Comment désinfecter son intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe ?

Une fois les symptômes de la grippe passés, il est important de bien nettoyer votre intérieur, vos vêtements et les objets avec lesquels vous avez été en contact. Les germes peuvent rester plusieurs heures sur certaines surfaces.
Comment désinfecter son intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Il y a des périodes de l’année où les maladies respiratoires sont plus fréquentes, en raison des conditions météorologiques. Pour prévenir leur propagation, il est important de désinfecter son intérieur après avoir attrapé un rhume ou une grippe.

Lorsque les symptômes graves disparaissent, vous n’êtes pas encore prêt à reprendre une activité normale. Il est nécessaire de prendre certaines mesures de nettoyage et de désinfection, afin de réduire les risques de nouvelles infections.

Les poignées de placard et de porte, la literie et les téléphones portables sont quelques-uns des éléments qui doivent être désinfectés après avoir attrapé un rhume. Approfondissons.

L’importance de désinfecter sa maison après avoir eu un rhume ou une grippe

Attraper un rhume ou une grippe est courant à certaines périodes de l’année. Bien que des mesures préventives puissent être prises, il est probable qu’un membre de la famille soit infecté par les changements de température.

Pour éviter que le virus ne continue de se propager, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison, il est nécessaire de désinfecter son intérieur. Et ce, notamment après avoir eu la grippe, afin que les germes ne continuent pas à voyager. Une attention doit être portée aux endroits où se trouvait la personne infectée, en plus des objets avec lesquels cette dernière a été en contact.

Certaines pièces telles que la cuisine et la salle de bains sont des zones de passage fréquent et où la présence de germes est inévitable. Il est également essentiel de désinfecter les textiles ; cela va de la literie aux torchons en passant par les serviettes.

Combien de temps attendre pour désinfecter son intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe  ?

Une fois les symptômes disparus, le nettoyage et la désinfection ne devraient pas attendre plus de 24 heures. Cependant, certaines surfaces doivent être traitées régulièrement dès les premiers symptômes.

Par exemple, les télécommandes et les interrupteurs. La raison en est que ce sont des éléments que nous touchons au quotidien, où les germes se déposent donc facilement.

En ce qui concerne les draps, il est conseillé de les laver 24 heures après la fin des symptômes.

Homme qui désinfecte son téléphone après avoir eu la grippe.
Des germes se sont inévitablement retrouvés sur le téléphone, il mérite donc un nettoyage rigoureux.

Les espaces et éléments à désinfecter après avoir eu un rhume ou une grippe

Il n’est pas nécessaire d’effectuer un nettoyage en profondeur dans tous les secteurs de la maison. Si vous n’avez pas assez de temps pour le faire, nettoyez seulement les espaces clés.

Toutefois, il est important de ne pas attendre le jour du ménage habituel et d’appliquer des techniques spécifiques. Nous les passons en revue ci-dessous.

Salle de bains

Il s’agit d’un espace fondamental à désinfecter au quotidien, car il regorge de surfaces partagées et il peut y avoir des traces de sécrétions de la personne infectée. Il faut essayer d’assainir toutes les zones où la personne malade est passée, y compris les surfaces dures et molles.

Cuisine

Dans ce cas, portez une attention particulière aux poignées des placards et à celles des appareils électroménagers, tels que les réfrigérateurs et les micro-ondes. Ce sont des zones de contact qui ne sont pas toujours aseptisées et qui peuvent être un dépôt de germes lorsqu’un habitant du foyer a été malade.

Surfaces douces

D’autres éléments qui passent souvent inaperçus sont ceux qui ont une surface douce. C’est-à-dire des rideaux, des tapis ou des tissus d’ameublement différents.

Or, les virus de la grippe peuvent y survivre plus de 24 heures.Il est indispensable de désinfecter ces éléments à l’eau et au savon ou avec des produits adaptés à chaque surface.

Surfaces dures

Certains des matériaux ménagers où les virus restent actifs le plus longtemps sont l’acier inoxydable et le plastique. Des dizaines d’objets du quotidien contiennent ce matériau, il est donc important de se souvenir avec lequel d’entre eux la personne infectée a été en contact.

Parmi ces éléments, figurent les suivants :

  • Interrupteurs
  • Jouets pour enfants
  • Télécommandes
  • Poignées de robinet
  • Poignées de porte
  • Clés

Téléphones portables et appareils électroniques

Il est clair que les téléphones portables, ainsi que d’autres appareils électroniques fixes ou portables, sont constamment utilisés. Ce sont également des surfaces de vie possibles pour les germes.

