Comment la thérapie sexuelle aide-t-elle à résoudre les problèmes d’érection?

25 mars 2021
Les problèmes d'érection peuvent affecter l'estime de soi et la qualité de la relation de couple. Dans ces cas, la thérapie sexuelle offre de bons résultats.

Les problèmes d’érection représentent l’une des dysfonctions sexuelles les plus communes chez les hommes. C’est également l’une des causes les plus fréquentes de mal-être individuel et au sein du couple. Ce type de troubles peut survenir de façon sporadique ou ponctuelle. Quelle est l’efficacité de la thérapie sexuelle dans ce cas ?

Ceci dit, lorsque dans la plupart des relations sexuelles il n’est pas possible d’atteindre ou de maintenir une érection suffisante, il s’agit d’un diagnostic de dysfonction érectile. Dans ces cas, la thérapie sexuelle est l’une des approches les plus efficaces.

La dysfonction érectile (ou impuissance) peut être primaire ou secondaire. Autrement dit, elle peut apparaître à la suite de rapports sexuels sans “difficulté” ou avoir toujours été présente. Par ailleurs, elle peut être d’origine physiologique et/ou psychologique. Dans tous les cas, l’approche psychothérapeutique peut être d’une grande aide.

En quoi consiste la thérapie sexuelle ?

Un homme pensif assis au bord du lit.

“La dysfonction érectile est l’une des problématiques sexuelles les plus habituelles chez les hommes.”

La thérapie sexuelle correspond à un type de psychothérapie axée sur l’identification et l’intervention sur les différents troubles qui surgissent lors des relations intimes. Elle peut donc accompagner aussi bien les hommes que les femmes, de tout âge, à améliorer la qualité de leur vie sexuelle et amoureuse.

En général, la thérapie sexuelle aborde les dysfonctions présentes dans l’une des phases de la réponse sexuelle: désir, excitation, tension, orgasme et dénouement. Mais, en outre, elle implique aussi le couple en mettant l’accent sur les aspects sociaux et relationnels. Par conséquent, une solution plus complète est possible.

Comment aide-t-elle à résoudre les problèmes d’érection ?

Les problèmes d’érection peuvent avoir une cause organiqueAutrement dit, ils peuvent être le résultat de maladies (diabète, affections cardiaques, ou troubles du système nerveux), de la prise de médicaments ou d’altérations hormonales.

Cependant, la plupart du temps ce sont les croyances erronées et les émotions telles que la peur et l’anxiété qui sont à l’origine de la dysfonction érectile. Ainsi, la thérapie sexuelle fournit les outils à la personne affectée afin de diminuer l’impact de ces variables.

Même dans les cas d’origine physiologique, l’approche psychologique est pertinente pour apprendre à gérer les difficultés et améliorer l’estime de soiet la relation de couple. Enfin, une psychothérapie combinée avec des médicaments est souvent le meilleur choix.

Lisez également : Dysfonction érectile et diabète : quel est le lien ?

Quelques stratégies pour résoudre les problèmes d’érection grâce à la thérapie sexuelle

La thérapie sexuelle peut comprendre diverses stratégies pour traiter les troubles érectiles. Néanmoins, il est nécessaire de réaliser une évaluation du cas particulier pour identifier les facteurs déclencheurs. L’intervention sera alors plus personnalisée. Les approches suivantes sont généralement utilisées.

Psychoéducation

La psychoéducation consiste à fournir des informations sur la sexualité au patient et à son partenaire. L’objectif est de leur permettre de mieux comprendre la réponse sexuelle de l’être humain ainsi que les facteurs physiologiques et émotionnels qui peuvent jouer un rôle dans les troubles sexuels.

D’autre part, cette stratégie est également utile pour dissiper les mythes et les fausses croyances autour de la sexualité qui peuvent entraîner une culpabilité, la honte et empêcher de profiter pleinement et sainement des relations.

Restructuration cognitive

Les modèles de pensée rigides jouent un rôle majeur dans l’impossibilité d’atteindre une érection. Des croyances telles que : “je dois avoir une érection longue et rapidement”, “ma valeur en tant qu’homme et en tant que partenaire dépend de mes performances sexuelles”, “j’ai déjà eu des problèmes d’érection avant donc j’en aurais toujours”, sont souvent véhiculées.

Ce type de pensées génère une immense anxiété qui entraîne des troubles érectiles. C’est pourquoi, la restructuration cognitive se concentre sur l’identification de ces pensées et leur remplacement par d’autres plus souples et ajustées à la réalité.

Découvrez aussi : Drogues et dysfonction érectile, y’a-t-il une relation ?

Focalisation sensorielle

Un jeune couple qui se caresse le visage au lit.

“Se caresser et se concentrer sur les sensations est l’une des recommandations de la thérapie en cas de dysfonction érectile.”

De nombreux hommes souffrant de dysfonction érectile présentent souvent ce que l’on appelle l’anxiété de performance. Ce terme désigne la pression psychologique ressentie lors des rapports sexuels en raison du désir de satisfaire sa partenaire.

La volonté excessive de plaire à sa partenaire amène l’homme à se déconnecter de ses propres émotions et sensations corporelles. De sorte qu’il n’apprécie pas l’échange.

Ainsi, la focalisation sensorielle consiste à prescrire au couple un ensemble de rencontres lors desquelles le coït est interdit. Pendant ces rencontres, ils doivent se caresser mutuellement et essayer de se connecter à leurs propres émotions et celles du partenaire.

Dans un premier temps, les organes génitaux sont exclus de ces échanges de caresses. Mais progressivement il sera possible d’aller les caresser également. Dans tous les cas, le fait d’éliminer le coït réduit la pression et les deux partenaires peuvent se concentrer sur le plaisir et les sensations.

Efficacité de la thérapie sexuelle pour les problèmes d’érection

Il existe d’autres approches telles que la désensibilisation systémique et le travail sur le lien au sein du couple qui rendent l’intervention plus complète. Cependant, la diminution de l’anxiété et la modification des croyances sont les deux piliers de la thérapie sexuelle dans ce cas.

En général, il s’agit d’interventions de courte ou moyenne durée qui offrent de bons résultatsAprès la thérapie, non seulement la dysfonction érectile s’améliore, mais aussi l’estime de soi de l’homme ainsi que la satisfaction des deux partenaires. Les techniques cognitivo-comportementales sont également fréquemment utilisées.

  • del Pilar Ceballos, M., Villarraga, J. D. Á., Herrera, J. M. S., Uribe, J. F., & Mantilla, D. (2015). Guía de disfunción eréctil. Sociedad Colombiana de Urología. Revista Urología Colombiana24(3), 185-e2.
  • Pomerol Monseny, J. M. (2010). Disfunción eréctil de origen psicógeno. Archivos Españoles de Urología (Ed. impresa)63(8), 599-602.
  • Labrador, F. J., & Crespo, M. (2001). Tratamientos psicológicos eficaces para las disfunciones sexuales. Psicothema, 428-441.