Comment calmer l’irritation de la gorge ?

10 juin 2020
Combattre l'irritation de la gorge est un sujet qui nous préoccupe, surtout en automne et en hiver. Bien que le symptôme disparaisse souvent de lui-même après quelques jours, il existe des options pour en atténuer la gêne. Nous vous invitons à les découvrir dans cet article.

Calmer l’irritation de la gorge n’est pas toujours une tâche facile. Même s’il existe plusieurs alternatives, il s’agit d’un symptôme qui peut devenir persistant et entraîner un inconfort pendant un certain moment. Par ailleurs, les causes sont également multiples.

Cependant, nous savons que la cause la plus fréquente est l’infection des voies respiratoires supérieures. Lors des saisons froides, la pharyngite est courante et se traduit notamment par une dysphonie.

D’autres infections respiratoires avec le même symptôme peuvent être les rhumes, les sinusites et les laryngites. Toutes sont principalement causées par un virus. Par conséquent, le traitement antibiotique n’est pas indiqué et son usage ne supprime pas l’irritation de la gorge.

Voici d’autres causes de dysphonie, de voie enrouée et de mal de gorge :

  • Sécheresse de l’environnement : l’air sec assèche les muqueuses. Il peut aussi arriver que l’air ambiant soit humide, mais que nous respirions beaucoup par la bouche sans que l’air ne passe par le nez
  • Allergies : les personnes allergiques à la poussière et aux acariens, par exemple, peuvent souffrir d’une irritation de la gorge
  • Fatigue de la voixl’usage excessif de la voix ou le surmenage dû aux cris épuise les cordes vocales
  • Substances irritantes : il existe des produits chimiques qui, en contact avec l’air, sont capables de pénétrer dans l’organisme et d’irriter la gorge. Nous pouvons citer la fumée de tabac
  • RGO : le reflux gastro-œsophagien est une maladie dans le cadre de laquelle l’acide chlorhydrique remonte de l’estomac vers l’oesophage et atteint parfois la gorge. Cet acide est hautement irritant

 Remèdes pour calmer l’irritation de la gorge

Voyons maintenant, au-delà des causes, comment nous pouvons calmer l’irritation de la gorge. Nous vous proposons ici 8 options.

1. Les gargarismes

Il s’agit d’un remède très ancien, mais efficace dès le premier jour. Les gargarismes sont une excellente option pour apaiser l’irritation de la gorge. Il faut les réaliser avec de l’eau tiède et du sel. Ce mélange dégonfle les cellules du pharynx en réduisant ainsi l’irritation.

La préparation traditionnelle consiste à mélanger une demie cuillère à soupe de sel dans un verre d’eau. Pour ceux qui ne tolèrent pas le goût salé, il est possible d’ajouter du miel à la préparation. L’idéal est de répéter les gargarismes plusieurs fois par jour.

Lisez également : L’aphonie : causes et traitement

2. Le miel pour l’irritation de la gorge

Comme nous l’avons précisé auparavant, le miel est une option à ajouter aux gargarismes d’eau et de sel. On peut également le consommer directement en cuillerées. Il est important que la déglutition soit lente afin qu’il entre en contact avec les cellules enflammées.

En adhérant momentanément aux cellules, le miel forme une barrière dans la muqueuse. Celle-ci évite la déshydratation et entraîne les micro-organismes qui pourraient y être accrocher.

Par ailleurs, il est fondamental de rappeler que les jeunes enfants, de moins d’un an, ne peuvent pas consommer de miel. En effet, il existe un risque élevé qu’un bébé souffre de botulisme à cause de l’ingestion de miel. D’où ce rappel.

Du miel pour lutter contre l'irritation de la gorge

3. Les bonbons pour la gorge

Les kiosques et les pharmacies vendent des bonbons pour calmer l’irritation de la gorge. Il s’agit de pastilles à sucer qui peuvent contenir des ingrédients frais, comme l’eucalyptus.

D’autre part, les bonbons entraînent une plus grande production de la salive dans la bouche. Cela hydrate alors la muqueuse et soulage les symptômes momentanément. L’inconvénient avec ce traitement, c’est que nous devons utiliser plusieurs bonbons par jour.

