Comment détecter la dépression ?

Une personne qui souffre de dépression peut cacher ses sentiments en portant un masque, afin de ne pas montrer aux autres sa vulnérabilité.
Comment détecter la dépression ?

Dernière mise à jour : 25 mai, 2022

Nombreuses sont les personnes qui croient que la dépression est simplement un sentiment de tristesse intense ou un état de mécontentement et de frustration. Or, il s’agit d’un trouble de l’humeur qui nécessite une aide professionnelle et beaucoup de volonté de la part de la personne atteinte pour aller de l’avant. Par conséquent, savoir détecter la dépression est essentiel.

La dépression est aujourd’hui l’une des principales causes d’invalidité, selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Ce trouble ne surgit pas du jour au lendemain, il apparaît petit à petit jusqu’à enfermer la personne dans un état d’impuissance, de pessimisme et d’incapacité à agir. Ul reste l’un des troubles de santé mentale les plus stigmatisés et les plus mal compris.

A tout cela, s’ajoute le fait que plus de 50 % des personnes souffrant de dépression ne reçoivent pas de traitement ou si elles en reçoivent un, ce n’est pas le plus approprié. Ces données ont été fournies par l’Organisation panaméricaine de la santé.

Il y a donc un grand nombre de personnes à la dérive, plongées dans un profond état d’inactivité, ne sachant que faire ni comment agir, alors que leur monde semble être en ruine. La détection précoce de la dépression facilite à la fois l’approche thérapeutique et une amélioration plus rapide. Il est donc essentiel d’apprendre à identifier les symptômes pouvant indiquer la présence d’une dépression.

Comment détecter la dépression : les types de symptômes

Femme recroquevillée sur elle-même.

La dépression n’est pas de la tristesse ou de la mélancolie, ni un symptôme de faiblesse. Ce trouble psychologique peut se présenter de plusieurs façons, tout comme chaque personne peut le vivre différemment.

C’est une réalité psychologique très complexe qui affecte presque tous les aspects du corps, allant des processus cognitifs au système immunitaire et au système digestif. Les symptômes les plus caractéristiques de la dépression sont les suivants :

  • Symptômes cognitifs : perte de mémoire, problèmes de concentration, rumination, distorsions cognitives, sensation de brouillard mental et, dans les cas les plus sévères, pensées suicidaires.
  • Émotionnels : tristesse, irritation, sentiment de déception, culpabilité, sentiment de ne pas être compris par les autres ou sautes d’humeur.
  • Comportementaux : difficulté à effectuer une tâche ou une activité qui implique une responsabilité, un manque d’intérêt pour la socialisation, une hypoactivité ou une hyperactivité, entre autres.
  • Physiques : douleurs musculaires, maux de tête, troubles du sommeil, prise ou perte de poids, épuisement, problèmes intestinaux, entre autres.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous ne souffrez pas nécessairement de dépression ; d’autres variables doivent être prises en compte. Seul un professionnel spécialisé peut poser un bon diagnostic. Nous ressentons tous de la tristesse à un moment donné de notre vie. C’est pourquoi il est si important de s’adresser à un bon professionnel.

Comment détecter la dépression : les principaux symptômes

La dépression est une maladie méconnue. Certains la banalisent : ils l’associent à la lâcheté ou à la faiblesse, ou la réduisent simplement à un sentiment de tristesse.

Nombreuses sont les personnes qui ont du mal à se mettre à la place d’une personne qui souffre de dépression. Afin que vous puissiez comprendre un peu plus les engrenages de ce trouble, découvrez ci-dessous quels sont les symptômes les plus évidents et qui, pourtant, ont tendance à passer inaperçus.

1. Perfectionnisme

Certaines personnes sont tellement perfectionnistes qu’elles atteignent des limites insoupçonnées. Le problème est que cette caractéristique est également porteuse de beaucoup de frustration.

