Comment choisir un supplément de calcium ?

14 avril 2020
Sur le marché, on trouve plusieurs types de compléments de calcium. Le choix entre l'un ou l'autre dépend de nos besoins. Il est donc conseillé de consulter d'abord un médecin.

Il est parfois nécessaire de prendre un supplément de calcium pour améliorer l’apport de ce nutriment. Un mauvais apport en calcium peut entraîner une ostéoporose prématurée, en particulier chez les femmes qui ont atteint le stade de la ménopause.

L’assimilation du calcium est généralement liée au taux de vitamine D. C’est pourquoi il est intéressant de maintenir les valeurs des deux nutriments dans les limites recommandées. Cependant, certains aliments peuvent interférer avec l’absorption du calcium alimentaire. Les fibres en sont un exemple.

Pour assurer l’approvisionnement de ce minéral, une bonne option est de recourir à une aide alimentaire. Mais tous les suppléments ne sont pas identiques, vous devez donc savoir lequel choisir en fonction de vos besoins.

Le supplément de calcium : les différents types

Le supplément de calcium peut se présenter sous forme de comprimés

Le carbonate de calcium est la forme de commercialisation en vente libre la plus courante. Il s’agit de produits peu coûteux et faciles à administrer. Il s’agit souvent de pilules ou de bonbons à mâcher qui fournissent environ 200 mg de calcium par dose.

Parmi les produits délivrés sur ordonnance, le plus courant est le citrate de calcium. Il s’agit de produits plus chers, avec un meilleur taux d’absorption. Ils sont surtout utilisés par les personnes ayant un faible taux d’acide gastrique, qui peut interférer avec l’absorption du carbonate de calcium.

Au-delà de ces deux formes, on trouve sur le marché du lactate de calcium, du phosphate de calcium et du gluconate de calcium. Cependant, il s’agit de formes qui contiennent moins de calcium que celles mentionnées en premier et en second lieu.

Lorsque vous choisissez un supplément de calcium, il est important d’en choisir un qui porte le mot “purifié” sur l’étiquette. Il est également important d’éviter les produits fabriqués à partir de coquilles d’huîtres non raffinées, de farine d’os ou de dolomite, car ils peuvent contenir des traces de métaux lourds.

Lire aussi : Régime à base d’aliments fermentés : pourquoi les inclure dans votre alimentation ?

Comment augmenter l’apport en calcium ?

Lorsque l’on recherche plus de calcium, il faut tenir compte d’une série de recommandations. Tout d’abord, la dose du supplément doit être augmentée progressivement. D’autre part, il est pratique de répartir cette dose tout au long de la journée ; ainsi, nous éviterons les effets secondaires intestinaux.

De plus, il est généralement approprié de combiner l’apport en calcium avec une augmentation de l’apport en vitamine D. Cela peut se faire par l’exposition au soleil, en augmentant la consommation d’œufs et de poisson bleu, ou par un complément riche en ce nutriment.

Précautions à prendre lors de la prise d’un supplément de calcium

Le pire effet secondaire d’une surdose de calcium peut être le développement de calculs rénaux. Ce type de pathologie n’apparaît pas chez tout le monde, mais fréquemment chez les individus qui y sont prédisposés.

En outre, un excès d’apport en calcium peut interférer avec l’absorption d’autres nutriments tels que le fer, le zinc, le magnésium et le phosphore. C’est pourquoi les doses journalières recommandées ne doivent jamais être dépassées.

En cas de surconsommation de calcium, ou si sa consommation entraîne des effets secondaires, il est préférable d’augmenter la consommation de liquides et d’aliments riches en fibres pour limiter son absorption.

Vous pourriez être intéressé par : Comment déboucher les artères avec 4 remèdes naturels

Le calcium, un élément essentiel pour la santé des os

Le supplément de calcium dans les produits laitiers

Ce minéral est directement lié à la santé et au bon fonctionnement des os. En général, on le trouve dans les produits laitiers et les légumes verts, mais il existe des situations où l’apport alimentaire est insuffisant.

Garantir la consommation de 5 portions de fruits et légumes par jour, et de 3 portions de produits laitiers, réduit le risque de souffrir de carences en ce nutriment.

Conclusion

Si l’apport en calcium alimentaire n’est pas suffisant, il peut être nécessaire de recourir à l’utilisation de suppléments. Parmi toutes les options disponibles sur le marché, il est nécessaire de choisir celle qui répond à nos besoins.

Cependant, il est important d’augmenter progressivement la dose pour prévenir les effets secondaires. Enfin, il est possible de combiner le supplément de calcium avec un complément de vitamine D pour maximiser l’absorption et la biodisponibilité.

Il est conseillé de consulter un médecin ou un nutritionniste avant d’utiliser tout complément afin que ce dernier puisse évaluer vos besoins et décider du dosage.

 

  • Valverde, C. N., & Quesada Gómez, J. M. (2015). Vitamin D, determinant of bone and extrabone health. Importance of Vitamin D supplementation in milk and dairy products. Nutricion Hospitalaria. https://doi.org/10.3305/nh.2015.31.sup2.8678
  • Schulze, K. J. (2012). Calcium. In Encyclopedia of Human Nutrition. https://doi.org/10.1016/B978-0-12-375083-9.00034-9
  • Bauer, D. C. (2013). Calcium supplements and fracture prevention. New England Journal of Medicine. https://doi.org/10.1056/NEJMcp1210380
  • Bolland, M. J., Grey, A., Avenell, A., Gamble, G. D., & Reid, I. R. (2011). Calcium supplements with or without vitamin D and risk of cardiovascular events: Reanalysis of the Women’s Health Initiative limited access dataset and meta-analysis. BMJ. https://doi.org/10.1136/bmj.d2040
  • Reid, I. R., Bristow, S. M., & Bolland, M. J. (2015). Calcium supplements: Benefits and risks. Journal of Internal Medicine. https://doi.org/10.1111/joim.12394