Comment éviter le stress et le mal-être dans l'avion ?

Les personnes qui font face à du stress et à un mal-être dans l'avion souffrent inutilement. Le transport aérien est le plus sûr de tous et les probabilités d'avoir un accident sont plus qu'infimes. Le mieux est de s'informer et de ne pas nourrir de pensées négatives à ce sujet.
Comment éviter le stress et le mal-être dans l'avion ?

Dernière mise à jour : 03 juin, 2021

Beaucoup de personnes ressentent du stress et du mal-être en avion, la majorité du temps parce que leur esprit leur joue un mauvais tour. Cela arrive principalement à ceux qui ne sont pas habitués à voler mais il existe aussi des cas de personnes qui voyagent fréquemment et qui présentent ces problèmes.

Le stress et le mal-être dans l’avion apparaissent à différents degrés. Certaines personnes ont simplement peur et ne se sentent pas rassurées jusqu’à l’atterrissage. Pour d’autres, ce thème est beaucoup plus complexe et elles vivent cette situation comme si elles étaient en enfer.

Ces types de cas doivent être pris au sérieux car les personnes touchées souffrent beaucoup lorsqu’elles montent dans un avion. Il existe cependant des moyens pour surmonter le stress et le mal-être dans l’avion, qui sont totalement efficaces et permettent de résoudre le problème.

Le stress et le mal-être dans l’avion

Il est normal que l’on se sente un peu nerveux lorsque l’on monte dans un avion. Nous sommes des êtres terrestres et, par conséquent, nous nous sentons beaucoup plus à l’aise sur la terre ferme. Il est également normal que nous soyons inquiets au moment d’une turbulence ou après la traversée d’un trou d’air.

Les difficultés commencent quand cette peur devient très prononcée et que l’on voit apparaître des symptômes plus sévères. Les mains moites, la sensation d’inquiétude, les muscles tendus, la respiration agitée et les soupirs constants nous indiquent que nous avons peur.

Le stress et le mal-être dans l’avion peuvent aussi atteindre des niveaux plus élevés. C’est à ce moment que l’on voit surgir des symptômes plus intenses :

  • Anxiété et angoisse
  • Tachycardie
  • Sensation d’étouffement
  • Vertiges
  • Sueurs
  • Diarrhée
  • Vomissements

Dans ces cas, nous ne parlons plus seulement de peur mais de phobie.

La peur de l'avion.

Les symptômes peuvent devenir très intenses pendant le vol et se transformer en phobie.

Poursuivez votre lecture : Que faire face à une crise de panique ?

Pourquoi cela a-t-il lieu ?

Le stress et le mal-être dans l’avion apparaissent pour différentes raisons. Le plus habituel est qu’il s’agisse du fruit de deux facteurs : le manque d’information et les fausses croyances. Le manque d’information est lié à la méconnaissance de la façon dont les avions fonctionnent et des procédures et gestions que l’on doit effectuer pour prendre un vol.

L’ensemble de stimuli peu compréhensibles génère de la nervosité. Lors de l’embarquement et pendant toute la durée du vol, on retrouve toute une série de signaux d’avertissement et de faits qui peuvent alarmer, alors qu’il n’y a aucune raison de l’être. L’ordre de rester assis ou d’ajuster sa ceinture ainsi que le fait de voir les lumières baisser ou autres peuvent troubler les personnes.

Cependant, le facteur qui a le plus de poids est celui des fausses croyances. Lorsqu’un accident aérien se produit, les médias le mettent immédiatement en avant : nous avons donc tendance à croire que voler est synonyme de tragédie. Par ailleurs, il existe beaucoup de films sur ce sujet et cela aide à nourrir ces peurs sans fondement.

On retrouve aussi le cas de personnes qui souffrent déjà d’anxiété et pour qui l’expérience du vol est une angoisse de plus dans leur état d’inquiétude constant. Enfin, il y a celles qui ont eu des expériences négatives pendant un vol et qui revivent ces craintes quand elles montent dans un avion.

Coucher de soleil et avion.

La peur de voler se nourrit de fausses croyances sur les avions et leurs accidents.

Ceci peut vous intéresser : Hodophobie ou la peur de voyager : causes et solutions

Comment éviter cela ?

Pour éviter le stress et le mal-être dans l’avion, la première clé consiste à préparer son voyage suffisamment à l’avance. Si, peu de temps avant de voyager, vous êtes encore en train de faire vos valises ou d’ajuster des détails, vous allez entamer votre périple en étant sur les nerfs, avant même d’être dans l’avion. Le mieux est donc de tout préparer à l’avance, un ou deux jours avant de prendre l’avion.

Vous informer est une autre façon de réduire votre nervosité. Une bonne idée consiste à vous faire une image mentale de tout ce qui va se passer avant et pendant le vol. Cela suppose de connaître et de comprendre les protocoles de routine, qui incluent des révisions, des vérifications, des mesures de sécurité lors de l’embarquement.

Les informations doivent aussi inclure des points comme le degré de sécurité du transport aérien. Vous avez plus de probabilités d’être foudroyé que de mourir dans un accident d’avion. Tout comme vous avez plus de probabilités de gagner à la loterie que d’avoir un accident dans les airs. Et ces pourcentages se réduisent si vous volez avec une compagnie aérienne traditionnelle.

Enfin, il est bon de manger léger et de ne pas consommer de caféine ou d’alcool avant un vol. Prenez un livre avec vous ou toute autre distraction pour avoir l’esprit occupé dans l’avion. Essayez également de voyager accompagné et n’ayez pas peur d’exprimer ce que vous ressentez. Parfois, quand nous manifestons nos peurs à voix haute, elles finissent par disparaître.

Cela pourrait vous intéresser ...
Phobie de voler : comment la traiter ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Phobie de voler : comment la traiter ?

la plupart des cas, elle implique de ne pas pouvoir voyager en avion. Nous vous en dirons donc davantage sur la phobie de voler et sur comment la t...



  • Rivera, B. O., Botella Arbona, C., & Quero Castellano, S. (2001). Tratamiento mediante realidad virtual para la fobia a volar: un estudio de caso. Clinical and Health, 12(3), 391-404.