Degrés d'escarres chez les patients et traitement

Les degrés d'escarres diffèrent selon la gravité de ces blessures qui se génèrent sur la peau à cause de la pression ou friction exercée contre un plan dur.
Degrés d'escarres chez les patients et traitement

Dernière mise à jour : 17 juin, 2021

Les degrés d’escarres dépendront de la gravité de ces derniers. Néanmoins, avant de connaître ces degrés plus en profondeur, nous devons savoir ce que sont vraiment les escarres.

Les escarres (aussi appelés ulcères de pression) sont des plaies sur la peau et le tissu sous-jacent dues à la pression prolongée ou à la friction exercée sur un plan dur. Ils apparaissent fréquemment chez des patients alités pendant longtemps.

Par ailleurs, le degré des escarres sera plus élevé chez des personnes d’âge avancé car ces ulcères produisent de sérieux problèmes chez ces personnes.

Ils sont très douloureux et produisent un grand nombre d’infections locales et générales. Les escarres se localisent sur les parties les plus proéminentes du corps, le sacrum, les trochanters (proéminence osseuse qui se trouve à l’extrémité supérieure ou épiphyse du fémur), les talons, les scapulas et la région occipitale.

Leur gravité varie de la rougeur de la peau jusqu’à la perte de cette dernière, qui peut finir par laisser l’os à découvert.

Degrés d’escarres

Les différents degrés d'escarres.

Les escarres peuvent considérablement diminuer la qualité de vie.

Les professionnels de santé utilisent un système de classification pour décrire la gravité et les degrés des escarres. Par conséquent, on distingue 4 catégories :

  • Stade 1 : un escarre de premier stade est le type de lésion le plus superficiel. La zone de peau affectée apparaît décolorée et rouge chez des patients à peau blanche et violacée ou bleutée chez des patients à la peau plus foncée. Avec un escarre de stade 1, la peau reste intacte mais peut faire mal, gratter et apparaître soit tiède et molle, soit dure au toucher.
  • Stade 2 : avec les ulcères de pression de second stade, une partie de la surface externe de la peau, c’est-à-dire l’épiderme, ou la partie la plus interne de la peau – le derme – est endommagée. Ceci provoque une perte de tissu cutané. L’ulcère apparaît comme une plaie ou une ampoule.
  • Stade 3 : dans cette catégorie, la perte de peau se produit dans toute l’épaisseur de cette dernière. Par ailleurs, le tissu sous-jacent se retrouve lui aussi endommagé. Néanmoins, ni les muscles ni les os ne présentent de dommages. L’escarre se présente comme une plaie profonde, creuse.
  • Stade 4 : parmi les quatre stades d’escarres qui existent, celui-ci est le plus grave. Dans cette situation, la peau est très endommagée et le tissu contigu est atteint de nécrose, c’est-à-dire qu’il meurt. En outre, le muscle sous-jacent ou l’os peuvent être touchés. Les patients avec ce type d’ulcères de pression présentent un risque élevé de développer de graves infections.

Ceci peut vous intéresser : 9 remèdes pour soigner les ampoules

Traitement des escarres

Étant donné que les escarres représentent un problème de santé complexe causé par un certain nombre de facteurs liés entre eux, l’assistance sanitaire doit être offerte par une équipe de professionnels de différente nature. Certains traitements et techniques des escarres sont les suivants :

Changement de position

Le mouvement du corps et le changement de position à intervalles réguliers est l’une des meilleures formes de prévention contre l’apparition de ces lésions. Il libère la pression dans les cas des stades 1 et 2.

Matelas et coussins

Un matelas confortable.

Toutes ces mesures peuvent être utiles.

Il existe une large gamme de matelas et de coussins spéciaux pour libérer la pression dans les parties vulnérables du corps. Les patients avec des escarres plus graves ont besoin d’un matelas plus sophistiqué ou même d’un système de lit.

Par exemple, il y a des matelas qui peuvent se connecter à un flux continu d’air et qui se régulent de façon automatique pour réduire la pression dans les moments nécessaires.

Pansements

Certains exemples de ce type de produits sont :

  • Hydrocolloïdes : ce sont des pansements qui contiennent un gel spécial qui favorise la croissance de nouvelles cellules cutanées.
  • Alginate : il s’agit de pansements élaborés avec des algues marines qui contiennent du sodium et du calcium. Il a été démontré qu’ils accéléraient le processus de guérison.

Préparations topiques

Les crèmes ou les pommades peuvent s’utiliser pour accélérer le processus de guérison. Par ailleurs, elles préviennent un plus grand dommage cutané. Des types de produits chimiques connus en tant qu’épurateurs de radicaux libres peuvent également s’utiliser pour prévenir le dommage cellulaire au niveau génétique.

Antibiotiques

On les utilise pour prévenir l’infection bactérienne et en tant que précaution pour prévenir le développement d’une infection secondaire.

La pommade antiseptique peut également s’appliquer directement sur les escarres pour les nettoyer de toute bactérie déjà présente.

Opération

Il n’est parfois pas possible de guérir ces blessures et il est alors nécessaire d’avoir recours à une opération pour refermer l’escarre et prévenir davantage de dommages dans le tissu. La technique la plus utilisée est le remplacement par implant. On prend un implant de peau et de muscle d’une autre partie du corps et on l’utilise pour refermer l’ulcère.

Les escarres : une pathologie complexe

Comme vous avez pu vous en rendre compte tout au long de l’article, les escarres sont très communs, se produisent facilement et ont un traitement compliqué. Chez des patients avec des facteurs de risque – principalement ceux qui sont alités à cause de pathologies chroniques –, on doit prendre en compte les multiples mesures anti-escarres pour améliorer le pronostic de ces lésions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ulcères de pression : soins et conseils
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Ulcères de pression : soins et conseils

Les ulcères de pression ou escares apparaissent lorsqu'une personne reste dans la même position trop longtemps. Découvrez comment les éviter !



  • Pedro, M. (2000). Escaras o Ulceras por presión. Manual geriatría y gerontología.
  • Rimareix, F., Delpit, X., Bauer, T., & Lortat-Jacob, A. (2009). Tratamiento quirúrgico de las escaras. EMC – Técnicas Quirúrgicas – Ortopedia y Traumatología. https://doi.org/10.1016/S2211-033X(09)71608-1
  • Zuñiga Carrasco, R. I., Mijangos Pacheco, M., & Puga Cahuich, C. (2015). El manejo de las úlceras por presión: intervenciones encaminadas a un oportuno manejo hospitalario. Artículo de revisión.