Comment le COVID-19 affecte-t-il les reins ?

21 mai 2020
Le COVID-19 est une maladie qui affecte principalement les poumons. Maintenant nous savons qu'elle affecte également les reins. Des premières études réalisées en Chine l'affirment et, depuis, le reste du monde étudie cette hypothèse.

Savoir comment le COVID-19 affecte les reins est l’une des nouvelles interrogations qui figurent sur la liste des interrogations de la communauté scientifique au sujet du développement de la maladie. De nouveaux symptômes apparaissent tous les jours, ainsi que de nouvelles complications dérivées de la maladie.

Le doute au sujet des reins est apparu lorsque des patients hospitalisés à cause du COVID-19 présentaient également le tableau clinique d’une insuffisance rénale aiguë. En Chine, les médecins se sont alors demandés comment le COVID-19 affectait les reins. Dans ce contexte, des hypothèses ont été émises, lesquelles ont été peu à peu vérifiées ou écartées grâce aux recherches.

À l’heure actuelle, le mécanisme n’est pas encore clair, mais les néphrologues coïncident sur le fait que le virus SARS-CoV-2 est responsable d’un certain dommage rénal pouvant varier. Tandis que certaines zones géographiques ont enregistré moins de 1 % de cas de patients souffrant d’une insuffisance rénale aiguë, dans d’autres pays, ce pourcentage monte jusqu’à 30 %.

Le pronostic des patients chez lesquels le COVID-19 affecte les reins est plus grave. L’insuffisance rénale aiguë est difficile à traiter au sein des unités de thérapie intensive.

Les études scientifiques sur la façon dont le COVID-19 affecte les reins

Au début de la pandémie de coronavirus en Chine, plusieurs publications scientifiques avaient déjà alerté sur le dommage rénal causé par le virus SARS-CoV-2. Certaines de ces études s’étaient basées sur quelques patients seulement, mais d’autres incluaient près de 1000 patients.

L’une des premières publications a cherché à évaluer l’incidence de l’insuffisance rénale aiguë chez les patients touchés par le coronavirus. L’insuffisance rénale est l’incapacité du rein à réaliser sa mission de filtrage.

Dans cette étude, près de 9 % des patients souffraient d’insuffisance rénale. Cela se traduit par la présence de protéines dans l’urine, ce qui indique une perte de protéines via l’urine. Le taux de créatinine dans le sang augmente également, substance qui peut devenir toxique au-delà d’une certaine quantité.

Les patients qui présentaient ces symptômes ont été soumis à une tomographie rénale. Les images ont révélé que tous les patients présentaient des altérations au niveau des reins, notamment une inflammation et une accumulation de liquide.

La Chine a réalisé une autre étude scientifique pionnière sur la façon dont le COVID-19 affecte les reins. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont constaté que 3 % des patients hospitalisés souffraient d’une insuffisance rénale, et que 40 % d’entre eux souffraient d’une hématurie (sang dans l’urine).

Cet article peut également vous intéresser : 8 conseils pour améliorer la fonction des reins naturellement

Le COVID-19 affecte les reins

Les trois facteurs du dommage rénal causé par le coronavirus

Nous pouvons dire qu’il y a trois aspects à prendre en considération en ce qui concerne le dommage rénal causé par le COVID-19. Ces facteurs peuvent agir seuls ou ensemble. Leur présence varie en fonction du patient. Parfois, le dommage rénal observé est une conséquence directe de la présence du SARS-CoV-2. Dans d’autres cas, le dommage rénal est une conséquence indirecte de la présence du virus : il est lié au traitement pour traiter le COVID-19.

  • Le virus en soi : les néphrologues coïncident sur le fait que les reins, tout comme les poumons, sont directement attaqués par le COVID-19. Les systèmes respiratoire et rénal ont en commun certaines substances dont la rénine et l’angiotensine. Ces substances se lient à un récepteur qui pourrait être la protéine dont se sert le SARS-CoV-2 pour pénétrer dans les cellules
  • Les symptômes systémiques : lorsque le COVID-19 est grave, nombreux sont les organes affectés par la même défaillance du corps. L’effet est similaire à celui que produisent des pneumonies causées pour d’autres raisons et pouvant déboucher sur une insuffisance rénale suite à une cascade d’effets
  • Le traitement : bien qu’il n’y ait pas de protocole de traitement réellement efficace pour traiter le COVID-19, les spécialistes étudient certaines alternatives avec différents médicaments. Parmi ces médicaments, certains peuvent avoir des effets secondaires sur les reins et peuvent donc provoquer une insuffisance rénale
Le coronavirus et son impact sur les reins

Cet article peut également vous intéresser : Voici comment le coronavirus infecte les cellules

Comment le COVID-19 affecte les reins ?

La théorie sur la façon dont le SARS-CoV-2 affecte les cellules rénales repose sur les connaissances que nous avons sur la façon dont ce virus infecte les cellules pulmonaires. Nous savons que sa clé pour entrer dans les cellules est la protéine ACE2.

Le virus parvient à pénétrer dans les cellules pulmonaires grâce à ces spicules qui se trouvent sur sa surface et qui coïncident en partie avec un récepteur que les êtres humains possèdent déjà : l’ACE2. Ce récepteur, qui est aussi une protéine, se trouve dans les poumons et intervient dans la régulation de la pression artérielle.

Le système de régulation auquel nous faisons référence est celui de la rénine-angiotensine. C’est l’un des points forts du traitement médicamenteux de l’hypertention artérielle. Pour cette raison, les spécialistes suspectent également que le risque de mortalité est plus élevé chez les hypertendus en ce temps de pandémie.

Il se trouve que les reins présentent des protéines similaires en raison de leur participation dans le système rénine-angiotensine. Il se pourrait que le COVID-19 puisse suivre un chemin similaire dans cellules rénales que celui qu’elle suit dans les cellules pulmonaires.

Les patients insuffisants rénaux sont l’un des groupes à risque face au COVID-19

Une chose est claire : les patients qui souffrent d’une maladie affectant les reins font partie des groupes à risque pendant cette pandémie. Par conséquent, elles doivent prendre toutes les précautions nécessaires et bien respecter l’isolement social.

Il est indispensable que ces personnes continuent leur traitement. En cas de consultation nécessaire à cause de la présence symptômes, le médecin doit pouvoir disposer de tout l’historique du patient afin de pouvoir proposer la meilleure option selon le cas.

  • Wang, Dawei, et al. « Clinical characteristics of 138 hospitalized patients with 2019 novel coronavirus–infected pneumonia in Wuhan, China. » Jama 323.11 (2020): 1061-1069.
  • Naicker, Saraladevi, et al. « The Novel Coronavirus 2019 epidemic and kidneys. » Kidney International 58.3 (2020): 26-31. (2020).
  • Zhen Li,, Ming Wu,+, Jie Guo et al Caution on Kidney Dysfunctions of 2019-nCoV Patients medRxiv preprint doi: https://doi.org/10.1101/2020.02.08.20021212
  • Zhang, Haibo, et al. « Angiotensin-converting enzyme 2 (ACE2) as a SARS-CoV-2 receptor: molecular mechanisms and potential therapeutic target. » Intensive care medicine (2020): 1-5.
  • Chen N, Zhou M, Dong X, et al. Epidemiological and clinical characteristics of 99 cases of 2019 novel coronavirus pneumonia in Wuhan, China: a descriptive study[J]. Lancet, 2020, 395[10223]: 507-513