4. L’hydratation contre l’irritation de la gorge

L’hydratation est très importante pour les muqueuses. En cas d’irritation, il est logique de penser qu’il y a une perte de liquides. Nous devons donc les remplacer par un apport externe. Le liquide idéal est l’eau. Il faut éviter les boissons comme le café.

En outre, la consommation de boissons chaudes comme les soupes ou le thé est fortement recommandée. Les soupes sous forme de bouillon fournissent des micronutriments en plus de l’hydratation, ainsi que des micro-éléments tels que le sodium ou le potassium.

Découvrez aussi : Pourquoi l’hydratation est-elle si importante pour notre santé ?

5. La chaleur dans le cou

Les serviettes chaudes dans le cou offrent une augmentation de la température dans la zone, ce qui favorise la circulation sanguine. Plus la circulation est importante, plus il y a de cellules anti-inflammatoires et meilleure est l’hydratation.

6. Une douche chaude

Le motif de la douche chaude pour apaiser l’irritation de la gorge est la vapeur générée par l’eau. Cette vapeur chaude a des propriétés anti-inflammatoires lorsqu’elle pénètre dans les voies respiratoires et la bouche.

L'irritation de la gorge peut être apaisée grâce aux vapeurs chaudes

7. Eviter le tabac

La cigarette et sa fumée sont des agents irritants. En plus d’être à l’origine des symptômes, ils peuvent les aggraver au cas où la cause est différente. Par exemple, une infection. Non seulement le fumeur est concerné, mais également ceux qui reçoivent la fumée de manière passive.

En effet, il est prouvé scientifiquement que les fumeurs sont plus sujets aux infections respiratoires. De même, la toux devient réellement chronique chez les fumeurs, et altère la dynamique respiratoire.

8. Des analgésiques

L’irritation de la gorge peut s’éliminer d’elle-même. Elle peut effectivement finir par disparaître après quelques jours. Mais, parfois, il est nécessaire d’accélérer l’amélioration par des raisons professionnelles ou des activités que nous ne pouvons manquer. Dans ces cas, il est donc possible d’aider le processus avec des médicaments.

La première option est le paracétamol. Il s’agit d’un analgésique assez inoffensif qui permet de soulager les symptômes et qui peut s’administrer aux jeunes enfants. La deuxième option est l’ibuprofène qui, en plus d’être antalgique, est anti-inflammatoire. Ces deux médicaments combattent également la fièvre.

 

  • Salinas, Pedro. « Hierbabuena: usos medicinales, beneficios y precauciones. » Compartir 10 (2017): 22.
  • Alarcón-Andrade, Gonzalo, Gonzalo Bravo-Soto, and Gabriel Rada. « ¿ Son útiles los corticoides sistémicos en el manejo de la faringitis aguda?. » Medwave 17.09 (2017).
  • Amoedo, Diego, and María Teresa Rosanova. « Faringitis recurrente. » Medicina Infantil 24.4 (2017).
  • Pharmacognosy Res. 2017 Apr-Jun; 9(2): 121–127. Honey and Health: A Review of Recent Clinical Research. doi: 10.4103/0974-8490.204647
  • XII CONGRESO NACIONAL DE CIENCIA Y TECNOLOGIA DE ALIMENTOS. Jueves 27 y Viernes 28 de Mayo de 2010. Guanajuato, Gto. DESARROLLO DE FORMULACIONES DE GOMITAS A BASE DE MIEL, PROPOLEO, MENTA Y EUCALIPTO. http://respyn2.uanl.mx/especiales/2010/ee-09-2010/documentos/desarrollo_nuevos_productos/DPN54.pdf
  • PLoS One. 2014; 9(1): e84154. Published online 2014 Jan 9. No Evidence of Dehydration with Moderate Daily Coffee Intake: A Counterbalanced Cross-Over Study in a Free-Living Population. doi: 10.1371/journal.pone.0084154
  • Int J Radiat Oncol Biol Phys. 1989 Nov;17(5):1041-7. Effects of temperature on blood circulation measured with the laser Doppler method. doi: 10.1016/0360-3016(89)90153-3.
  • Salud Pública de México. Los riesgos del tabaquismo activo y pasivo. https://www.scielosp.org/article/spm/2002.v44suppl1/s144-s160/es/