Comment gérer les disputes entre enfants

· 7 janvier 2019
Les disputes entre enfants sont quelque chose d'habituel, c'est pourquoi nous devons leur apprendre à canaliser leur frustration et à avoir recours au dialogue plutôt que d'opter pour l'agression physique.

Souvent, nous observons chez les enfants des comportements emplis d’agressivité, étant donné qu’il s’agit d’une émotion qui fait partie du répertoire de tous les êtres humains. Les disputes entre enfants commencent dès l’âge de 2 ans et durent jusqu’à l’adolescence.

Les disputes entre enfants se produisent entre enfants du même âge ou auprès d’enfants plus âgés du fait de diverses situations émotionnelles ou bien par simple instinct de survie. Il arrive aussi que les enfants se disputent avec des enfants plus jeunes afin d’imposer leur domination ou leur volonté.

Le rôle des parents est fondamental. L’éducation des enfants, soient-ils petits ou adolescents, sur des thèmes tels que le respect de l’autre, les limites et surtout, le contrôle de leurs émotions doit commencer à la maison.

Méthodes essentielles pour gérer les disputes entre enfants

Chez les enfants plus petits, les disputes se présentent généralement sous la forme de caprices ou de crises de colère. Elles passent par des morsures, des coups de tête, des bousculades, des insultes ou des coups de poing.

En grandissant, les enfants peuvent non seulement agresser physiquement, mais aussi participer au bullying, ou harcèlement scolaire. Dans le cas des adolescents, la violence peut monter d’un cran. L’adolescence est en effet une étape dans le cadre de laquelle la transgression des limites est naturelle.

Dans ce monde de la parentalité, nous avançons souvent à l’aveugle. Nous apprenons jour après jour et avec chaque enfant. Cependant, nous voulions dans cet article vous donner 6 conseils essentiels qui vous permettront d’apprendre à vos enfants à affronter différemment les disputes avec leurs pairs.

1. Changez le visage de la violence

disputes entre enfants

La principale ressource que vous devez donner à vos enfants avant la violence, c’est le pouvoir des mots. Les enfants doivent savoir que leur première option face à une situation de conflit qui peut devenir violente consiste à parler avec l’autre.

Les enfants doivent essayer d’agir de manière rationnelle avant de recourir à la violence afin de résoudre les problèmes qu’ils rencontrent. Bien sûr, il est illogique de vous en prendre violemment à vos enfants en les punissant s’ils se sont disputés avec d’autres enfants. L’agressivité ne doit pas figurer parmi vos options de punition.

2. Soyez l’exemple de votre enfant

Il est normal que, pour diverses raisons, il y ait des instants dans notre vie où nous nous confrontons aux autres. La manière dont nous contrôlons et gérons nos émotions dans ces moments-là est importante. Les enfants sont le reflet du foyer, c’est pourquoi tout dépendra de l’éducation émotionnelle que vous aurez donnée à vos enfants.

Si vous êtes un parent irritable, qui agresse et insulte les autres, qui frappe et envoie des objets contre le mur, alors vous ne pourrez pas demander à vos enfants d’agir différemment de vous. Votre exemple aura plus de poids que tous les conseils ou recommandations que vous pourrez donner.

3. Promouvez la sagesse et le calme

Comme nous le disions, le contrôle des émotions commence à la maison. Vous devez apprendre à vos enfants à agir avec sagesse et calme au moment de faire face à une situation qui puisse générer un conflit ou qui les gêne.

Lisez donc : La sagesse japonaise : le bonheur au quotidien

Rappelez-leur que, si notre nature est certes animale, nous ne pouvons pas agir de manière instinctive et irrationnelle avec les autres. Il est indispensable d’identifier l’émotion ressentie et de savoir lui mettre des limites dans ces moments de tension particulièrement forte.

4. Montrez à votre enfant qu’il n’est pas le centre du monde

Les enfants doivent apprendre qu’ils n’ont pas toujours raison, et qu’ils ne sont pas au centre de tout ce qu’il se passe. Il revient aux parents de leur faire comprendre qu’ils font partie d’une collectivité d’êtres humains avec différents goûts et préférences, où tout le monde mérite le respect.

A voir aussi : Pour former des adultes respectueux, élevez des enfants respectés

Le but, c’est que les enfants comprennent que ce qu’ils disent ou font ne sera pas toujours la priorité des autres, et que cela ne doit pas pour autant générer des problèmes. Le respect que les autres leur inspireront les mènera à s’arrêter avant d’en arriver à une confrontation agressive.

5. Vous devez évaluer les conséquences

Face à tout agissement violent, il est important de monter à votre enfant les conséquences de ses actes : rejet, risque de blesser l’autre, maltraitance, etc.

Les enfants doivent prévoir les conséquences qui peuvent être générées au moment d’amorcer une dispute. Peu importe si votre enfant est petit ; montrez-lui les dommages qu’il peut potentiellement causer. Progressivement, il apprendra quelle est la manière la plus adéquate d’aborder une situation de conflit.

6. Faites voir à votre enfant à quel point la compréhension est essentielle

disputes entre enfants

Il semble banal de parler de communication entre parents et enfants, mais il s’agit pourtant réellement d’un élément clé pouvant permettre aux enfants de prendre conscience de plusieurs concepts qui seront utiles à leur formation vitale et à la résolution de leurs conflits quotidiens.

Dialoguez avec votre enfant, écoutez-le et posez-lui les questions essentielles sur son quotidien. Cela vous permettra de le connaître mieux et de lui donner les bonnes orientations pour faire face à n’importe quel problème de manière impartiale et ferme.

Votre rôle en tant que parent est celui de montrer à votre enfant la bonne direction

Il est important que vous reconnaissiez votre place dans tout cela. Vous êtes celui qui doit imposer l’ordre, établir des paramètres de respect ainsi que fixer des limites. Si vous devez punir vos enfants, faites-le avec fermeté, sans oublier que vous condamnez la conduite, pas votre enfant.

Evitez de changer d’avis ou d’assouplir un peu votre position si l’enfant maintient une attitude de conflit permanent. Si vous êtes souple face à la violence, l’enfant grandira en intériorisant d’importantes contradictions qui peuvent transformer ces agissements agressifs en une forme de réponse habituelle et banalisée.

Les enfants et les jeunes ont leurs dynamiques propres. Les disputes entre enfants font partie de la vie, même entre frères et soeurs. Notre devoir en tant que parents consiste alors à leur montrer le chemin à emprunter afin d’aborder les problèmes en accord avec leur âge.

Ayez confiance en votre instinct et continuez à éduquer vos enfants en leur apprenant à gérer leurs émotions. Ainsi, ils pourront grandir et devenir des enfants emphatiques, rationnels et heureux.