Le perfectionnisme est une arme à double tranchant, qui cache fort probablement une faible estime de soi et la dépression. Le fait de vouloir que tout soit parfait peut être subordonné au besoin d’obtenir l’approbation des autres pour s’accepter.

Le perfectionnisme va non seulement de pair avec la frustration, mais aussi avec l’anxiété. Il s’agit d’un cocktail dangereux qui peut finir par entraîner des problèmes de santé physiques et psychologiques graves. La frustration et l’anxiété peuvent miner l’estime de soi et ainsi enfermer la personne dans une prison psychologique de réticence, de pessimisme et d’inactivité connue sous le nom de dépression.

2. Faire comme si de rien n’était

Une personne dépressive peut rester chez elle et ne pas vouloir sortir, mais elle peut aussi porter un masque pour camoufler son mal-être. Nombreuses sont les personnes qui préfèrent cacher ce qu’elles ressentent sans savoir que, ce faisant, elles aggravent davantage leur état.

Dans ces cas, il est plus difficile de détecter le problème, car la personne fait semblant que tout va bien. Cependant, si vous l’observez bien, vous pourrez sans doute repérer quelques indices qui mettent en lumière cette tristesse étouffée.

3. Ne pas avoir envie de faire quoi que ce soit

Femme affalée sur une table dans un train.

Le manque d’intérêt pour des activités qui étaient auparavant intéressantes et agréables pour la personne est un signe à ne pas négliger. Cette incapacité à se sentir satisfait est connue sous le nom d’anhédonie et s’accompagne souvent d’une profonde apathie.

4. Traumatismes passés

Nous portons tous un poids émotionnel. Il s’agit des chaînes qui nous lient au passé. Le problème est que porter ce poids ne résout rien.

Les blessures émotionnelles sont des fissures par lesquelles émerge la souffrance. Elles nous empêchent d’avancer vers le bien-être. Des blessures non soignées favorisent la dépression.

5. Sentiments enfouis

Certaines personnes sont très douées pour camoufler leurs sentiments derrière un masque de bonheur et de joie. Il y en a d’autres qui sont indisponibles émotionnellement parlant. Le fait est qu’il n’est pas facile pour ces personnes de partager leurs expériences émotionnelles avec les autres.

Cette tentative de paraître bien est une sorte de maquillage pour camoufler la dépression et renvoyer aux autres l’image d’une personne bien dans ses baskets. D’une certaine manière, cet aspect est étroitement lié à l’exigence et au perfectionnisme.

Une enquête menée par une équipe de chercheurs de l’Université McMaster, à Ontario au Canada, a montré que les personnes souffrant de dépression ont souvent beaucoup de mal à imaginer le monde émotionnel des personnes qui ne souffrent pas de ce trouble. Ces dernières sont elles en mesure d’imaginer celui des personnes déprimées.

6. Habitudes « anormales »

Arrêter de manger ou manger trop peut également être un symptôme de dépression. Il existe un lien étroit entre l’anxiété liée à la nourriture et la tristesse ou la faible estime de soi. Des recherches le confirment, telles que celle publiée en 2014 par une revue chilienne.

Les habitudes liées au sommeil peuvent également changer. Les insomnies et les cauchemars sont des symptômes récurrents. Par ailleurs, certaines personnes sont enclines à fumer, à boire de l’alcool ou à ingérer d’autres types de substances. Tous ces changements ont un but : ressentir une sensation de plaisir.

Le problème est que ce comportement est une façon nier un vide ou un profond état d’insatisfaction. À la longue, cet état s’intensifie.

La dépression est un trouble qu’il ne faut pas négliger, car elle peut avoir de graves conséquences. Il est nécessaire de consulter un psychologue ou un psychiatre, afin d’apprendre à gérer les conflits émotionnels.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment le perfectionnisme et la dépression sont-ils liés ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment le perfectionnisme et la dépression sont-ils liés ?

Le perfectionnisme et la dépression sont liés. Vouloir être parfait provoque de la frustration et, au fil du temps, affecte l'humeur.