Comment le tabac affecte-t-il la peau ?

26 avril 2020
Le tabac affecte la peau de bien des manières. Cette substance dégrade considérablement l'aspect de la peau et favorise le vieillissement prématuré. Le tabac peut également être à l'origine de maladies cutanées graves telles que le cancer de la peau.

Le tabac affecte la peau des fumeurs, mais aussi celle de ceux qui reçoivent passivement la fumée. Et cela se doit au fait que le tabac contient environ 4000 composés toxiques, parmi lesquels au moins 300 sont considérés très dangereux et peuvent causer des affections dermatologiques.

Si l’on entend dire que le tabac affecte la peau, c’est en partie parce qu’il est responsable de certaines marques peu esthétiques. Même s’il affecte la peau de tout le corps, ses effets négatifs sont plus visibles sur le visage. Il existe même un modèle type du “visage du fumeur”.

Mais les effets du tabac sur la peau ne se limitent pas à l’aspect de la peau. Le tabac est également responsable de maladies cutanées graves telles que le cancer de la peau. La bonne nouvelle, c’est que les effets néfastes du tabac sont réversibles à moyen et long termes si le fumeur arrête de fumer à temps.

Comment le tabac affecte la peau ?

Le tabac et ses effets sur la peau

Le premier effet biologique du tabac sur la peau est dû à l’augmentation des radicaux libres. Ces éléments chimiques endommagent la membrane des cellules. Ils peuvent même altérer les informations génétiques et entraîner des anomalies au niveau des artérioles du derme et de l’épiderme.

Dans ce contexte, l’irrigation et la nutrition de la peau sont compromises. La peau est alors privée d’oxygène et de nutriments essentiels, ce qui amène à la déshydratation et à la sécheresse cutanée. La nicotine contient, qui plus est, de la vasopressine, un composé qui augmente la pression sanguine et qui diminue la quantité d’œstrogènes. Lorsqu’il y a très peu d’œstrogènes, la sécheresse augmente.

Par ailleurs, la consommation de tabac diminue l’absorption de vitamine A et altère l’élastine ainsi que le collagène. Le résultat de tous ces changements est le suivant : une peau sèche, peu lumineuse et des rides prononcées.

Le visage prend une couleur jaunâtre/grisâtre et les pommettes deviennent plus proéminentes. Des taches violacées peuvent également apparaître. Les cheveux sont également concernés par les effets du tabac : ils deviennent plus secs et cassants.

Cet article peut également vous intéresser : 8 idées fausses sur le tabac qui mettent en danger la santé du consommateur

Le vieillissement prématuré

Le vieillissement prématuré est l’une des manifestations les plus évidentes des effets néfastes du tabac. Cet effet est plus visible chez les femmes que chez les hommes, et il devient plus intense après l’âge de 39 ans.

Les rides des fumeurs sont différentes à celle des non fumeurs. Les sillons sont plus étroits, plus profonds et plus prononcés. Leurs contours sont également plus marqués. Selon certaines sources, les rides de certains fumeurs âgés entre 40 et 49 ans sont similaires à celles des non fumeurs âgés entre 60 et 70 ans.

Les rides sont généralement plus marquées autour des yeux et sur la lèvre supérieure. Cette observation est liée aux expressions du visage pendant l’acte de fumer. Le vieillissement prématuré est essentiellement dû au fait que le tabac provoque l’accumulation de résidus d’élastine sur le derme, ce qui provoque la dégénérescence du collagène, puis la formation de rides.

Fumer nuit à la cicatrisation de la peau

Le tabac a des effets néfastes sur la peau

Les problèmes de cicatrisation sont d’autres dommages causés par le tabac sur la peau. La fumée altère l’oxygénation au niveau des tissus, diminue la circulation sanguine et intoxique le sang. Conséquence de tout cela : les blessures, notamment les blessures chirurgicales, mettent plus de temps à cicatriser.

L’évolution de l’état de santé des fumeurs qui souffrent d’ulcères chroniques, notamment au niveau des membres inférieurs, est plus instable. De la même façon, la cicatrisation des ulcères chez ces personnes est plus difficile. Les personnes qui fument un paquet de cigarettes par jour ont trois fois plus de probabilité de développer une nécrose au niveau d’une blessure en comparaison avec les non fumeurs.

Cet article peut également vous intéresser : 5 traitements à l’huile de noix de coco pour réduire les vergetures et les cicatrices

Autres problèmes cutanés liés au tabac

Un grand nombre de maladies cutanées sont dues au tabac ou bien s’aggravent à cause du tabac. Parmi ces maladies cutanées, figurent :

  • L’alopécie ou chute de cheveux
  • Le psoriasis
  • L’hidrosadénite suppurée
  • L’eczéma chronique au niveau des mains

Le tabac est également responsable de la couleur jaunâtre que prennent les ongles et les doigts de la main. Il en est de même pour les dents : la plaque bactérienne augmente.

Par ailleurs, la chaleur de la cigarette dans la bouche provoque une micro-agression répétée qui, au fil du temps, peut déboucher sur un cancer de la lèvre. 80 % des personnes qui souffrent de ce cancer fument.

Enfin, le tabac est aussi un générateur potentiel de cancer de la peau de type non-mélanome. Plus concrètement, il peut provoquer l’apparition d’un carcinome épidermoïde, une maladie doublement fréquente chez les fumeurs. Il peut également provoquer un cancer de la muqueuse buccale et augmenter le risque de métastases.

 

Rampoldi, R., Querejeta, M., & Larreborges, A. (2005). Efectos del tabaco sobre la piel. Act Terap Dermatol, 28, 32-39.