Comment réagir face à l’infidélité ?

6 janvier 2015
Les blessures laissées par l'infidélité ne s'oublient pas avec le temps et ne guérissent jamais complètement, mais nous méritons tous une seconde chance. Bien que la peur soit toujours présente, nous pouvons essayer de nous réconcilier avec l'autre

A la première infidélité, l’innocence se perd. La confiance dans le couple est brisée et beaucoup de nos valeurs volent en éclat. Mais, comment doit-on réagir ? Quelle est la meilleure option ?

L’impact de l’infidélité

L’infidélité, parfois, surgit quand nous nous y attendons le moins. Un texto que l’on aperçoit sur le téléphone de son conjoint, un mail, une photographie ou une piste inévitable qui nous indiquent que la personne que nous aimons le plus a été infidèle. Comment réagir ? Les psychologues nous explique que l’humain veut toujours tout comprendre. Que nous recherchons toujours une explication qui nous fera comprendre pourquoi cela s’est passé ainsi.

  • Le manque d’amour
  • L’ennui dans le couple
  • Une rencontre fortuite
  • Un trait de personnalité que nous ne connaissions pas chez notre conjoint
  • Un manque de maturité de notre partenaire
  • Une faute de notre part : manque d’attention, manque de temps passé ensemble…

Un des aspects les plus certains de l’infidélité, c’est qu’elle impacte directement l’estime de soi. On se sent en colère, on souffre, on se met à haïr l’autre, mais on se sent aussi humilié. Le risque de tomber en dépression devient de plus en plus fort. Comment devons-nous réagir ? Quelle est la solution la plus raisonnable dans ce cas ? 

Comment faut-il réagir face à l’infidélité ?

amour

La manière dont nous réagissons face à l’infidélité dépend de plusieurs facteurs :

  • Comment s’est produite l’infidélité ? Quelque chose de ponctuel ? Ou une trahison de longue date ?
  • Nous sentons-nous responsables ? Avons-nous trop délaissé notre partenaire ? 
  • Comment avons-nous découvert cette aventure ? Se poursuit-elle toujours ? Votre partenaire l’a reconnue mais ne s’est pas excusé ?
  • Notre personnalité compte aussi pour beaucoup dans notre manière de réagir.

Nous allons voir quelles sont les manières les plus fréquentes de réagir face à l’infidélité :

1. La recherche d’un coupable

C’est l’une des formes les plus normales. Dans notre soif de comprendre, on peut être obsédé par la recherche d’un coupable. Nous dirigeons notre rage envers notre partenaire, ou bien à l’encontre de la personne qui a eu une aventure avec lui. Trouver un coupable nous aide à nous soulager, mais cela doit être un moment passager. Se focaliser sur la recherche d’un responsable doit aboutir soit sur la séparation, soit sur le pardon, mais doit être simplement une étape.

2. La vengeance

Beaucoup de personnes trompées cherchent à faire mal à leur tour à leur partenaire infidèle. Il est possible de simplement avoir décidé de se séparer et de mettre fin à la relation. Mais il se peut également que la relation se poursuive. Et certaines personnes, dans ce cas, cherchent à se venger tout en maintenant le couple, pour faire connaître la même souffrance, la même douleur à leur partenaire qui a fauté.

3. Le pardon

Il faut que ce soit clair, pardonner ne signifie pas se réconcilier. Il est possible de continuer la relation, mais pardonner n’est pas oublier. Parfois, cela nous oblige à reconstruire totalement notre relation sur des bases fragiles, avec beaucoup de ressentiment. Mais il est possible que, malgré tout ce qui a pu se passer, la relation reparte de plus belle. Le pardon ne peut intervenir que s’il y a, de la part du partenaire fautif, un repentir sincère et authentique. Ce n’est jamais une chose facile que de pardonner, il faut apprendre à vivre avec « une petite ou une grande douleur chronique ».

4. Une nouvelle étape dans le couple

Cela peut vous surprendre, mais il y des couples qui, après une période d’infidélité, vivent un moment plus intense dans leur relation. Après la réconciliation, une étape plus affective et plus sexuelle peut intervenir. La peur de perdre l’être cher, la culpabilité de l’infidèle et les longues conversations qui ont permises de mettre beaucoup de choses au clair participent à ce phénomène. C’est surprenant, bien évidemment, mais cela arrive souvent.

5. La séparation définitive

Inévitable et compréhensible. L’infidélité est une trahison de l’engagement, du pacte d’intimité entre deux personnes. C’est une véritable offense à nos sentiments et une attaque contre notre estime et notre équilibre personnels. Toutes les personnes ne sont pas capables de pardonner, et d’autres ne méritent pas d’être excusées. La plupart du temps, l’infidélité aboutit à la rupture. 

Mais alors, quelle est la meilleure option pour réagir à une infidélité ?

PLEURER

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise options. La meilleure option est celle qui nous permet de conserver un bon équilibre et une tranquillité émotionnelle. Les blessures de l’infidélité ne s’oublient jamais avec le temps, et ne peuvent pas se cicatriser. La réconciliation est une option, mais la peur sera toujours présente dans le couple. Le pardon a toujours d’immenses bienfaits thérapeutiques, c’est évident, mais ce n’est pas forcément possible pour tout le monde. La solution la plus saine semble être la rupture et de prendre du temps pour soi, pour se reconstruire.

Mais, si cette trahison n’a été que ponctuelle, et si l’on pense qu’elle ne se reproduira pas, la relation peut se poursuivre. Nous méritons tous une seconde chance, mais le partenaire infidèle doit faire des efforts pour démontrer son affection et ses remords de manière claire.

Pardonnez si vous en êtes capable, si vous sentez que vous pouvez continuer la relation. Mais si votre estime personnelle est en mille morceaux, et que vous êtes trop blessé pour pouvoir aller de l’avant, mettez des distances et terminez cette relation qui vous fait souffrir. Prenez du temps pour vous reconstruire et pour regarder à nouveau l’avenir plein de confiance et d’espoir.

A découvrir aussi