Ces cornées en hydrogel pourraient rendre la vue à des millions de personnes

· 8 mars 2017
Étant donné qu'elles sont élaborées à partir des cellules mères du patient, les cornées en hydrogel sont compatibles et les possibles rejets du système immunitaire sont ainsi évités.

 

Imaginez une patiente lambda : Madame Dupont. Elle a 60 ans et souffre de kératopathie bulleuse : des kystes dans la cornée. Si cela n’est pas traité, cette femme finira tôt ou tard par perdre la vue. Alors, pour éviter d’arriver à cet extrême, on la soumet à une greffe de cornée.

Mais sa vue ne s’améliore pas et une nouvelle intervention est nécessaire, ce qui signifie attendre, encore, un nouveau don.

Aujourd’hui, tout comme cette patiente fictive, les personnes qui attendent leur greffe de cornée sont des millions.

Le don de cette partie de l’œil qui recouvre l’iris est rare, et il faut aussi tenir compte du fait que la cornée a tendance à dégénérer avec les années.

La cécité est donc souvent liée à cette structure prodigieuse qui héberge le plus grand nombre de terminaisons nerveuses de tout notre corps.

Les scientifiques cherchent une alternative depuis longtemps. Une manière de disposer de cornées sans devoir passer par des dons et qui, en même temps, n’entraînent pas de rejet du corps humain.

La solution ? Ces cornées en hydrogel développées par le bio-médecin Berkay Ozcelik de l’Université de Melbourne (Australie).

Madame Dupont disposerait en effet d’une cornée compatible et en parfait état, sans devoir attendre un don. Et elle recouvrerait la vue !

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer.

La cornée en hydrogel : une option du futur pour le traitement de plusieurs types de cécité

Analysons, tout d’abord, quelles sont les fonctions de la cornée pour comprendre l’impact énorme que va avoir cette merveilleuse découverte.

  • La cornée est la couche externe de l’œil.
  • Elle le protège des germes, des poudre et des autres éléments extérieurs.
  • Elle permet à l’œil de pouvoir faire la mise au point. Si la cornée se durcit ou perd en élasticité, nous ne parvenons plus à trier tout ce qui se trouve dans notre entourage.
  • La cornée saine est humide et transparente. Cependant, le vieillissement et les maladies, comme celle citée au début (la kératopathie bulleuse) affectent ses tissus et ses fonctions.

Cornées qui rendent la vue

Lorsque nous parlons du don d’organes, nous avons tendance à penser quasiment toujours à des organes vitaux tels que le cœur, le foie, les reins etc.

  • Pourtant, peu de gens savent que les cornées peuvent rendre la vue aux personnes qui l’ont perdue. C’est merveilleux.
  • C’est pour cela qu’une telle avancée dans ce domaine est sans aucun doute exceptionnelle !
  • Nous n’aurons plus à attendre qu’une personne meure pour recevoir son don, pour disposer de ces cornées qui peuvent soigner des patient-e-s qui recevront même peut-être leur deuxième greffe.

Les cornes en hydrogel seraient compatibles à chaque personne car elles seraient élaborées à partir de ses cellules mères, et les rejets sont donc évités.

Or… comment un tel objet est-il produit ?

Nous vous expliquons !

Découvrez : Un Japonais a planté des milliers de fleurs pour que son épouse aveugle puisse les sentir

Que sont les cornées en hydrogel ?

Pour élaborer ces cornées, on suit le processus suivant :

  • Il faut cultiver des cellules endothéliales des cornées dans le laboratoire sur une couche d’hydrogel. Pour cela, on fait des tests d’ADN du/de la patient-e pour éviter les rejets.
  • Ces cellules poussent sur la couche d’hydrogel jusqu’à ce que, finalement, cette fine couche puisse être insérée sur l’œil du/de la patient-e grâce à une incision quasiment imperceptible.
  • Les nouvelles cellules ont la capacité de restaurer l’activité de pompage d’oxygène et d’eau jusqu’à la nouvelle cornée, pour que celle-ci reste humide et transparente à tout moment.
  • Cette couche d’hydrogel est plus fin qu’un cheveu humain (50 microns), et au bout de quelques mois, elle se désagrège toute seule pour que les cellules continuent à remplir leurs fonctions sans leur support original.

L’objectif est d’obtenir de cette cornée qu’elle soit permanente, qu’elle ne provoque pas de rejet et que le système immunitaire ne la voie pas comme un « corps étranger ».

Perspectives d’avenir sur les cornées en hydrogel

Pour l’instant, tous les tests réalisés en laboratoire ont eu un succès notable. On parle de traitement très efficace pour de nombreux types de cécité.

Cependant, son responsable, Berkay Ozcelick, souhaite être prudent.

  • Dans deux mois, les tests sur les humains seront réalisés et toute la communauté scientifique est dans l’expectative.
  • La culture de cellules de cornée donne, sans aucun doute, une lueur d’espoir pour des millions de personnes qui, aujourd’hui, voient le monde en noir ou via des ombres opaques, à cause de cette cornée malade, avec des kystes ou trop âgée.

Découvrez aussi : Que dit la couleur de vos yeux sur votre santé ?

Ce serait une manière de récupérer cette partie si indispensable de l’œil, sans recourir à des donneur-se-s.

Nous sommes donc tou-te-s dans l’attente des résultats sur les patient-e-s humain-e-s, en espérant qu’ils soient positifs.