Christina Applegate : les premiers symptômes de la SEP qui n'ont pas été identifiés à temps

Christina Applegate a révélé quels ont été ses premiers symptômes de la SEP, des symptômes qui ont été ignorés en raison du manque d'informations. Nous vous en disons plus ici sur cette maladie.
Christina Applegate : les premiers symptômes de la SEP qui n'ont pas été identifiés à temps
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 21 novembre, 2022

Christina Applegate a révélé à ses followers comment elle a reçu la nouvelle de son diagnostic de sclérose en plaques (SEP) et ces derniers ont été surpris lorsqu’ils ont su qu’elle avait ignoré les premiers symptômes de cette maladie. Selon les propos de l’actrice, la nouvelle est tombée alors qu’elle enregistrait, l’été dernier, la troisième et dernière saison de la série Dead to me (Netflix).

J’ai reçu le diagnostic pendant que nous travaillions. J’ai dû appeler tout le monde et dire : “J’ai la sclérose en plaques, les gars.”

~ Christina Applegate a Variety ~

Lisez la suite pour en savoir plus sur le diagnostic de la célèbre actrice, ainsi que sur certains des éléments clés à prendre en compte au sujet de la SEP.

Quels ont été les premiers symptômes de la SEP manqués par Christina Applegate ?

Depuis que l’actrice a confirmé qu’elle avait reçu un diagnostic de SEP, de nombreux médias ont souhaité en savoir plus sur son histoire. Récemment, la femme de 50 ans a donné des détails inédits au New York Times sur les premières manifestations de la maladie qu’elle dit avoir écartée.

Plus précisément, elle a commenté qu’elle avait commencé à se sentir mal et à remarquer des changements dans son corps il y a quelques années, lors du tournage de la première saison de Dead to me. Elle a précisé que lors d’une scène de danse, elle avait dû lutter pour garder son équilibre. Puis, en jouant au tennis, il a remarqué qu’elle manquait beaucoup de balles. Mais elle a attribué sa performance à un manque d’effort.

Elle a également signalé qu’elle avait ressenti des picotements et des engourdissements dans les extrémités, des symptômes qui ont commencé à s’aggraver au fil des ans. À tout cela, s’ajoutent la douleur, la difficulté à parler et les tremblements. À cet égard, elle a dit qu’elle aurait aimé prêter plus attention à ces symptômes.

Christina Applegate a reçu son étoile sur le Hollywood Walk pieds nus, car sa SEP l'empêche de porter des chaussures.
Christina Applegate a reçu son étoile sur le Hollywood Walk pieds nus, car la SEP l’empêche de porter des chaussures.



 

Qu’est-ce que la sclérose en plaques (SEP) ?

Selon les recherches à ce sujet, la sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurodégénérative démyélinisante, qui survient le plus souvent chez les jeunes adultes, avec un âge moyen d’apparition situé entre 20 et 40 ans. Il n’y a pas de cause unique à la pathologie. Elle est considérée comme le résultat de l’interaction de divers facteurs, à la fois environnementaux, biologiques, immunitaires et génétiques.

Le caractère démyélinisant montre qu’au fil des années, les neurones perdent leur enveloppe graisseuse (myéline). Cela entraîne des problèmes dans la transmission de l’influx nerveux.

La maladie affecte principalement le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Son origine est inconnue. On sait qu’il y a une attaque du système immunitaire vers le système nerveux central. Ces dommages progressifs à la myéline perturbent les signaux vers et depuis le cerveau.

L'atrophie cérébrale peut survenir dans les cas de sclérose en plaques
La SEP endommage la myéline, la couche protectrice qui recouvre les fibres nerveuses. Les symptômes sont concentrés dans les organes qui communiquent avec ces nerfs affectés.

Les symptômes de la SEP

Chaque patient atteint de la SEP vit sa propre expérience différente et peut présenter des symptômes uniques. Toutefs, des études scientifiques ont déterminé les signes les plus fréquents :

  • Ataxie, fatigue ou faiblesse
  • Névrite optique unilatérale ou vision floue associée à des douleurs
  • Myélite partielle ou sensation altérée dans des zones telles que le torse
  • Ophtalmoplégie, vertiges, perte auditive et altération de la sensibilité faciale
  • Paresthésies dans les extrémités, dans la région abdominale ou dans le thorax

La littérature susmentionnée a rapporté que 80 % des patients déclarent que la fatigue est l’une des conditions qui leur cause le plus d’inconfort. 53,3 % des patients ont des céphalées liées à la fatigue comme symptôme initial de la pathologie.

