Comment protéger la santé cardiovasculaire en période de quarantaine ?

21 mai 2020
Même si nous sommes en confinement à cause du coronavirus, il n'y a aucune excuse pour ne pas protéger la santé cardiovasculaire en période de quarantaine. Nous devons chercher des alternatives qui nous permettront de prendre soin de notre cœur pendant la pandémie.

La protection de la santé cardiovasculaire en période de quarantaine due au coronavirus est essentielle. Ce n’est pas parce que nous sommes en confinement que nous devons négliger un quelconque aspect de notre corps. Bien que nous puissions être tentés de le faire, nous devons nous organiser pour maintenir des routines.

Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui souffrent de troubles cardiaques ou vasculaires. Ils constituent un groupe à risque pour les formes graves de COVID-19.

Le SARS-CoV-2 est un virus qui pénètre dans les cellules par le biais d’une protéine appelée récepteur ACE. Cette protéine est le plus souvent exprimée chez les personnes qui ont des problèmes cardiovasculaires, comme l’hypertension artérielle.

Les données sur la mortalité et la létalité du coronavirus ont révélé que les hommes, âgés de plus de 65 ans et souffrant d’hypertension artérielle, constituent un groupe particulièrement vulnérable dans cette pandémie. C’est une raison de plus pour renforcer les recommandations visant à protéger la santé cardiovasculaire en période de quarantaine.

Nous vous dirons donc trois choses à ne pas négliger pendant le confinement pour prendre soin de votre cœur. Nous verrons ce que nous pouvons faire en matière de gestion du stress et d’exercice physique. Mais aussi de maintien d’une alimentation saine.

Le stress et la santé cardiovasculaire en période de quarantaine

Il est certain que le confinement prolongé est une situation stressante. Nous nous exposons à une cohabitation extrême et rare. D’autre part, si nous ne vivons avec personne, nous sommes plongés dans une solitude forcée.

Il faut ajouter à cela la peur générée par la possibilité de contagion. C’est également un facteur de stress, car la crainte que nous-mêmes ou un de nos proches mourrions de coronavirus est latente.

Il est donc recommandé d’être informé, mais de ne pas trop en faire. L’hyperconnexion aux actualités, à la télévision et à internet, à la recherche de données actualisées à tout moment, peut être contre-productive.

Il est important de connaître les mesures actuelles et les changements qui peuvent être appliqués, mais des limites doivent être établies afin que notre santé mentale ne soit pas affectée. Les situations de stress sont des déclencheurs d’épisodes cardiaques, et les mauvaises nouvelles peuvent en être la cause sous-jacente.

Dans un autre sens, mais lié à ce qui précède, il est possible de protéger la santé cardiovasculaire en période de quarantaine en maintenant le lien avec ses proches. Les appels aux amis et à la famille peuvent être un facteur de protection pour notre cœur.

La santé cardiovasculaire chez les personnes âgées

Lisez également : Coronavirus : pourquoi la quarantaine est-elle nécessaire ?

Activité physique pendant le confinement

Presque tous les pays qui ont instauré une quarantaine obligatoire ont émis des recommandations à leurs citoyens pour qu’ils restent actifs pendant la durée du confinement. C’est difficile à faire, et encore plus dans les grandes villes pleines de départements.

Cependant, malgré la difficulté, la santé cardiovasculaire sera grandement améliorée si nous sommes capables de rester actifs à l’intérieur de nos maisons. Il a été démontré que les programmes d’exercice physique sont utiles en tant que facteurs de protection de la santé cardiovasculaire, en particulier chez les personnes âgées.

Pendant la durée de la quarantaine, il sera utile d’établir un programme d’activité physique en temps utile. L’établissement d’un calendrier nous aidera à atteindre l’objectif.

Nous ne devons pas penser qu’il faut forcément de grands équipements ou d’énormes espaces pour faire du sport. Nous devons être ingénieux et utiliser les routines déjà pensées pour ces situations, que l’on peut télécharger sur le web, par exemple.

Un exercice de 30 minutes par jour suffit, et s’il est pratiqué au moins 3 fois par semaine, il aura déjà un effet métabolique. Il faut savoir que ce n’est pas un objectif impossible à atteindre !

Découvrez-en plus : Recommandations pour les personnes âgées pendant la quarantaine

Un régime alimentaire pour protéger la santé cardiovasculaire en quarantaine

L'alimentation pour la santé cardiovasculaire

Le confinement prolongé présente le risque que nous mangions de manière désordonnée et que nous le fassions avec un faible équilibre énergétique. Si nous n’établissons pas de programme d’exercices, notre dépense calorique sera minime, et la nutrition doit accompagner cette situation particulière.

Cette situation peut représenter une prise de poids à court terme, mais ce n’est pas le seul problème. Protéger la santé cardiovasculaire en période de quarantaine implique de réguler les ingrédients qui ne sont pas recommandés comme le sel. N’oubliez pas que le sodium a tendance à augmenter les valeurs de la tension artérielle.

Les mesures d’isolement social influencent également les courses. Toutes les villes et tous les quartiers n’ont pas un approvisionnement régulier en fruits et légumes, ce qui limite les options à la table. Si nous pouvons nous organiser pour sortir un peu et nous procurer ces aliments, ce sera bon pour notre cœur.

Nous devrions éviter les fruits et légumes qui sont emballés ou qui sont recouverts d’une sorte de cire. Bien qu’ils soient plus durables, la conservation est obtenue en ajoutant du sel, contrairement à ce qui est recommandé.

C’est le moment de prendre soin de votre cœur

C’est toujours le bon moment pour prendre soin de votre muscle cardiaque. Mais protéger votre santé cardiovasculaire en période de quarantaine due au coronavirus est doublement bénéfique.

Nous réduisons notre risque futur de maladie cardiaque. Mais nous augmentons également les chances de contrôler une infection par le COVID-19. Et de ne pas la voir évoluer vers des formes graves.

  • Duan, L., & Zhu, G. (2020, April 1). Psychological interventions for people affected by the COVID-19 epidemic. The Lancet Psychiatry. Elsevier Ltd. https://doi.org/10.1016/S2215-0366(20)30073-0
  • Aparicio García-Molina, V., Carbonell-Baeza, A., Delgado Fernández, M., Aparicio García-Molina, V., Carbonell Baeza, A., & Delgado Fernández, M. (2010). Beneficios de la actividad física en personas mayores. Revista Internacional de Medicina y Ciencias de La Actividad Física y Del Deporte, (40), 4–20.
  • Jiménez-Pavón D, Carbonell-Baeza A, Lavie CJ. Physical exercise as therapy to fight against the mental and physical consequences of COVID-19 quarantine: Special focus in older people [published online ahead of print, 2020 Mar 24]. Prog Cardiovasc Dis. 2020;S0033-0620(20)30063-3. doi:10.1016/j.pcad.2020.03.009
  • Casas R, Castro-Barquero S, Estruch R, Sacanella E. Nutrition and Cardiovascular Health. Int J Mol Sci. 2018;19(12):3988. Published 2018 Dec 11. doi:10.3390/ijms19123988