Comment vivre avec sérénité

31 mars 2021
Pour vivre avec sérénité, il est important de se défaire des émotions négatives qui nous bloquent et nous empêchent de bien vivre. Voici quelques recommandations à ce sujet.

Nous voulons tous une existence paisible mais comment vivre avec sérénité dans un climat de plus en plus agité et qui nous en demande de plus en plus ?

Dès que nous quittons la maison, nous portons nos préoccupations quotidiennes sur notre dos. Un sac lourd dont il est parfois difficile de se défaire.

Par conséquent, si vous voulez vivre avec sérénité, vous devez entamer une auto-analyse et commencer à détecter ce qui vous perturbe. Analysons cela.

Vivre avec sérénité et bonheur

Vivre avec sérénité vous aidera à mettre de côté l’angoisse, l’anxiété ou tout autre type de préoccupation. Cette volonté de vivre en paix remonte à des temps anciens car, quand les dénommées « écoles hellénistiques » sont apparues, ce sentiment a été associé au bonheur.

On croyait, à cette époque, que la personne sage était celle qui acceptait toutes les circonstances de la vie car elle comprenait que la possibilité de contrôler les faits n’était pas entre ses mains.

En effet, quand quelqu’un veut tout contrôler, c’est là que la souffrance apparaît. Les stoïciens considéraient qu’il était nécessaire de se défaire des choses superflues avant de les laisser nous posséder, pour ainsi commencer à avancer sur le chemin du bonheur.

« L’homme n’est pas tant préoccupé par les problèmes réels que par ses angoisses imaginaires face aux problèmes réels. »

–Epictète–

Une femme aux yeux fermés.

Vivre dans un état de sérénité nous permet de mettre de côté les émotions négatives et nous apporte la clarté mentale nécessaire pour chercher notre bien-être.

Comme l’explique Ramiro Calle dans son œuvre Le Livre de la sérénité, vivre avec sérénité ne consiste pas seulement en une absence d’inquiétude : cela signifie aussi ressentir un calme et un bien-être interne.

Massino Pugliucci indique également que le stoïcisme ne consiste pas à cacher ses émotions mais à les reconnaître et à y réfléchir pour nous mener vers notre propre bien.

Aujourd’hui, il est conseillé de vivre en faisant des maximes stoïciennes une philosophie pratique pour notre quotidien. Mais comment y parvenir ?

Ceci peut vous intéresser : Le modèle PERMA ou théorie du bien-être

Conseils pour vivre avec sérénité

Voici quelques recommandations pour apprendre à vivre en toute sérénité :

  • Vous avez trouvé ce qui vous angoisse ? Si ce n’est pas le cas, essayez de le faire. Ainsi, quand ce moment angoissant se rapprochera, vous pourrez immédiatement le stopper.
  • Analysez-vous. Vous êtes-vous rendu compte de la façon dont vous réagissiez face à certaines circonstances ? Vous faites peut-être partie des personnes qui réagissent vite et s’altèrent facilement. Beaucoup de gens perdent leur calme pour des choses insignifiantes. Si vous vous analysez, vous pourrez vivre en ne focalisant votre attention que sur ce qui vous fait du bien.
  • Évitez d’être perfectionniste. On peut souffrir de stress chronique parce qu’on essaie de tout faire à la perfection. Certaines personnes veulent être parfaites dans des tâches qui n’ont pas beaucoup d’importance et finissent par se sentir insatisfaites ou épuisées.
  • Pratiquez le mindfulness ou la méditation. Il y a aussi d’autres techniques de relaxation, comme les pilates ou le yoga.
Une femme qui médite.

La pratique du mindfulness ou de la méditation est un bon moyen d’atteindre un état de sérénité constant. D’autres techniques de relaxation peuvent aussi fonctionner.

Autres recommandations

  • Videz votre esprit. Faites-le maintenant, défaites-vous de toutes vos préoccupations. Vous préoccuper pour des bêtises vous fait du mal et ne résout rien.
  • Gardez à l’esprit que vous êtes la priorité. Tout le reste peut attendre. Vous devez d’abord penser à vous et, ensuite, vous occuper d’autres choses. Si vous ne vous sentez pas bien, votre rendement pourra être faible et vous pourrez ressentir un épuisement émotionnel.
  • Débarrassez-vous des émotions négatives. Faites cet exercice : sortez et marchez quelques minutes, en imaginant que vous vous défaites des émotions négatives à chaque pas que vous effectuez. À la fin, quand vous aurez lâché tous ces sentiments douloureux, vous vous sentirez beaucoup mieux.
  • Pratiquez la gratitudePlus vous serez reconnaissant, mieux vous vous sentirez avec vous-même et avez le monde qui vous entoure.
  • Redéfinissez le bonheur. Pensez à ce qu’est le bonheur, pour vous. Vous vous rendrez compte que vous avez peut-être besoin de réfléchir à nouveau à ce concept, qui n’a rien à voir avec des biens matériels. Il suffit simplement d’accepter les choses telles qu’elles sont.

Découvrez aussi : Les quatre éléments essentiels du bonheur

Fixez-vous des objectifs réalistes

Il nous arrive parfois de perdre notre calme parce que nous nous imposons des tâches difficiles ou, dans le pire des cas, irréelles. Il vaut mieux reconnaître que nous sommes des êtres humains et que certaines choses sont inatteignables.

Par conséquent, nous devons gérer notre temps en fonction de nos possibilités. Il est temps de réfléchir à chacune de nos croyances et de voir comment ces dernières affectent et limitent notre façon de percevoir le monde.

  • Antoine Gagin, F. (2006). Las pasiones en el estoicismo. Estudios de Filosofía.
  • El estoicismo como una propuesta alternativa para la contemporaneidad. (2006). Revista Lasallista de Investigación.
  • Flantrmsky Cárdenas, Ó. G. (2017). Lógica y divinidad en el estoicismo. I+D Revista de Investigaciones. https://doi.org/10.33304/revinv.v08n2-2016009
  • Margot, J.-P. (2011). LA FELICIDAD. Praxis Filosófica. https://doi.org/10.25100/pfilosofica.v0i25.3112
  • Seligman, M. E. P. (2006). La auténtica felicidad. In Byblos.
  • Restrepo Rozo, Jaime Alberto. (2006).El estoicismo como una propuesta alternativa para la contemporaneidad. https://www.redalyc.org/pdf/695/69530210.pdf