Comment parvenir à une consommation saine de café

8 juillet 2019
Pour parvenir à une consommation saine de café, nous devons connaître ses bienfaits ainsi que ses effets secondaires et adapter les quantités que nous ingérons au quotidien en fonction de nos besoins.

Le café est une boisson largement consommée dans le monde entier. Il constitue une excellente source d’antioxydants et de minéraux essentiels. Il est néanmoins nécessaire de modérer sa consommation en fonction de nos besoins physiques et psychologiques en raison de l’effet stimulant de la caféine. Connaissez-vous les effets liés à la consommation de café ?

Effets inhérents à la consommation de café

Le café est un aliment auquel nous attribuons de nombreux bienfaits et propriétés. Les plus notables sont les suivants :

Diminution du risque de diabète de type 2

consommation de café

Les consommateurs habituels de café pourraient avoir entre 25 et 40% moins de risques de souffrir de diabète. La consommation de café augmente en effet les niveaux de certaines protéines plasmatiques responsables de la régulation de l’activité de la testostérone et de l’œstrogène, ce qui empêche le développement du diabète de type 2.

Nous vous recommandons de lire également cet article : La stévia et la cannelle pour réduire le diabète de type 2

Réduction du risque de maladies hépatiques

La consommation de café a également été associée à la prévention de la cirrhose du foie. Il s’agit d’une maladie en lien avec la consommation excessive d’alcool et l’hépatite B. Certaines études suggèrent en outre que la consommation de café réduit de 40% le risque de cancer du foie.

Apport en antioxydants

Le café contient de nombreux nutriments essentiels pour notre corps. Il apporte notamment les vitamines du groupe B (niacine, riboflavine, acide pantothénique) nécessaires à notre système neuromusculaire. Il contient également des minéraux (potassium, manganèse et magnésium), essentiels pour les processus biochimiques se déroulant dans notre corps.

Stimule le système nerveux central

La caféine est la substance stimulante la plus consommée au monde. Sa consommation augmente les niveaux de dopamine et de noradrénaline, qui accélèrent l’activité cérébrale. Cela génère donc une augmentation des niveaux d’énergie, des temps de réaction et de la fonction cognitive en général. C’est pourquoi il est largement consommé par les étudiants et les travailleurs.

Cependant, le café a également de nombreux effets secondaires tels que les brûlures d’estomac, la formation d’ulcères, l’augmentation des niveaux d’anxiété et de pression artérielle, l’insomnie, etc. Il est donc contre-indiqué dans certains cas que nous verrons ci-dessous.

Cet article pourrait également vous intéresser : 5 conseils pour vous aider à diminuer votre consommation excessive de café

Les habitudes pour une consommation saine de café

Pour parvenir à une ingestion responsable de caféine, nous devons prendre en compte les recommandations suivantes :

Groupes à risque

femme fatiguée

Certains groupes de personnes devraient, en raison d’un trouble physique ou psychologique, limiter leur consommation de caféine voire l’éliminer directement de leur régime alimentaire.

Nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé si vous présentez l’une des caractéristiques que nous présenterons ci-après. Il pourra ainsi déterminer si votre cas personnel vous autorise ou non à consommer du café :

  • Période de grossesse ou d’allaitement : la caféine peut se transmettre au bébé par la mère, ce qui influence négativement son développement et génère du stress et de l’anxiété
  • Anémie : il convient de contrôler votre consommation de café si vous présentez des carences en fer et que vous prenez des compléments. La caféine empêcherait en effet la bonne absorption de ce minéral
  • Traitement pharmacologique : la caféine peut parfois augmenter les effets secondaires des médicaments. Vous devriez donc consulter votre médecin ou votre pharmacien dans de tels cas
  • Insomnie ou anxiété : la consommation de café est totalement contre-indiquée pour les personnes souffrant de troubles du sommeil ou de crises d’anxiété
  • Ostéoporose : la caféine empêche l’assimilation correcte du calcium dans le corps
  • Hypertension : le café peut faire augmenter la pression artérielle. Vous devez donc consulter un spécialiste pour connaître les quantités à consommer
  • Gastrite : la caféine peut irriter la muqueuse gastrique, provoquant une gêne chez ceux qui souffrent d’un type de maladie ou d’une pathologie en lien avec le système digestif

Inclure le café dans une alimentation saine et équilibrée

Nous commettons souvent l’erreur de boire du café en l’accompagnant de sucre, de lait concentré ou même de crème, ainsi que de biscuits, gâteaux ou pâtisseries industrielles. Le café n’est pas nocif en lui-même ici. Ce qui l’est en revanche sont les calories et les graisses transformées qui accompagnent sa consommation.

Il convient donc de l’inclure dans notre alimentation avec des boissons végétales (lait d’amande ou de soja) ou avec du lait mais sans ajouter de sucre, et de l’accompagner de fruits ou de céréales entières. Nous bénéficierons ainsi des bienfaits inhérents à la consommation de café et nous favoriserons également de bonnes habitudes alimentaires.

 

  • Barone, J. J., & Roberts, H. R. (1996). Caffeine consumption. Food and Chemical Toxicology. https://doi.org/10.1016/0278-6915(95)00093-3
  • de Mejia, E. G., & Ramirez-Mares, M. V. (2014). Impact of caffeine and coffee on our health. Trends in Endocrinology and Metabolism. https://doi.org/10.1016/j.tem.2014.07.003
  • Esquivel, P., & Jiménez, V. M. (2012). Functional properties of coffee and coffee by-products. Food Research International. https://doi.org/10.1016/j.foodres.2011.05.028