Connaissez-vous le test de détection de la candidose ?

6 mai 2020
Le test détecte et diagnostique une infection fongique à Candida ou candidose. Différentes méthodes sont utilisées pour effectuer le test, en fonction de sa localisation et des symptômes. Que devez-vous savoir d'autre à ce sujet ? Découvrons-le ensemble !

Avez-vous entendu parler du test de la candidose ? N’oubliez pas que la candidose est une infection causée par le candida, un type de champignon vivant sur la peau, dans la bouche, dans le tube digestif et dans la zone génitale. Son apparition dans le sang, le cœur ou le cerveau est moins fréquente, mais plus grave que celles des autres domaines mentionnés.

Les candidoses graves se produisent plus souvent chez les personnes hospitalisées et dont le système immunitaire est faible. Le test détecte et diagnostique une infection à levures ou une candidose. Différentes méthodes sont utilisées pour effectuer les tests, en fonction de la localisation de l’infection et des symptômes.

Types de candidose

Les symptômes varient en fonction de la partie du corps qui est infectée. La candidose a tendance à apparaître dans les zones humides de la peau et des muqueuses. Bien qu’ils varient d’une personne à l’autre, les symptômes des types de candidose les plus courants, en fonction de leur localisation, sont les suivants :

Plis de la peau

Cela inclut le pied d’athlète et l’érythème fessier. Parmi les symptômes, on retrouve une éruption rouge vif, généralement accompagnée de rougeurs, de lésions cutanées, de démangeaisons, de brûlures et de boutons.

Candidose vaginale

La candidose vaginale chez une femme

 

C’est la plus courante, près de 75 % des femmes ont au moins une infection de ce type au cours de leur vie. Certains des symptômes les plus courants sont :

  • Des démangeaisons et des brûlures
  • Une sécrétion blanche semblable à du fromage blanc
  • Des mictions douloureuses
  • Une rougeur dans la région du vagin

Les médicaments pour traiter les infections vaginales à levures ne nécessitent pas d’ordonnance. Vous pouvez donc être tentée de vous auto-médicamenter chaque fois que vous avez des démangeaisons, des brûlures, des piqûres ou des irritations vaginales.

Une infection à levures n’est pas forcément à l’origine de ces symptômes. Vous pouvez donc soigner un problème qui n’existe pas. Le test pour voir si vous avez une infection vaginale à levures peut vous aider à l’éviter.

A lire également : 6 habitudes qui causent des infections vaginales à levures

Candidose buccale

Ce type de candidose est appelé muguet et est plus fréquent chez les jeunes enfants. Toutefois, chez les adultes, sa présence peut être le signe d’un affaiblissement du système immunitaire. Les symptômes comprennent des douleurs et des taches blanches sur la langue et à l’intérieur des joues.

Si les commissures des lèvres sont touchées, cela peut être causé par la succion du pouce, des prothèses dentaires trop petites ou un léchage excessif des lèvres.

Test pour savoir si vous avez une candidose vaginale

Une illustration de la candidose

 

Actuellement, il existe un test qui permet de connaître la cause de la gêne que vous ressentez. Il s’agit d’un test qui, en insérant une petite tige dans le vagin, permet de savoir si vous avez une candidose vaginale.

Une fois que c’est fait, si le bâtonnet ne change pas de couleur, cela indique que vous avez une infection vaginale à levures, c’est-à-dire une candidose. Cependant, si le bâtonnet de levure devient partiellement vert et que vous avez des pertes vaginales anormales avec une odeur désagréable ou des douleurs lorsque vous urinez, vous pouvez avoir une vaginose bactérienne.

S’il s’agit d’une vaginose bactérienne, il est probable qu’il s’agisse simplement d’un déséquilibre de votre flore vaginale. Si c’est le cas, vous devrez peut-être prendre un supplément de Lactobacillus oral ou d’acide lactique vaginal pour le rétablir.

Questions fréquemment posées sur le test de détection de la candidose

  • Que faire si j’ai mes règles ? : le résultat du test n’est pas valable si vous le faites un jour avant ou un jour après vos règles, ou s’il y a encore des saignements vaginaux
  • Que faire si je ressens des démangeaisons ou un malaise après une relation ? : il est conseillé d’attendre au moins 12 heures après les rapports sexuels pour faire le test
  • Jusqu’où dois-je l’insérer ? : vous devez l’insérer jusqu’à l’extrémité de la tige, la partie sphérique sert à tenir la tige et elle ne doit pas entrer dans le vagin
  • Et si je suis enceinte ? : si vous êtes enceinte et que vous ressentez des démangeaisons vaginales, allez chez le médecin. L’interprétation des résultats des tests pendant la grossesse nécessite un professionnel. En cas de grossesse, le test peut indiquer une perte de liquide amniotique
  • Que dois-je faire avec le test lorsque j’ai fini de l’utiliser ? : vous ne devez pas le jeter dans les toilettes et éviter que l’embout n’entre en contact avec une surface quelconque

Vous pouvez également être intéressée par : 5 remèdes maison qui vous aident à contrôler l’excès de flux vaginal

Conclusion

Le test vous permet de savoir si vous êtes atteint de candidose et d’appliquer le traitement approprié. Il contribue également à réduire les erreurs d’automédication en cas d’infections vaginales.

 

  • Curi, A. L. L., Benchimol, E. I., & Vasconcelos-Santos, D. V. (2016). Candidiasis. In Intraocular Inflammation. https://doi.org/10.1007/978-3-540-75387-2_121
  • Pemán, J., Zaragoza, R., Quindós, G., Alkorta, M., Cuétara, M. S., Camarena, J. J., … Pontón, J. (2011). Clinical factors associated with a Candida albicans Germ Tube Antibody positive test in Intensive Care Unit patients. BMC Infectious Diseases. https://doi.org/10.1186/1471-2334-11-60
  • Marot-Leblond, A., Nail-Billaud, S., Pilon, F., Beucher, B., Poulain, D., & Robert, R. (2009). Efficient diagnosis of vulvovaginal candidiasis by use of a new rapid immunochromatography test. Journal of Clinical Microbiology. https://doi.org/10.1128/JCM.01168-09
  • Safavieh M, Coarsey C, Esiobu N, et al. Advances in Candida detection platforms for clinical and point-of-care applications. Crit Rev Biotechnol. 2017;37(4):441–458. doi:10.3109/07388551.2016.1167667