Causes de la sécheresse buccale chez les personnes diabétiques

15 octobre 2020
Les personnes diabétiques présentent des symptômes qui ont un impact négatif sur leur qualité de vie. L'un d'entre eux est la bouche sèche. Nous vous expliquons les causes.

Les patients diabétiques, de type 1 ou 2, souffrent souvent de xérostomie. Ce terme fait référence à la sécheresse buccale, une sensation fréquente chez les personnes souffrant de diabète. Le problème est qu’il ne s’agit pas seulement d’une sensation, mais qu’elle peut avoir des conséquences non négligeables au niveau buccodentaire.

La xérostomie est associée à un risque accru de caries, d’infections et de maladies parodontales. Différentes recherches affirment que plus de 70 % des personnes atteintes de diabète souffrent de ce symptôme. Nous vous expliquons donc les causes et les éventuelles solutions.

Quels sont les symptômes des personnes diabétiques ?

Le diabète mellitus est une maladie qui affecte le métabolisme du glucose. Il existe deux formes principales : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Dans le type 1, le pancréas est incapable de sécréter de l’insuline.

Dans le diabète de type 2, il existe une résistance à l’insuline dans les différents tissus de l’organisme. Il peut également y avoir une diminution de la sécrétion de l’insuline. Cette pathologie est malheureusement de plus en plus fréquente.

La xérostomie est l’un de ses symptômes principaux. A tel point que, selon une étude publiée dans le Journal of Endocrinology and Nutrition, elle fait partie des manifestations orales les plus courantes chez les personnes diabétiques.

D’autres symptômes oraux pouvant apparaître sont les ulcères, la candidose pharyngée ainsi que la sensation de brûlure. Cependant, ce ne sont pas les seuls signes. On observe aussi une polyurie (augmentation des mictions), une polydipsie (augmentation de la soif) ainsi que des altérations de poids.

Un homme qui mesure sa glycémie.

“Les valeurs de la glycémie sont les déterminants des symptômes du diabète.”

Quelles sont les causes de la sécheresse buccale en cas de diabète ?

Comme nous l’avons mentionné, la xérostomie est le terme utilisé pour désigner la sécheresse buccale. Chez les personnes diabétiques, son apparition est le résultat de plusieurs facteurs, quasiment tous en lien avec un mauvais contrôle des niveaux de sucre sanguin.

Tout d’abord, l’une des causes est l’augmentation des mictions. Ce phénomène entraîne une déshydratation. La salive se composant principalement d’eau, sa production est donc altérée lorsque les fluides corporels sont déséquilibrés.

Un autre facteur similaire qui détermine la sécheresse buccale en cas de diabète est le changement dans la composition de la salive. En plus de l’eau, la salive se compose de glucose et de protéines.

Une étude publiée dans le Journal de Médecine et de Pathologie Orale explique que le diabète affecte la morphologie des glandes salivaires. Il produit ce que l’on appelle la sialose diabétique qui consiste en une augmentation de la taille des glandes salivaires. Cela entraîne alors une altération de leur fonctionnement.

Lisez également : Le diabète chez l’enfant

Autres causes de la xérostomie

Bien qu’un pourcentage élevé de personnes diabétiques souffrent de xérostomie, cette maladie n’est pas la seule cause. En effet, la production de la salive est influencée par de nombreux facteurs. De multiples situations peuvent donc déclencher ce trouble.

Par exemple, la déshydratation qui n’est pas en lien avec le diabète. De même, les médicaments peuvent provoquer ce trouble, en particulier ceux qui sont utilisés dans les traitements de chimiothérapie.

Le vieillissement est aussi généralement déclencheur d’une sécheresse buccale. De même que d’autres maladies chroniques, comme la cirrhose, le VIH et la tuberculose. Le syndrome de Sjögren est une autre cause majeure de xérostomie.

