Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ?

Les chutes représentent une situation dangereuse qui se produit plus fréquemment à mesure qu'une personne vieillit. Que pouvons-nous faire pour les éviter ?
Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 01 décembre, 2022

Les chutes chez les personnes âgées sont à surveiller. Il est nécessaire de connaître leurs causes possibles, ainsi que d’évaluer les conséquences qu’elles peuvent entraîner sur la santé.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit le terme “chute” comme l’événement involontaire qui fait perdre l’équilibre et fait heurter le corps contre le sol ou une autre surface ferme.

L’âge est l’un des principaux facteurs de risque de chute et son incidence augmente progressivement au fil des ans. De même, le risque que ces accidents entraînent des blessures graves, voire mortelles, augmente avec l’âge.

Savez-vous quels sont les facteurs de risque des chutes chez les personnes âgées ?

Les facteurs de risque de chute peuvent être intrinsèques ou extrinsèques. Voyons en détail quels sont les plus fréquents.

Les facteurs intrinsèques

Les facteurs intrinsèques sont ceux qui dépendent de la personne, soit en raison du processus de vieillissement lui-même, soit en raison des circonstances qui se produisent à ce moment-là. Les facteurs intrinsèques sont les plus influents :

  • Âge
  • Antécédents de chute
  • Troubles oculaires, tels que cataractes ou diminution de l’acuité visuelle
  • Atrophie musculaire et troubles musculo-squelettiques
  • Problèmes vestibulaires qui affectent l’équilibre
  • Déclin cognitif

Les facteurs extrinsèques

L’âge est un facteur de risque de chute. Cependant, de nombreux facteurs environnementaux peuvent également jouer un rôle.

Ici, sont inclus les facteurs qui dépendent de l’environnement qui entoure les personnes âgées. Au niveau de la maison, il peut y avoir un manque d’éclairage, du désordre, des sols inégaux ou glissants, des tapis ou des câbles. De plus, l’utilisation de chaussures inappropriées peut augmenter le risque de chutes.

Un autre endroit important est la salle de bain, l’existence de baignoires ou de receveurs de douche sans poignées adéquates peut augmenter le risque de chutes. Dans la rue, les facteurs qui augmentent le risque de chute chez les personnes âgées sont :

  • Chaussée inégale ou glissante
  • Feux de circulation de courte durée
  • Absence de rampes

En revanche, dans les moyens de transport, les mouvements brusques et les temps de montée ou de descente courts ont également une influence. L’OMS précise également qu’il existe certains médicaments qui augmentent le risque de chute, notamment ceux qui exercent leur action au niveau du système nerveux central.



[/atomik -lu-aussi ]

Les conséquences des chutes chez les personnes âgées

Les conséquences des chutes peuvent être classées en trois groupes.

1. Physiques

Les conséquences physiques sont celles directement liées à la chute, telles que fractures, entorses ou blessures.   Les chutes qui surviennent lorsque la personne âgée est seule empêchent souvent cette dernière de se lever. Cela peut entraîner, entre autres problèmes graves, des signes d’hypothermie ou de déshydratation.

2. Psychologiques

L’impact émotionnel qu’une chute peut provoquer comprend la peur d’une répétition. Dans de nombreux cas, la personne atteinte diminue donc ses activités habituelles.

3. Socio-économiques

Les chutes entraînent une augmentation des ressources nécessaires pour prendre soin de la personne concernée. Par ailleurs, au niveau sanitaire, le nombre de consultations augmente (admissions à l’hôpital, chirurgies ou réadaptation).

Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ?

Pour éviter les chutes, il convient d’apporter les modifications nécessaires au sein de la maison, comme installer un éclairage adéquat, garder le sol de la salle de bain sec, mettre des tapis antidérapants ou ajuster la hauteur du lit. Il existe des conseils très importants à cet égard.

S’il y a des escaliers dans la maison, assurez-vous que toutes les marches sont planes et non glissantes et qu’il y a une main courante fixe des deux côtés de l’escalier.

Prévention primaire

Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ?
Faire quelques ajustements au sein de la maison peut aider à réduire le risque de chutes chez les personnes âgées.

La prévention primaire englobe une série de mesures visant à réduire le risque de chute chez les personnes âgées. L’objectif est que la personne âgée soit autonome, afin qu’elle puisse rester chez elle le plus longtemps possible.

L’OMS recommande la pratique d’exercices d’intensité légère ou modérée. De cette façon, la force est augmentée, la dépression diminue, les douleurs articulaires s’améliorent et le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires diminue. De plus, il est conseillé de vérifier périodiquement à la fois la vision et les aides auditives.

Prévention secondaire

Elle consiste à connaître les facteurs qui ont provoqué la chute et à agir sur eux pour éviter qu’une chute ne se reproduise.

Prévention tertiaire

Toutes les mesures destinées à la rééducation nécessaire pour restaurer l’état optimal des personnes âgées sont incluses. De plus, la personne affectée doit apprendre à se relever après la chute. Pour ce faire, il est recommandé de tourner le corps pour soutenir les genoux, avec l’intention de se mettre en position rampante, puis de se lever en s’appuyant sur un objet se trouvant a proximitié.



[/atomik -lu-aussi ]

Les chutes chez les personnes âgées, un problème majeur

On estime que 30 % des plus de 65 ans et 50 % des plus de 80 ans subissent au moins une chute par an. Pour cette raison, la prévention doit inclure les différents professionnels de santé et les personnes de leur environnement le plus proche.

Compte tenu des recommandations précédemment citées et des conseils recueillis dans les sources citées, les conditions de sécurité des personnes âgées peuvent déjà être sensiblement améliorées. La prévention des chutes sera ainsi beaucoup plus faisable.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’apathie chez les personnes âgées, comment l’éviter ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’apathie chez les personnes âgées, comment l’éviter ?

L'apathie chez les personnes âgées n'est pas rare et doit être traitée dès que possible. Comment l'éviter ? Découvrez-le ici !




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.