Désinfecter ces appareils est une autre mesure à prendre en considération après qu’un membre du ménage est tombé malade. Il est très important de suivre les instructions du fabricant pour le nettoyage de chaque appareil, afin de ne pas endommager les composants.

Certaines touches tactiles ou l’écran sont souvent sensibles à l’humidité. Placer une couverture sur le dessus peut être utile.



L’assainissement de la literie, un point important

Un cas particulier est celui de la literie, des textiles qui entretiennent un contact étroit et direct avec la peau. La désinfection de votre intérieur doit inclure un nettoyage en profondeur des draps, couettes et taies d’oreiller. Si une autre literie est utilisée, elle doit également être désinfectée.

Pour cela il est possible d’utiliser la fonction de désinfection de la machine à laver automatique. Pas toutes les machines à lever n’offrent cette fonction, mais si elle est disponible, le cycle doit être lancé avec un savon désinfectant. Dans tous les cas, le lavage à l’eau chaude est également efficace pour l’élimination des virus et des bactéries.

Les serviettes et les vêtements de la personne infectée doivent également être désinfectés dans la machine à laver. Bien qu’il n’y ait aucun risque à mélanger ses vêtements avec ceux d’autres personnes, il est recommandé d’appliquer un lavage à haute température. De plus, le panier à linge sale doit être désinfecté.

Vêtements dans une machine à laver.
Pas toutes les machines à laver ont un cycle de désinfection spécia. Cependant, l’utilisation d’eau chaude est généralement suffisante.

Les produits de nettoyage à utiliser

Les éléments de nettoyage sont indispensables pour accompagner l’assainissement avec l’élimination des germes nécessaires après une maladie. Les produits à utiliser dépendent de la surface et de l’espace. Par exemple, pour la salle de bains, il est recommandé d’appliquer de l’eau de Javel, toujours diluée dans de l’eau, dans les proportions indiquées par le fabricant et avec la protection appropriée.

Les robinets, les éviers et les toilettes sont des surfaces adaptées à ce type de nettoyage. Comme pour les vêtements, il existe des produits désinfectants plus efficaces par rapport au savon pour textiles.

Pour les boutons, les poignées de porte ou les couvercles, des lingettes désinfectantes peuvent être utilisées. Elles sont efficaces pour éliminer les germes.



Protégez-vous !

À la fin de chaque étape de nettoyage, vous devez vous laver les mains à l’eau et au savon ou avec du gel hydroalcoolique. Il est à noter que les virus peuvent également se propager via la personne qui fait le ménage.

L’utilisation d’équipements conformes à la désinfection (gants, masque et lunettes) est donc requise. Il est également important de ventiler les espaces dans lesquels a circulé la personne malade.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment éviter le rhume et la grippe avec les changements climatiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment éviter le rhume et la grippe avec les changements climatiques

Compte tenu des changements climatiques constants auxquels nous sommes exposés, les rhumes et la grippe sont plus fréquents.



  • Ponce García, Isabel, Morena Rayo, Susana, Villena Ferrer, Alejandro, Ayuso Raya, Mª Candelaria, Téllez Lapeira, Juan Manuel, Martínez Ramírez, Miriam,  Cinco preguntas clave en la Gripe: una Revisión de Guías. Revista Clínica de Medicina de Familia [Internet]. 2009;2(8):412-425. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=169614511007
  • Nypaver, Cynthia, Cynthia Dehlinger, and Chelsea Carter. “Influenza and Influenza Vaccine: A Review.” Journal of Midwifery and Women’s Health 1 Jan. 2021: 45–53. Disponible en: https://doi.org/10.1111/jmwh.13203
  • Pírez, Catalina et al. “Medidas de Prevención de Infecciones Intrahospitalarias.” Archivos de Pediatría del Uruguay 91 (2020): 60–61. Disponible en: http://www.scielo.edu.uy/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1688-12492020000700060&lng=es&nrm=iso&tlng=es
  • Ramos, Celso,  La influenza, una oportunidad para laprevención y el control. Salud Pública de México [Internet]. 2005;47(6):394-395. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=10647602
  • Sanabria- Rojas, Hernán A., Tarqui-Mamani, Carolina B., Encarnación- Gallardo, Edith E., Yagui-Moscoso, Martín J.,  Evaluación de las prácticas de control de infecciones de los trabajadores de la salud en un hospital de Lima Metropolitana, durante la epidemia de Influenza A H1N1. Revista de Salud Pública [Internet]. 2012;14(2):271-281. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=42225409007