Découvrez aussi : Les dommages du tabac dans la bouche

Des solutions pour la sécheresse buccale chez les personnes diabétiques

L’incidence de la bouche sèche dans le cas du diabète ne réside pas seulement dans l’inconfort que cela entraîne. Elle peut également occasionner un ensemble de problèmes buccodentaires. Par exemple, cela augmente le risque de souffrir de caries, d’infections et de maladies parodontales.

Il est donc essentiel de prendre des mesures préventives pour ce type de pathologies. Tout d’abord, les personnes diabétiques doivent renforcer leur hygiène buccale. Il est recommandé d’utiliser des bains de bouche et du fil dentaire, en plus du brossage des dents.

Par ailleurs, il est préférable d’éviter les liquides sucrés et acides. Il faut effectivement rester hydraté, mais le mieux c’est avec de l’eau. Les visites régulières chez le dentiste sont indispensables car il doit vérifier et corriger rapidement toute altération.

De plus, dans certains cas, des médicaments stimulant le flux salivaire sont prescrits. Ces mesures sont réservées au cas où la xérostomie n’est pas résolue par des mesures générales.

Une femme qui se brosse les dents.

“L’hygiène buccale est fondamentale pour réduire les risques associés à la xérostomie.”

Ce qu’il faut retenir

Les personnes diabétiques sont plus susceptibles de souffrir de sécheresse buccale. En effet, la maladie modifie à la fois la composition de la salive et la morphologie des glandes salivaires.

Pour éviter cela, il est nécessaire de contrôler correctement la glycémie. Enfin, une bonne hydratation et des soins spécifiques en matière d’hygiène buccale sont réellement indispensables pour diminuer les complications.

  • Molania, T., Alimohammadi, M., Akha, O., Mousavi, J., Razvini, R., & Salehi, M. (2017). The effect of xerostomia and hyposalivation on the quality of life of patients with type II diabetes mellitus. Electronic Physician, 9(11), 5814–5819. https://doi.org/10.19082/5814
  • Escobar, Deyanira Cabrera, Luis González Valdés, and Orquídea Ferrer Hurtado. “Xerostomía en pacientes con síndrome de Sjögren.” Revista Electrónica Dr. Zoilo E. Marinello Vidaurreta 42.1 (2017).
  • Hoseini, A., Mirzapour, A., Bijani, A., & Shirzad, A. (2017). Salivary flow rate and xerostomia in patients with type I and II diabetes mellitus. Electronic Physician, 9(9), 5244–5249. https://doi.org/10.19082/5244
  • Navea Aguilera, C., Guijarro de Armas, M. G., Monereo Megías, S., Merino Viveros, M., & Torán Ranero, C. (2015, January 1). Relación entre xerostomía y diabetes mellitus: Una complicación poco conocida. Endocrinologia y Nutricion. Elsevier Doyma. https://doi.org/10.1016/j.endonu.2014.09.004
  • Xerostomía: Diagnóstico y Manejo Clínico. (n.d.). Retrieved August 29, 2020, from http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1699-695X2009000100009
  • López-Pintor, R. M., Casañas, E., González-Serrano, J., Serrano, J., Ramírez, L., De Arriba, L., & Hernández, G. (2016). Xerostomia, Hyposalivation, and Salivary Flow in Diabetes Patients. Journal of Diabetes Research. Hindawi Limited. https://doi.org/10.1155/2016/4372852
  • García Chías, Begoña. Prevalencia de los efectos orales secundarios a la quimioterapia en un hospital de Madrid y factores asociados. Diss. Universidad Complutense de Madrid, 2019.
  • MANEJO TERAPEÚTICO DEL PACIENTE CON XEROSTOMÍA. (n.d.). Retrieved August 29, 2020, from https://www.actaodontologica.com/ediciones/2001/1/manejo_terapeutico_paciente_xerostomia.asp
  • Ivanovski, K., et al. “Xerostomia and salivary levels of glucose and urea in patients with diabetes.” Contributions of Macedonian Academy of Sciences & Arts 33.2 (2012).