Combien de temps l'estomac met-il pour digérer les aliments ?

Les aliments mettent en moyenne 24 à 72 heures pour parcourir tout le système digestif. Le temps qu'ils passent dans l'estomac n'est qu'une fraction et est influencé par de nombreuses variables.
Combien de temps l'estomac met-il pour digérer les aliments ?
Anna Vilarrasa

Rédigé et vérifié par la nutritionniste Anna Vilarrasa.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le temps nécessaire à l’estomac pour digérer les aliments est très variable et change en fonction de la nature de l’aliment, du sexe de la personne et de certaines caractéristiques individuelles. Ce processus est essentiel pour absorber les nutriments fournis par les aliments.

Bien qu’une grande partie du travail soit effectuée dans l’estomac, les aliments passent également par l’intestin grêle et le côlon pendant la digestion. Ainsi, au total, les aliments peuvent prendre entre 2 et 5 jours pour effectuer l’intégralité du parcours. 

La digestion et le rôle de l’estomac dans la digestion des aliments

Au fur et à mesure que les aliments sont digérés, le corps extrait les nutriments et élimine les parties inutilisables. C’est pourquoi il est si important qu’il fonctionne correctement.

L’estomac est l’un des principaux organes impliqués dans ce système. À travers l’œsophage vient la nourriture qui a été mâchée et mélangé avec de la salive dans la bouche, ce qui facilite le processus de déglutition et de digestion.

L’estomac est un organe creux en forme de sac chargé de broyer complètement les aliments et de commencer à décomposer ses macronutriments grâce aux enzymes et acides qu’il sécrète. De cette manière, le contenu qui passe dans l’intestin grêle pour poursuivre la digestion est entièrement liquide et s’appelle chyme.

De là, d’autres organes et glandes entrent en jeu, comme le pancréas, l’intestin ou la vésicule biliaire, afin de profiter des acides aminés, du glucose et des acides gras extraits des aliments. L’intervention des nerfs, la motilité intestinale et les peptides qui fonctionnent comme des régulateurs intestinaux font partie de ce qui est considéré comme “le plus grand système endocrinien du corps humain”.

Estomac virtuel.
L’estomac contient des acides qui décomposent les macronutriments pour faciliter l’acquisition des nutriments.

De quoi dépend le temps de digestion ?

De nombreux facteurs affectent le temps nécessaire à l’estomac pour digérer les aliments. Certains dépendent des caractéristiques des aliments ingérés et d’autres des personnes et de leur système digestif.

Consistance alimentaire

Le temps nécessaire à l’estomac pour digérer les aliments liquides ou solides est assez différent. Avec des boissons ou des aliments broyés, une partie de la digestion mécanique a déjà été effectuée, les aliments mettent donc moins de temps à quitter cet organe.

En ce qui concerne les aliments solides, ceux-ci nécessitent en moyenne 20 minutes avant de commencer à se liquéfier dans l’estomac lui-même, le processus est donc un peu plus lent.

Composition nutritionnelle

Les aliments sont composés de macronutriments, à savoir de glucides, de lipides et de protéines. Le pourcentage de chacun d’eux est différent d’un aliment à un autre. Aussi, ils sont digérés à un rythme différent.

En règle générale, les aliments qui fournissent des glucides et des protéines sont digérés plus rapidement que ceux qui sont riches en matières grasses. Les fibres sont également un autre composant qui ralentit le processus, c’est pourquoi elles provoquent un effet rassasiant.



Composition énergétique

Plus la densité calorique des aliments consommés est élevée, plus la vidange gastrique est lente. Pour cette raison, il est préférable d’ingérer de petites portions plusieurs fois par jour.

Problèmes digestifs

Certaines conditions du système digestif ou des problèmes spécifiques dans les organes et leur fonctionnement peuvent retarder la vidange de l’estomac. Cela concerne les personnes qui subissent une résection chirurgicale du fond de l’estomac, celles qui ont des problèmes de sécrétion acide ou encore celles qui souffrent de gastroparésie.

Processus hormonaux

Le temps nécessaire à l’estomac pour digérer les aliments dépend en grande partie de la régulation hormonale et du système neuronal. Pour cette raison, tout ce qui affecte la ségrégation normale des molécules hormonales affecte également la vidange gastrique.

Combien de temps faut-il pour que l’estomac soit vide ?

Les aliments passent en moyenne entre 2 et 5 heures dans l’estomac avant de passer dans l’intestin grêle. À titre indicatif, c’est le temps qu’il faut à l’estomac pour digérer certains des aliments les plus courants :

  • L’eau : son passage vers le duodénum est quasi instantané.
  • Jus de fruits et légumes : entre 15 et 20 minutes.
  • Crudités et fruits : 20 à 40 minutes.
  • Légumes cuits : 40 à 60 minutes. Il faut plus de temps pour digérer ceux qui contiennent plus de glucides.
  • Céréales et légumineuses : entre 1 h 30 et 2 h 00.
  • Fruits secs et graines : ils restent entre 2 et 3 heures dans l’estomac.
  • Produits laitiers : l’estomac met 30 minutes pour digérer le lait écrémé et les fromages à pâte molle, et entre 4 et 5 heures pour les fromages plus affinés.
  • Protéines animales : environ 30 minutes pour les œufs, entre 1 et 2 heures pour la viande et le poisson. Les saucisses ou les parties les plus grasses passent plus de temps dans l’estomac.



Que se passe-t-il après la digestion ?

Comme on l’a vu jusqu’à présent, toute une série de processus mécaniques et chimiques sont effectués dans l’estomac afin de briser les aliments en leurs parties utilisables. L’intestin poursuit ensuite la fonction d’absorption.

