Comment contrôler la faim excessive de manière naturelle ?

21 juin 2014
Nous savoir qu'il existe une différence entre avoir faim et avoir envie de manger. En effet, le second cas peut être provoqué par des questions émotionnelles que nous pouvons régler grâce à des thérapies alternatives.

Certains jours, ou certaines semaines, et sans raison apparente, on a l’impression d’avoir tout le temps faim et il est difficile de se sentir rassasié. Si nous souffrons déjà de surpoids, cette faim excessive n’arrange pas les choses !

Heureusement, il existe des remèdes naturels pour contrôler sa faim, même s’il est d’abord essentiel de découvrir la cause de ce phénomène, car souvent, c’est le signe que notre corps nous réclame quelque chose que nous ne lui donnons pas.

La première étape consiste donc à différencier la faim d’une envie de manger, car cette envie est souvent provoquée par certaines émotions. Si c’est le cas, nous pouvons prendre des Fleurs de Bach qui nous aideront à stabiliser nos émotions pour ne pas avoir à remplir un vide avec de la nourriture :

  • Agrimony : lorsque nous ne pouvons pas extérioriser nos sentiments.
  • Wild Oat : lorsque nous mangeons par frustration.
  • Heather : lorsque nous mangeons beaucoup trop à cause d’un sentiment de solitude.
  • Cherry Plum : lorsque nous mangeons sans pouvoir nous contrôler.

Les oligo-éléments peuvent également nous être utiles, car il s’agit de substances chimiques qui se retrouvent en petites quantités dans notre organisme afin de réguler le métabolisme. En cas de faim excessive, nous recommandons le complexe ZnNiCo (zinc, nickel et cobalt).

Si nous n’arrivons jamais à nous sentir pleinement rassasié, nous pouvons préparer un mélange de graines de lin, de son de blé et de la plante Psyllium moulues. Il suffit de prendre une ou deux cuillères à soupe de ce mélange dans un verre d’eau, 10 à 15 minutes avant chaque repas. Ce mélange nous permet également de lutter contre la constipation.

Dans certains cas, surtout quand le corps nous réclame des aliments sucrés, il peut y avoir un dérèglement dans le métabolisme des glucides. Nous recommandons alors de consommer des aliments complets, de faire plusieurs petits repas par jour, de boire beaucoup d’eau et de faire régulièrement des infusions à base de cannelle et de stévia. Vous pouvez également prendre du chrome comme oligo-élément.

Mais si le corps nous réclame plutôt des aliments salés, il nous prévient d’une fatigue excessive ou d’un déséquilibre au niveau des sels composant l’organisme. Nous recommandons dans ce cas de faire du sport, de boire beaucoup d’eau et de prendre des sels de Schüssler (Natrium Chloratum).

L’homéopathie peut également être très utile en cas de faim excessive, et elle ne comporte aucune contre-indication ni effet secondaire :

  • Anacardium orientale : pour freiner un très grand appétit.
  • Thuya : contre le manque de contrôle face à la nourriture, la cellulite et la rétention de liquide.
  • Antimonium crudum : pour les problèmes de nourriture liés aux émotions, aux peines de cœur et à un manque de contrôle.
  • Staphysaria : pour la faim excessive causée par la peine (on perd alors le contrôle et la notion de quantité et de qualité de ce que l’on consomme).

Il ne faut pas non plus oublier que l’hypothalamus (une région du cerveau) régule l’appétit ; certaines thérapies comme l’acupuncture peuvent également nous aider en agissant sur les différents organes responsables de la faim excessive.

faim2
(Photographie : Judy Baxter / Flickr)(Photographie : Judy Baxter / Flickr)

Pour terminer, nous vous recommandons de consulter un naturopathe afin d’avoir accès à un diagnostic et à un traitement personnalisés, car certains remèdes cités ci-dessus peuvent interagir avec certains médicaments et avoir une influence sur certains problèmes de santé.

A découvrir aussi