Dépression après une rupture : traitements et soutien

3 août 2020
Il est normal de traverser une phase de deuil et de tristesse après une rupture. Cependant, lorsque les symptômes ne s'atténuent pas ou s'aggravent, il peut s'agir d'une dépression. Dans ce cas, le traitement et le soutien des personnes les plus proches de vous sont essentiels au rétablissement.

Certaines personnes sont capables de se remettre rapidement d’une rupture. D’autres, en revanche, trouvent la tâche plus difficile et ont besoin de plus de temps. C’est normal.

Dans des cas extrêmes, cependant, certaines personnes peuvent souffrir de dépression après une rupture. Dans cet article, nous vous expliquons quels sont les symptômes de la dépression et comment vous pouvez vous en sortir.

Dépression ou réaction normale à une rupture ?

Être triste est normal

Une femme qui est triste à cause d'une rupture.

Tout d’abord, il est essentiel de faire la distinction entre ce qui est une réaction normale à une rupture et une dépression. En effet, même si la relation n’a pas été très importante, il est parfaitement normal de présenter certains sentiments et émotions lorsqu’elle prend fin. Ainsi, dans ce qui est considéré comme une réaction normale, on peut trouver :

  • Frustration
  • Tristesse
  • Pleurs
  • Insomnie
  • Réticence et perte d’intérêts

Il est donc tout à fait normal de passer par une “phase de deuil”. Après tout, c’est une perte. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter. Toutefois, la durée de cette phase de deuil dépendra de chaque personne. Certaines personnes ont besoin de plus de temps, tandis que d’autres peuvent s’en remettre plus rapidement.

Nous vous recommandons la lecture de : Comment améliorer son estime de soi après une séparation ?

La dépression

Dans le cas d’une dépression après une rupture, les symptômes ne disparaissent pas avant des semaines, voire des mois. De fait, ils peuvent s’aggraver. Ainsi, parmi ses symptômes, nous pouvons mettre en évidence :

  • Perte d’intérêt dans tout type d’activité
  • Faible estime de soi
  • Manque d’énergie
  • Dormir trop ou trop peu
  • Sentiment intense de vide et de désespoir
  • Perte ou augmentation de l’appétit
  • La personne déprimée se déplace, parle et pense lentement
  • Difficultés de concentration
  • Dans les cas extrêmes, pensées ou tendances suicidaires

Que faire en cas de dépression après une rupture ?

La meilleure façon de surmonter la dépression et la plus efficace est de consulter un spécialiste. Ce dernier peut guider la personne dépressive d’un point de vue professionnel et initier le type de thérapie le plus approprié pour chaque cas. En ce sens, il peut recommander :

Traitement psychologique

Le psychologue peut vous aider à surmonter une rupture difficile.

La thérapie interpersonnelle ou cognitivo-comportementale consistera à changer les pensées négatives et à surmonter ou éviter l’obsession ou l’idéalisation de l’autre personne ou la relation brisée, ou le sentiment de colère, s’il existe. En ce sens, la thérapie cognitivo-comportementale et la psychanalyse sont les formes de thérapie les plus courantes.

En outre, des techniques de relaxation peuvent être recommandées qui auront un impact très positif sur la personne dépressive.

Traitement psychopharmacologique

Selon la gravité du cas, certains médicaments antidépresseurs peuvent être prescrits.

Nous vous recommandons la lecture de : 5 manières utiles de gérer la dépression

Autres recommandations

Il existe d’autres recommandations relatives à la dépression après une rupture.

  • Par exemple, l’exercice physique est fortement recommandé. En effet, la libération d’endorphines aidera la personne déprimée à se sentir mieux et à surmonter son état. Cependant, il n’est pas nécessaire d’aller à la salle de sport, il suffit de marcher, de faire du vélo ou de se déplacer à pied
  • Une autre recommandation est de se maintenir occupé. En ce sens, il est recommandé de commencer quelque chose de nouveau. Cela peut aller du simple fait de commencer à lire un livre au lancement d’un nouveau projet de vie
  • En outre, comme nous le verrons plus tard, il est important de ne pas s’isoler et d’encourager le contact et l’amitié avec d’autres personnes
  • Évitez les drogues et l’alcool comme moyen d’évasion ou de réconfort
  • Mangez bien et de manière équilibrée, c’est-à-dire recherchez un équilibre physique avec des habitudes saines
  • Dormez et reposez-vous suffisamment

Soutien en cas de dépression après une rupture

En tout état de cause, pour la personne dépressive, il est toujours essentiel d’avoir le soutien de sa famille et de ses amis. Ainsi, il est même conseillé de se faire de nouveaux amis, d’élargir le cercle social, de reprendre contact avec d’anciens amis, etc.

En effet, l’une des clés pour surmonter le problème est la socialisation. Cela permettra de détourner l’attention de la personne ou de la relation qui a cessé et de l’humeur. De plus, précisément dans le cas de la dépression, exprimer ses émotions et en parler avec ses proches peut aider de manière très positive.

Cependant, il arrive souvent que la personne déprimée soit incapable de se socialiser et qu’elle évite tout contact avec les autres. En ce sens, la question se pose de savoir comment aider une personne souffrant de dépression après une rupture.

  • Tout d’abord, il est conseillé de découvrir ce qu’est la dépression et quels en sont les symptômes. La connaissance est toujours une arme et l’outil le plus important
  • Parlez à la personne dépressive et encouragez le traitement. Il est important que nous soulignions que leur état a une solution, qu’il existe un traitement et qu’il doit être abordé de la bonne manière. Toutefois, la décision de commencer un traitement doit toujours être prise par la personne concernée
  • Demandez immédiatement de l’aide si vous avez des idées ou des pensées suicidaires
  • Offrez votre soutien. Écoutez, renforcez les pensées positives, faites des projets avec la personne déprimée (faire des courses, prendre un verre, etc.)
  • Soyez patients. Sortir d’une dépression peut être un processus lent et difficile. Cependant, nous devons toujours montrer notre soutien

 

  • Alan R. Teo et al. “Social Relationships and Depression: Ten-Year Follow-Up from a Nationally Representative Study”, PLoS One. 2013; 8(4): e62396.
  • Jack Mearns, “Coping With a Breakup: Negative Mood Regulation Expectancies and Depression Following the End of a Romantic Relationship”, Journal of Personality and Social Psychology 60(2):327-34 · March 1991
  • Sociedad Española de Psiquiatría, Terapia Cognitivo Conductual, 2009. http://www.sepsiq.org/file/Royal/LA%20TERAPIA%20COGNITIVO-CONDUCTUAL.pdf
  • Ministerio de Sanidad, Servicios Sociales e Igualdad, Guía de Práctica Clínica sobre el Manejo de la Depresión en el Adulto, 2014. http://www.guiasalud.es/GPC/GPC_534_Depresion_Adulto_Avaliat_compl.pdf