Comment prévenir l’abus de médicaments sous ordonnance ?

8 mai 2020
L'abus de médicaments sous ordonnance (et de ceux en vente libre) peut entraîner de graves conséquences pour la santé. Comment prévenir cet abus ?

Vous savez sans doute pour quelle raison la prise de certains médicaments requiert une ordonnance médicale. C’est une façon d’éviter une prise de médicaments abusive et démesurée pouvant nuire à la santé. Malheureusement, malgré toutes les mesures adoptées pour éviter que cela se produise, il y a quand même de nombreux cas d’abus.

Ces abus concernent notamment les analgésiques qui permettent de soulager la douleur associée à une maladie et ainsi de la rendre supportable, ainsi que les antidépresseurs, lesquels agissent sur le système nerveux pour traiter l’anxiété ou les troubles du sommeil.

Bien qu’il faille une ordonnance médicale pour pouvoir acheter ces médicaments, certains patients ne respectent pas les indications de leur médecin qui figurent sur l’ordonnance. Or, une prise inappropriée peut entraîner de graves conséquences pour la santé et ainsi représenter un grave problème de santé publique à l’échelle mondiale.

Pourquoi certaines personnes abusent-elles des médicaments sous ordonnance ?

Une femme prenant des médicaments sous ordonnace

Certains patients abusent des médicaments prescrits par leur médecin, sans même tenir compte du fait que certains de ces médicaments peuvent créer une dépendance.

Les principales raisons pour lesquelles certaines personnes abusent de certains médicaments sont au nombre de deux :

  • Croyances erronées : certaines personnes pensent que si elles augmentent la dose prescrite par leur médecin, les effets seront meilleurs. Dans la plupart des cas, la conséquence de cela est que l’organisme développe une résistance au médicament en question, et une dose plus forte sera alors nécessaire pour que le médicament fasse effet dans l’organisme
  • Problèmes émotionnels : si le patient ne se sent pas bien psychologiquement parlant, il est possible qu’il ait recours à certains médicaments prescrits par son médecin en vue de dormir plus longtemps et ainsi de ne pas penser, ni sentir son mal-être. Le patient cherche ainsi à fuir sa douleur émotionnelle. Lorsque les problèmes émotionnels sont réellement graves, les personnes qui abusent de certains médicaments cherchent généralement à provoquer une réaction négative dans leur organisme

Comme déjà précisé, dans la plupart des cas, l’abus de médicaments se traduit par le développement d’une résistance de l’organisme à la substance prise, raison pour laquelle une dose plus forte sera nécessaire pour que le médicament fasse effet. La conséquence est la même lorsque le patient prend les doses indiquées par son médecin mais pendant une période de temps plus longue que celle indiquée par le professionnel de santé.

Cet article peut également vous intéresser : Pourquoi ne faut-il pas s’automédicamenter avec des antibiotiques ?

Prévenir l’abus de médicaments sous ordonnance

Une personne ayant abusé des médicaments sous ordonnance

Malgré les mesures adoptées pour éviter l’abus de certains médicaments, il est nécessaire d’en définir de nouvelles ou de renforcer ces mesures, car il y a encore de nombreux cas d’abus.

Pour prévenir ces abus, il est indispensable de mettre en marche des mesures préventives pouvant permettre d’éviter certaines situations néfastes telles que les overdoses involontaires, les dommages pour la santé ou encore les effets secondaires indésirables.

La durée du traitement doit être bien claire

Le médecin doit définir de manière claire la durée du traitement qu’il prescrit, notamment lorsque le traitement est à base de benzodiazépines. Il s’agit d’une substance psychotropique qui permet de traiter les problèmes d’insomnie ou d’anxiété, ainsi que certains troubles, comme le trouble obsessionnel compulsif, par exemple.

Le risque de dépendance après la prise de cette substance est assez élevé. C’est pourquoi il est conseillé de prendre ce médicament pendant 8-12 semaines seulement. Une fois cette période de temps écoulée, le médecin doit trouver une autre solution ou changer de médicament pour éviter une éventuelle dépendance.

Le patient a besoin d’une assistance psychologique

Il est très important que le patient qui abuse des médicaments sous ordonnance soit assisté psychologiquement afin qu’il acquière de nouvelles habitudes positives en matière de santé et de prise de médicaments.

Le psychologue doit ainsi faire travailler le patient sur les aspects émotionnels qui l’incitent à consommer de manière abusive certains médicaments et il doit lui fournir des outils pour résoudre les problèmes qui affectent sa qualité de vie.

Cet article peut également vous intéresser : Quels sont les types d’effets indésirables des médicaments ?

Le patient a besoin de soutien

Le soutien est un aspect fondamental à l’heure d’éviter la prise abusive de certains médicaments sous ordonnance.

Si le patient est religieux, trouver du soutien auprès de personnes qui professent la foi peut s’avérer d’une grande aide pour lui. S’il ne l’est pas, il existe de nombreux groupes de soutien pouvant s’avérer très bénéfiques. De la même manière, la famille, le conjoint et les amis sont aussi des piliers fondamentaux.

Nous espérons que, grâce à cet article, vous avez bien pris conscience de l’importance de suivre les indications de votre médecin et de ne pas abuser des médicaments sous ordonnance. Certains médicaments peuvent gravement nuire à la santé et à la vie si l’on développe une dépendance.

 

  • Ayuso Gutiérrez, José Luis. (2008). ¿Está justificado el tratamiento prolongado con benzodiacepinas?. Salud mental31(6), 429-430. Recuperado en 31 de enero de 2019, de http://www.scielo.org.mx/scielo.php?script=sci_arttext&;amp;pid=S0185-33252008000600001&lng=es&tlng=es.
  • Caballero Aranda, Inma, & Sevilla Lerena, MP.. (2014). Abuso de fármacos en medio sanitario: programas de tratamiento. Medicina y Seguridad del Trabajo60(235), 434-454. https://dx.doi.org/10.4321/S0465-546X2014000200014
  • Ramírez Ramírez, Martha Ofelia. (2006). La Prescripción de medicamentos y su repercusión socialDrug prescription and its social impact. Revista Cubana de Salud Pública32(4) Recuperado en 31 de enero de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&;amp;pid=S0864-34662006000400016&lng=es&tlng=es.