures d’estomac, de reflux ou de problèmes de vésicule ou du foie.

Une douleur sous le sein.

Les changements hormonaux, à n’importe quel âge, peuvent générer une douleur dans la poitrine de la femme.

Poursuivez votre lecture : Mastalgie : causes et caractéristiques

La costochondrite cause une douleur sous la poitrine

La costochondrite, aussi connue sous le nom de syndrome de Tietzeest une inflammation des cartilages qui connectent le sternum aux côtes. Elle s’accompagne parfois d’arthrite dans la partie supérieure du dos ou dans le cou, et ceci a tendance à générer une sorte d’engourdissement dans la poitrine.

Il est également fréquent, dans ces cas, de ressentir une douleur sous les seins, qui donne la sensation d’une mastalgie – véritable douleur dans les seins – alors que ce n’est pas le cas. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes de plus de 40 ans.

Une forte poitrine

Plus les seins sont gros, plus il y a de probabilités de voir se présenter une douleur sous la poitrine. Les très grands seins provoquent cette gêne et il n’est pas rare que cela déclenche également une douleur dans le cou, le dos et les épaules.

Dans certains cas, des limitations peuvent surgir pour réaliser certaines activités physiques. Des stries ou des irritations de la peau peuvent aussi apparaître dans la zone. La taille excessive des seins ne peut se corriger définitivement qu’à travers une opération.

Un soutien-gorge inadéquat

Une femme en soutien-gorge.

Un soutien-gorge inadéquat pour la poitrine de la femme qui le porte pourrait lui causer une douleur.

L’une des grandes erreurs consiste à choisir un soutien-gorge qui ne s’ajuste pas correctement. Ce dernier ne doit pas comprimer les seins et ne doit pas non plus laisser d’espace suffisant pour qu’il remonte ou change facilement de position.

Parfois, les soutien-gorge qui se composent d’armatures métalliques à la base peuvent aussi causer des gênes chez certaines femmes. Un soutien-gorge inadéquat ne fait pas que provoquer une douleur sous la poitrine : il peut aussi déclencher des maux de dos ou une douleur à l’épaule. Le mieux est d’utiliser des soutien-gorge de qualité, même s’ils coûtent un peu plus cher.

Autres causes de la douleur sous la poitrine

Bien souvent, la douleur sous la poitrine est liée à des problèmes au niveau de la paroi thoracique ou des côtes. C’est le cas chez des femmes de tout âge. Il peut parfois s’agir d’une névralgie intercostale, qui est une irritation ou une inflammation du réseau de nerfs qui se trouve entre les côtes.

Par ailleurs, la douleur peut être liée à un problème musculaire, dû à un mouvement brusque ou soudain. C’est ce que nous appelons plus communément une crampe musculaire.

Il est aussi possible que la douleur trouve son origine dans d’autres organes et se reflète dans la paroi thoracique. Par exemple, les maladies de la vésicule et l’inflammation du foie produisent cet effet, ainsi que les infections dans les poumons ou les problèmes de cœur.

On ne doit d’ailleurs pas non plus écarter un processus au niveau des seins, comme des kystes ou des tumeurs. C’est pour cela qu’il est important de consulter en cas de doute, afin d’effectuer les examens complémentaires adéquats et parvenir à un diagnostic.

Cela pourrait vous intéresser ...
Douleur à la poitrine fréquente ? Que faire ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Douleur à la poitrine fréquente ? Que faire ?

Il vous arrive peut-être de ressentir par moments une douleur soudaine à la poitrine. Même si ces douleurs surviennent habituellement il faut consu...



  • Torres, L. F. P., Pavón-Jiménez, R., Sánchez, M. R., Valderrama, J. C., & Pardo, J. A. M. (2002). Unidad de dolor torácico: seguimiento a un año. Revista Española de Cardiología, 55(10), 1021-1027.
  • Rokicki, W., Rokicki, M., & Rydel, M. (2018). What do we know about Tietze’s syndrome?. Kardiochirurgia i torakochirurgia polska = Polish journal of cardio-thoracic surgery, 15(3), 180–182. https://doi.org/10.5114/kitp.2018.78443