Par ailleurs, entre 80 et 96 % des références des patients atteints de sclérose en plaques ont été orientés vers une consultation urologique lorsqu’ils présentaient une incontinence urinaire ou fécale ou un dysfonctionnement sexuel. Des troubles neuropsychiatriques apparentés ont également été associés : 23 % souffrent de dépression, et 67 % de troubles du sommeil.

Selon une analyse de 2020, la dépression pourrait être un prodrome important de la SEP. En d’autres termes, une manifestation qui apparaîtrait des mois, voire des années, avant le développement du tableau clinique classique de la maladie.

Les examens médicaux

Le diagnostic de SEP est suspecté en fonction des symptômes mentionnés par les patients et d’une série de constatations évidentes à travers des examens neurologiques et des images spécifiques, telles que les résonances magnétiques.

Parmi les signes détectables par un neurologue, figurent une pupille dilatée, une sensibilité altérée, une faiblesse motrice, une ataxie ou des troubles de la marche ou une hyperréflexie. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM), des lésions peuvent être observées dans les zones focales, produit de la démyélinisation et de l’inflammation de la substance blanche.

L'actrice de Dead To Me a annoncé sa retraite après le tournage de la dernière saison de cette série.
L’actrice de Dead to me a annoncé sa retraite après l’enregistrement de la dernière saison de cette série.



Morale de l’histoire de Christina Applegate : la reconnaissance précoce est essentielle

Diagnostiquer la SEP n’est pas facile.

Ses symptômes peuvent être confondus avec d’autres pathologies qui partagent également la caractéristique neurodégénérative. Et parfois, les résultats sont si généraux que la suspicion semble impossible. Cependant, les experts s’accordent à dire que poser un diagnostic précoce améliore la qualité de vie future des patients.

En effet, le traitement peut avoir un effet plus important, et ralentir la détérioration. Une approche multidisciplinaire peut avoir des effets bénéfiques précoces sur la santé physique, la performance sociale et la stabilité des relations interpersonnelles.

Après avoir partagé son diagnostic et mis cette maladie sur les lèvres de beaucoup, Christina Applegate a assuré qu’elle se retirerait de la scène après le lancement de la série dans laquelle elle a joué pour Netflix. Elle souhaite se concentrer sur sa maladie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Régime Swank pour la sclérose en plaques : qu’est-ce que c’est ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Régime Swank pour la sclérose en plaques : qu’est-ce que c’est ?

Le régime Swank peut aider à ralentir la progression de la sclérose en plaques, en atténuant ses symptômes.



  • Camargo Rojas Andrea Paola, Gómez López Angélica María, Hernández Leonardo Fabio, Palacios Sánchez Eduardo. Síntomas presentes en la esclerosis múltiple: serie de casos. Acta Neurol Colomb.  [Internet]. 2018  June [cited  2022  Nov  18] ;  34( 2 ): 108-114. Available from: http://www.scielo.org.co/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0120-87482018000200108&lng=en.  https://doi.org/10.22379/24224022198.
  • Disanto, Giulio, et al. “Prodromal symptoms of multiple sclerosis in primary care.” Annals of neurology 83.6 (2018): 1162-1173.
  • Faissner, Simon, et al. “Progressive multiple sclerosis: from pathophysiology to therapeutic strategies.” Nature Reviews Drug Discovery 18.12 (2019): 905-922.
  • Marisa P. McGinley, DO; Carolyn H. Goldschmidt, DO; Alexander D. Rae-Grant, MD. Diagnosis and Treatment of Multiple Sclerosis A Review. Clinical Review & Education. JAMA. 2021;325(8):765-779. doi:10.1001/jama.2020.26858
  • Tremlett, Helen, and Ruth Ann Marrie. “The multiple sclerosis prodrome: Emerging evidence, challenges, and opportunities.” Multiple Sclerosis Journal 27.1 (2021): 6-12.