Diabète pendant la grossesse : causes et traitement

Le diabète pendant la grossesse, connu également comme le diabète gestationnel, est une complication grave pour les futures mamans. Quels sont les causes et les traitements ?
Diabète pendant la grossesse : causes et traitement

Dernière mise à jour : 17 mai, 2021

Le diabète pendant la grossesse est aussi appelé diabète gestationnel. Bien que ce trouble soit très similaire aux autres types de diabètes, il est particulier en raison du moment crucial où il se manifeste.

En définitive, la physiopathologie de la maladie est la même. Les cellules des tissus ne peuvent pas absorber le glucose qui circule dans le sang et celui-ci dépasse les valeurs normales pendant une grande partie de la journée.

Par ailleurs, les statistiques indiquent que, sur 100 femmes enceintes, près de 7 souffrent de diabète pendant leur grossesse. Cela représente un chiffre assez élevé. De ce fait, la mesure de la glycémie est incluse dans le suivi et les contrôles habituels des femmes enceintes.

Il est scientifiquement prouvé que, s’il s’agit uniquement d’un diabète gestationnel, les taux de sucre reviennent à la normale une fois que la grossesse est terminée. Cela peut prendre environ 12 semaines à se régulariser complètement. Par contre, une femme qui a souffert de diabète pendant sa grossesse est plus susceptible de développer un diabète de type 2 à l’avenir.

Causes du diabète pendant la grossesse

La cause précise de l’origine du diabète gestationnel n’est pas entièrement claire. On sait que le résultat final est l’incapacité des cellules à utiliser le glucose sanguin, mais il est difficile d’élucider pourquoi.

Il s’agit d’un processus digestif et nutritionnel normal. En effet, le glucose qui pénètre dans l’organisme stimule le pancréas à produire de l’insuline. L’insuline est une hormone qui ordonne aux tissus d’absorber le sucre circulant et de ne pas le laisser dans le sang. Dans des conditions normales, le glucose pénètre toujours dans les cellules et se transforme en énergie pour le fonctionnement correct du métabolisme.

En cas de diabète, ce mécanisme est bloqué. Nous savons que, pendant la grossesse, le placenta est un organe producteur d’hormones. Ces hormones diverses ont une caractéristique en commun: elles sont inhibitrices de l’action de l’insuline. Lorsque la régulation attendue devient incontrôlable, le diabète gestationnel survient. C’est ce que met en évidence cet article publié dans le Journal of Gynecology and Obstetrics du Mexique.

Une femme enceinte qui teste sa glycémie.

Facteurs de risque du diabète gestationnel

Toutes les femmes enceintes ne souffrent pas de diabète. Outre les mécanismes internes qui le déclenchent, quelques facteurs de risque qui rendent la femme plus propice ont été identifiés. Parmi ces facteurs, nous trouvons les suivants :

  • Antécédents diabétiques : si la femme a déjà présenté des valeurs élevées de glycémie dans le passé. Ou si l’un des membres de sa famille est diabétique.
  • Diabète lors d’une grossesse précédente : si la femme a déjà souffert de diabète gestationnel, le risque d’en développer à nouveau est plus important.
  • Gros bébés : de même, lorsqu’une grossesse précédente a donné naissance à un gros bébé (plus de 4 kilos à la naissance), la possibilité de diabète lors d’une future grossesse est élevée.
  • Obésité et surpoids : les femmes en surpoids avant de tomber enceintes, ou qui prennent beaucoup de poids pendant leur grossesse, développent souvent une résistance à l’insuline.
Glycémie d'une femme enceinte.

Traitement du diabète pendant la grossesse

Le diabète pendant la grossesse représente un défi thérapeutique pour les médecins. En effet, de nombreux médicaments qui s’utilisent habituellement chez les diabétiques de type 2 ne sont pas aptes pour les femmes enceintes. Plusieurs de ces substances peuvent altérer le développement du foetus.

Par conséquent, le traitement nécessite une surveillance stricte qui vise à contrôler la glycémie par des changements d’habitudes. Tout d’abord, il est primordial d’établir une routine pour mesurer la glycémie. Jusqu’à ce qu’elle se stabilise, on peut demander à la femme enceinte de contrôler sa glycémie plusieurs fois par jour à l’aide d’un appareil conçu à cet effet.

D’autre part, l’alimentation pendant la gestation doit être stricte. Il est non seulement nécessaire de réguler la prise de poids, mais également d’établir un programme diététique qui ne surcharge pas l’organisme en glucose. Pour le nutritionniste, l’enjeu sera de planifier des repas qui n’augmentent pas trop la glycémie, tout en fournissant les calories nécessaires à la croissance du foetus.

L’autre pilier du traitement est l’exercice physique. Bien évidemment avec les limites propres à la grossesse. L’exercice permet de stimuler les cellules pour qu’elles consomment le sucre circulant dans le sang.

Enfin, le médecin traitant évaluera la nécessité d’un traitement médicamenteux. Etant donné que les antidiabétiques oraux ne sont pas recommandés, on utilise de l’insuline injectable. Par ailleurs, comme la santé du bébé fait également partie de ce contrôle, le médecin indiquera un plus grand nombre d’échographies et d’examens durant les 9 mois.

A propos du diabète pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble qui complique énormément la gestation. Cependant, il existe des mécanismes pour détecter le trouble à un stade précoce afin de l’aborder correctement. Ainsi, la maman et le bébé peuvent traverser ce processus avec le moins de risques possible.

Il est donc important de respecter les contrôles prénataux et de suivre les indications médicales. Si vous souffrez de diabète pendant la grossesse, l’alimentation et l’exercice sous surveillance par des professionnels seront les piliers du traitement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Risques d’une alimentation riche en sucre pendant la grossesse
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Risques d’une alimentation riche en sucre pendant la grossesse

Une consommation riche en sucre peut porter atteinte au développement normal de la grossesse. Quels sont les risques ? Comment prévenir les complications ?