Conseils pour éviter et traiter une blessure

16 juillet 2019
La première chose qui vient à l’esprit pour traiter une blessure est le placement de tout type de pansement ou de garrot qui empêche le saignement. Cependant, cela peut être une grosse erreur.Tout d'abord, on doit prendre en compte plusieurs facteurs afin d'assurer la cicatrisation adéquate d'une plaie. En plus, cela permet d'éviter les infections pouvant entraîner d'autres dommages pour la santé. Pour agir au bon moment, vous devez éviter toute une série de problèmes liés au traitement d’une blessure.

Tout d’abord, pour traiter une blessure, on doit prendre en compte plusieurs facteurs afin d’assurer la cicatrisation adéquate de la plaie.

En plus, cela permet d’éviter les infections pouvant entraîner d’autres dommages pour la santé. Pour agir au bon moment, vous devez éviter toute une série de problèmes liés au traitement d’une blessure.

En effet, la peau est le plus grand organe du corps humain. D’autre part, elle protège celui-ci contre les virus, les bactéries et les champignons. Lorsqu’elle est brisée, le risque de pénétration de ces parasites et d’attaques d’autres organes apparaît. En outre, plus la plaie est profonde, grosse ou sale, plus vous aurez besoin de soins.

Ce que vous devriez éviter en traitant une blessure

Lorsqu’il s’agit de soigner une plaie, il faut éviter certaines choses. Ainsi, la mise en place de bandages serrés ou de garrots pour arrêter le saignement est une grave erreur. Effectivement, cela peut provoquer une nécrose du membre. On ne doit pas non plus cautériser ou brûler la plaie.

1. Coton ou alcool

ne pas traiter une blessure avec du coton

L’utilisation du coton présente comme inconvénient les fibres qu’il dégage. Ceux-ci pourraient causer des dommages si la plaie se referme de l’intérieur. Il n’est pas bon non plus d’appliquer de l’alcool ou des produits à base de mercurochrome. Ils sont irritants et certains ont même des effets vasodilatateurs.

De plus, on recommanderait plutôt d’appliquer des toiles spécifiques, qui ne libèrent pas de fibres et réduisent les risques du coton. En outre, il est plus pratique de se servir d’antiseptiques tels que des solutions de povidone (Betadine®) ou de chlorhexidine. Bien que les deux aient un fort pouvoir antiseptique, la povidone est inactivée par les liquides biologiques. En cas de suppuration ou de sang, il est préférable d’utiliser de la chlorhexidine.

2. Ni frottement ni extraction

Ne frottez pas la plaie pour la nettoyer. Il ne faut pas non plus enlever des objets étrangers, tels que de la saleté, du verre, du bois ou du fer. D’autre part, si ces objets sont volumineux, ils peuvent bloquer le saignement. Aussi, il s’agit d’une procédure que nous devons laisser aux médecins.

Nous ne devrions pas non plus retarder l’examen médical, surtout s’il s’agit de plaies larges et profondes. On ne doit pas négliger les blessures causées par des morsures d’humains ou d’animaux ou celles causées par des objets tranchants. Peut-être qu’elles requièrent l’application de vaccins contre le tétanos ou la rage.

Recommandations pour soigner une blessure

traiter une blessure

Pour éviter les risques d’infections, voici les étapes nécessaires aux premiers secours de la plaie :

  • La première chose à faire est de nettoyer les mains de ceux qui aideront à apporter les soins afin d’éviter les infections. Ensuite, la prochaine étape consisterait à nettoyer la plaie avec de l’eau du robinet, du peroxyde d’hydrogène ou une solution physiologique. Éviter le contact avec le sang minimisera les risques d’infection
  • Puis, séchez la peau autour de la plaie, en évitant de toucher cette dernière. Si vous avez un antiseptique, il est temps de l’utiliser, en effectuant un nettoyage circulaire. Couvrez avec une compresse et un ruban adhésif ou un pansement pour protéger la peau endommagée
  • S’il y a une hémorragie, il est essentiel de l’arrêter. Aussi, avec votre main, appuyez avec une compresse ou un mouchoir propre qui ne laisse pas de restes. Ensuite, la plaie doit être recouverte
  • Le temps nécessaire pour recevoir des soins médicaux ne doit pas dépasser 6 heures. Aussi, cela évitera des complications ultérieures, telles qu’une mauvaise cicatrisation ou des infections

A voir : Infections des voies urinaires chez les enfants

Blessures chez les enfants

Dans le cas de petites plaies chez les enfants, on recommande de les laver à l’eau du robinet (eau courante) pour nettoyer la saleté. Par ailleurs, si vous avez du sérum physiologique ou de l’eau oxygénée, c’est encore mieux. Vous pouvez utiliser un savon doux. Puis, vous devez sécher la plaie sans la frotter, par petites touches de l’intérieur.

Ensuite, appliquez un antiseptique et recouvrez d’une compresse stérile et de ruban adhésif. Le processus doit être répété périodiquement, jusqu’à ce que la croûte apparaisse.

En revanche, si la plaie est grande et que le saignement est abondant, élevez la partie du corps de sorte qu’elle soit plus haute que le cœur. N’appliquez pas de garrot et ne vérifiez pas la plaie. S’il y a des caillots dans la compresse, laissez-les.

Si cette compresse a été imbibée de sang, mettez-en une autre, mais nous n’enlevez pas la première. Au début, la lésion peut être enflammée et rouge. Cela montre le travail du système immunitaire pour prévenir les infections. Lorsque la croûte apparaît, l’idéal est d’appliquer une protection tout en formant un nouveau tissu et d’attendre qu’il sèche.

5.  L’importance d’aller chez le médecin

Dans les cas suivants, il sera essentiel de consulter le médecin :

  • Si la plaie n’arrête pas de saigner ou si elle le fait par intermittence, il est nécessaire de se mobiliser. Si elle est large et profonde, des spécialistes doivent la traiter
  • Un médecin doit évaluer les blessures au niveau du cou, des articulations, des organes génitaux ou du visage. Les premiers sont des zones fonctionnelles et le visage est un soin esthétique

Découvrez aussi : Découvrez les meilleurs masques pour le visage

  • Lorsque la blessure implique le détachement d’un organe, il est urgent de se rendre aux urgences. On doit préparer la partie séparée, de préférence dans un conteneur avec de la glace
  • Si le sang est plus sombre et émet des pulsations, c’est du sang artériel. Donc, il s’agit d’un cas extrêmement grave qui nécessite de se rendre aux urgences dans les plus brefs délais

Par conséquent, ces considérations lors du traitement d’une plaie sont d’une importance vitale. Les connaissances et les informations permettant de les traiter peuvent faire la différence entre un traitement réussi et des complications.