Connaissez-vous les dangers du “stealthing” ?

5 février 2021
Le terme stealthing correspond à la pratique pendant laquelle l'homme retire le préservatif durant la relation sexuelle, et le fait de manière non consensuelle. Apprenez-en davantage sur ce sujet et protégez-vous !

Connaissez-vous le stealthing et ses risques ? Si vous n’en aviez jamais entendu parler, découvrez les dangers que cela peut engendrer.

Au fil du temps, les études dans le domaine de la sexualité se multiplient. Grâce à elles, nous connaissons de nouveaux termes pour nommer certaines pratiques sexuelles. C’est le cas de ce mot d’origine anglo-saxonne qui est utilisé de nos jours pour désigner une terrible habitude qui peut mettre en danger la vie d’une femme.

Qu’est-ce que le stealthing ?

Le terme stealthing fait référence au moment où l’homme retire le préservatif, de façon non consensuelle, pendant une relation sexuelle.

Autrement dit, l’homme retire son préservatif à l’insu de sa partenaire. Si les deux partenaires ont consenti à l’usage du préservatif, mais qu’un à moment donné l’homme l’enlève sans informer sa partenaire, il commet alors une pratique dangereuse.

Alexandra Brodsky, une avocate prestigieuse, a mené des recherches à ce sujet. De nombreuses alertes ont été soulevées lorsqu’elle a publié son étude dans le Columbia Journal of Gender and Law.

L’intention de l’avocate était de sensibiliser sur cette question afin qu’une loi puisse voir le jour pour réglementer cette pratique extrêmement dangereuse.

Un préservatif dans une main.

“Le terme stealthing s’utilise actuellement pour définir cette pratique pendant laquelle l’homme retire le préservatif sans consentement de sa partenaire sexuelle.”

Quels sont les dangers du stealthing ?

La plupart des auteurs de ces actes sont des hommes, principalement jeunes. Toutefois, ce n’est pas une question à prendre à la légère. En effet, l’avocate l’a même qualifiée de type de viol.

La raison pour laquelle l’avocate considère le stealthing comme un viol est qu’il n’y a pas de consentement de la part de la femme. Au contraire, elle est violée et exposée à de multiples dangers.

Si cette pratique survient principalement dans les relations sexuelles entre couples hétérosexuels, elle peut également se produire parmi les couples homosexuels.

Par ailleurs, il existe plusieurs raisons pour lesquelles on pense que les hommes pratiquent le stealthing. Par exemple, certains hommes affirment qu’ils ressentent plus de plaisir sans préservatif.

De plus, d’autres hommes expliquent que le retrait du préservatif sans que la partenaire ne s’en aperçoive est un véritable défi, et que cela les excite. Pour d’autres, ils recherchent consciemment une grossesse, sans considérer la position de la femme à ce sujet.

Par conséquent, même si la relation sexuelle est convenue d’un accord commun, si l’homme accomplit l’acte du stealthingon parle d’abus sexuel.

En effet, l’homme ne respecte pas les conditions que le couple a décidé ensemble auparavant. La victime pense avoir des relations protégées alors que ce n’est absolument pas le cas.

Lisez également : Maltraitance et abus dans les couples adolescents

Connaître le véritable danger

Cette pratique est réellement dangereuse car la femme peut avoir une grossesse non désirée ou contracter des infections sexuellement transmissibles. Par exemple, la syphilis, la gonorrhée ou le VIH. Mais ce n’est pas tout. La victime de cet abus sexuel doit également faire face à d’autres souffrances d’ordre psychologique.

Une jeune femme qui a mal dans la zone génitale.

“Le stealthing implique un danger pour la femme car cela augmente le risque d’infections sexuellement transmissibles ainsi que les grossesses non désirées. Les séquelles psychologiques peuvent également être conséquentes.”

Le stealthing représente un véritable risque pour la femme

Lorsque cette recherche de l’avocate Brodsky a vu le jour, de nombreuses femmes se sont senties identifiées et ont exprimé le sentiment d’avoir été trahies par leur partenaire. Cet article a eu une répercussion notoire. En effet, le stealthing fut classé comme un type de viol, en Californie et dans le Wisconsin.

En Allemagne, un procès a eu lieu au cours duquel cet acte sombre fut plus largement connu. L’auteur a même reçu une peine de presque un an de prison, en plus du versement d’une importante somme à la victime.

Ce procès fut une étape importante dans la lutte pour les droits des femmes. Notamment ceux qui concernent la sphère sexuelle, même si ce n’est pas la seule.

Découvrez aussi : 5 types d’orientation sexuelle

Que dit la loi espagnole ?

Dans le cas de l’Espagne, le Code Pénal définit l’abus sexuel comme les actes qui portent atteinte à la liberté et à l’indemnité sexuelle d’une autre personne. Cela comprend les cas “sans violence ni intimidation et sans consentement valable de cette personne”.

La pratique du stealthing pourrait bien être classée dans cette conceptualisation. Les peines peuvent inclure plusieurs années de prison, ainsi que des amendes allant jusqu’à 2 ans.

Enfin, les lois des autres pays pourraient également considérer cette pratique comme un type d’abus sexuel ou de viol, même s’ils n’utilisent pas le terme stealthing en tant que tel.

  • Brodsky, A. (2017). “Rape-Adjacent”: Imagining Legal Responses to Nonconsensual Condom Removal. Columbia Journal of Gender and Law.
  • Latimer, R. L., Vodstrcil, L. A., Fairley, C. K., Cornelisse, V. J., Chow, E. P. F., Read, T. R. H., & Bradshaw, C. S. (2018). Non-consensual condom removal, reported by patients at a sexual health clinic in Melbourne, Australia. PLoS ONE. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0209779
  • Ebrahim, S. (2019). I’m Not Sure This Is Rape, But: An Exposition of the Stealthing Trend. SAGE Open. https://doi.org/10.1177/2158244019842201
  • Klein, H. (2014). Generationing, stealthing, and gift giving: the intentional transmission of HIV by HIV-positive men to their HIV-negative sex partners. Health Psychology Research. https://doi.org/10.4081/hpr.2014.1582