L’intestin grêle

La nourriture quitte l’estomac sous forme liquide dans le duodénum, qui est la première partie de l’intestin grêle. Celui-ci effectue une série de mouvements qui permettent au chyme de se mélanger aux sécrétions provenant du pancréas et de la vésicule biliaire pour compléter la digestion chimique.

De plus, ces mouvements permettent au liquide d’être poussé vers d’autres parties de l’intestin grêle pour continuer leur chemin vers le côlon. Une fois passé le duodénum, cet organe est chargé d’absorber les nutriments dont le corps a besoin.

Le gros intestin

Le gros intestin ou côlon est la dernière partie du système digestif humain. Il est responsable de l’absorption de certaines vitamines et minéraux, tels que les vitamines K et B12, et de l’eau. 

Les parties de la nourriture que le corps ne peut pas digérer, comme certains types de fibres, arrivent également intactes. Les bactéries intestinales sont responsables de la fermentation de ces résidus. Ils sont ensuite acheminés vers le rectum et l’anus pour être expulsés sous forme de matières fécales.

Villosités de l'intestin grêle.
L’intestin grêle est plein de villosités qui augmentent la surface d’absorption pour rendre le processus plus efficace.

Quelques conseils pour améliorer la digestion

Tout au long de ce processus, certains problèmes peuvent entraver la digestion et l’absorption ultérieure des aliments. Les plus courants sont généralement les flatulences, la diarrhée et les brûlures d’estomac.

Les habitudes alimentaires et les pratiques quotidiennes peuvent contribuer à améliorer cette situation :

  • Mangez des aliments riches en fibres : comme les fruits, les légumes et les grains entiers, qui augmentent la vitesse et la facilité de passage dans l’intestin.
  • Mangez lentement et mâchez bien : parce que l’action des enzymes et la décomposition des aliments en petits morceaux commencent dans la bouche.
  • N’abusez pas de la viande rouge : ni des produits transformés ni des aliments très gras. 
  • Ajoutez des aliments riches en probiotiques : comme le yaourt, le kéfir ou la choucroute, qui contribuent à peupler le tractus intestinal d’organismes favorables.
  • Évitez l’alcool et le tabac : ils peuvent causer de graves dommages aux organes du système digestif.
  • Faites de l’exercice : bouger le corps entraîne également le mouvement de tout le système digestif. De plus, il prévient l’apparition de gaz et de flatulences.
  • Réduisez le stress : le stress affecte négativement le système nerveux et, par conséquent, la digestion. Manger de manière consciente et détendue peut être d’une grande aide.

Le temps nécessaire à l’estomac pour digérer les aliments varie

Les aliments ingérés restent dans l’estomac pendant 2 à 5 heures. Toutefois, cela varie en fonction de la quantité, du type de nourriture ou de l’existence de problèmes et de maladies spécifiques. Les aliments solides, ceux qui ont un pH acide et ceux qui sont plus riches en matières grasses ont tendance à passer plus de temps dans l’estomac que les liquides ou les aliments dans lesquels les glucides prédominent.

Plus tard, les aliments continuent leur chemin vers l’intestin grêle et le côlon, où le processus de digestion se poursuit. Ceux-ci sont chargés d’absorber les nutriments et l’eau et d’éliminer les déchets que le corps ne peut pas utiliser.

Le temps que les aliments passent dans cette dernière section est considérablement plus long, en particulier dans le gros intestin. Ainsi, au total, les aliments sont éliminés de l’organisme au bout de 2-5 jours.

Quelques données d’intérêt

Si vous êtes un athlète et que vous avez une compétition sportive en tête, ne consommez pas de matières grasses. Vous devez augmenter votre consommation de liquides et de glucides complexes (pommes de terre, riz, céréales, pain, pâtes). Vous devez également consommer des aliments qui apportent des sucres comme les fruits ou le miel.

N’oubliez pas que si vous ne prenez que du café ou une autre boisson au petit déjeuner, votre estomac se videra en peu de temps et vous vous sentirez rapidement affamé et faible. Pour vous sentir rassasié, optez toujours pour des repas variés et nutritifs.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 remèdes pour soulager rapidement l’indigestion
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
9 remèdes pour soulager rapidement l’indigestion

La dyspepsie est une gêne qui affecte l'estomac pendant ou après un repas. Découvrez ici comment soulager rapidement l'indigestion.



  • AlcoholThinkAgain. Alcohol and the digestive system. Julio 2020.
  • Vilcanqui-Pérez, Fulgencio, and Carlos Vílchez-Perales. “Fibra dietaria: nuevas definiciones, propiedades funcionales y beneficios para la salud. Revisión.” Archivos Latinoamericanos de Nutrición 67.2 (2017): 146-156.
  • Cherpak CE. Mindful Eating: A Review Of How The Stress-Digestion-Mindfulness Triad May Modulate And Improve Gastrointestinal And Digestive Function. Integrative Medicine (Encinitas). Agosto 2019.18(4):48-53.
  • Guyton A.C, Hall J.E.  Tratado de fisiología médica. McGraw-Hill/Interamericana de España. 1996.
  • Hellström P.M, et al. The physiology of gastric emptying. Best practice & research. Clinical anesthesiology. Septiembre 2006. 20(3):397-407.
  • Lankarani KB. Diet and the Gut. Middle East Journal of Digestive Diseases. Julio 2016. 8(3):161-165.
  • Martín-Aragón S. Dispepsia funcional. Farmacia Profesional. Noviembre 2006. 20(10):50-55.
  • Thibodeau G, Patton K. Anatomía y fisiología. Elsevier España 2007.